Fin de série !

Partager cet article :

Forts d’une belle série en cours, avec onze points pris lors des cinq derniers matches, les Grenats se déplaçaient ce dimanche après-midi sur le Rocher. A l’occasion de ce duel des extrêmes, entre le quatrième et la lanterne rouge du championnat avant le coup d’envoi de la 22ème journée de Ligue 1, les ouailles de Frédéric Hantz débarquaient avec des ambitions dans l’antre de l’AS Monaco.

Dès le coup d’envoi de la rencontre, les Messins confirmaient les propos tenus par leur entraîneur en conférence de presse d’avant-match la veille, puisque Nolan Roux réalisait la première frappe de la partie (1°). Mais, malgré une entame de match intéressante des Mosellans, les Locaux allaient rapidement priver leurs invités du ballon.

Tantôt gênés par la défense lorraine, tantôt maladroits, les Monégasques peinaient toutefois à prendre l’avantage sur leur pelouse (3°, 12°, 14°, 23°, 28°, 30°, 40°). Jusqu’ici peu sollicité, Eiji Kawashima était mis à contribution avant la pause réglementaire avec un bel arrêt sur un coup-franc (42°), une intervention décisive devant Thomas Lemar (45+1°) et une impressionnante sotie devant Falcao (45+2°) avant de se faire surprendre dans la foulée par la reprise de Jorge (1-0, 45+3°).

Privés de Matthieu Dossevi, sorti prématurément à la 12ème minute suite à une douleur à la cuisse, les Messins revenaient malgré tout sur la pelouse avec de bonnes intentions, attaquant les premiers. Mais c’était sans compter sur un nouveau coup-dur : l’exclusion d’Eiji Kawashima suite à sa sortie musclée dans les pieds d"Adama Diakhaby (51°). Quentin Beunardeau effectuait ainsi ses premiers pas en Ligue 1 Conforama et les Grenats poursuivaient à la rencontre en infériorité numérique.

Rapidement sollicité, le portier messin effectuait une superbe parade sur une frappe de Djibril Sidibé (60°), avant de plier sur une frappe enroulée de Rachid Ghezzal qui rebondissait sur le poteau (2-0, 67°). De quoi rendre les chances messines de grappiller un, ou plusieurs, point en Principauté de plus en plus minces. Et pourtant, dès son entrée en jeu, Farid Boulaya se montrait décisif en trouvant, sur corner, Ibrahima Niane qui ne se faisait pas prier pour inscrire son premier but en Ligue 1 Conforama, à seulement 18 ans, d'une tête rageuse (2-1, 72°).

Mais les espoirs des Lorrains étaient malheureusement de courte durée puisque, suite à un bon travail de Fabinho dans la surface messine, Rony Lopes anéantissait le regain d’énergie des Grenats à moins de dix minutes du coup de sifflet final (3-1, 81°).

Sans avoir été étincelants, mais pas épargnés par les coups durs, les Lorrains ont réalisé malgré tout une partie honorable sur le Rocher. Privé de son meilleur passeur dès le début de la partie, sanctionné d’un but à la dernière seconde de la première période et réduit à dix suite à l’exclusion de son gardien à la reprise, l’équipe messine a su garder la tête haute face à une équipe invaincue sur sa pelouse depuis novembre. Les hommes de Frédéric Hantz mettent fin à leur série sans défaite certes, mais ils ont prouvé ce dimanche après-midi qu’ils ne faillait pas vendre la peau du Graoully avant de l’avoir tué.  

A lire également

21nov2018

Interview

Formé au FC Metz, David Oberhauser foulera à nouveau la pelouse du Stade Saint-Symphorien ce lundi. Mais cette fois, il défendra les buts du GFC...
Lire la suite

20nov2018

Coupe de France

Vainqueur au 7ème tour de la Coupe de France, sur la pelouse du Sarreguemines FC, les Grenats connaissent désormais leur prochain adversaire. À l'...
Lire la suite

Sélection nationale

Fortunes diverses pour les joueurs du FC Metz en sélection. Côte d'Ivoire, Mali, Sénégal et Algérie qualifés pour la Coupe d'Afrique des Nations 2019...
Lire la suite