Le FC Metz recrute !

L'exploit était si proche

Dominés et menés en première période face au Paris Saint-Germain, les Messins sont parvenus à revenir au score après la pause, grâce à une seconde période de haut niveau. Finalement, ils s’inclinent au bout du temps additionnel (2-3).
Partager cet article :

 

À peine trois jours après la réception du SM Caen (2-2), les Messins foulaient à nouveau la pelouse du Stade Saint-Symphorien. Cette fois-ci, le FC Metz accueillait un Paris Saint-Germain, lancé à vive allure dans la course au titre, dans un match en retard de la 31e journée. Pour cette rencontre, Philippe Hinschberger décidait de ménager plusieurs joueurs habituellement titulaires. Ainsi, Eiji Kawashima et Matthieu Udol en profitaient pour faire leurs premiers pas en Ligue 1. Dans le même temps, Jonathan Rivierez, Chris Phillips ou encore Mevlüt Erding retrouvaient le onze de départ.

Face à l’ogre parisien, les Messins étaient rapidement mis en danger. À la réception d’un astucieux décalage de Angel Di Maria, Blaise Matuidi faisait passer un premier frisson dans les travées de Saint-Symphorien mais sa frappe fuyait le cadre (14°). Bien en place défensivement, les Grenats forçaient le Paris Saint-Germain à passer par les côtés. Sur l’une de ses incursions sur le flanc droit, Lucas, servi par Maxwell, manquait le cadre (24°).

À force de plier, le bloc grenat finissait finalement par rompre. Cinq minutes de flottement étaient fatales au FC Metz. Dans un premier temps, Maxwell déposait le cuir sur le crâne d’Edinson Cavani (0-1, 33°). Dans la foulée, Blaise Matuidi trompait Eiji Kawashima d’une frappe à l’entrée de la surface (0-2, 36°). Pas abattus pour autant, les Grenats passaient à l’attaque juste avant la pause. À la réception d’un centre de Kévin Lejeune, Mevlüt Erding ne trouvait pas le cadre (45°).

Au retour des vestiaires, les Messins décidaient de jouer un cran plus haut. Après avoir subi lors du premier acte, le FC Metz allait faire vivre le même scénario à son adversaire du soir. Dès la reprise, Cheick Doukouré voyait sa frappe frôler le montant droit de Kévin Trapp (46°). Toujours en lice pour aller chercher le titre de Champion de France, les Parisiens ne parvenaient plus à porter le danger sur le but d’Eiji Kawashima. Au contraire des Grenats qui accéléraient le rythme pour relancer la partie, notamment à l’aide des trois entrants Ismaïla Sarr, Cheick Diabaté et Yann Jouffre.                                                                                                   

Ces changements s’avéraient rapidement payants puisque dans un premier temps Cheick Diabaté obtenait un coup-franc à l’entrée de la surface. Comme face à l’Olympique de Marseille, Yann Jouffre trouvait le chemin des filets (1-2, 78°). Ce but avait le don de réveiller les Parisiens mais ni Edinson Cavani (82°, 85°) ni Gonçalo Guedes (87°) ne parvenaient à tromper le portier japonais. Dans la foulée, Ismaïla Sarr réalisait un festival sur le côté droit et servait Cheick Diabaté. Le Malien se jetait pour pousser le cuir au fond des filets du bout du pied et laissait Saint-Symphorien exulter (2-2, 88°).

Pas rassasié pour autant, le FC Metz continuait à pousser pour arracher une victoire. Dans une fin de rencontre complètement folle, Yann Jouffre, à nouveau sur un coup-franc, trouvait la barre transversale (90°). Pourtant auteurs d’une énorme seconde période, les Grenats allaient être punis sur l’une des rares occasions parisiennes du second acte. Au bout du temps additionnel, Blaise Matuidi plaçait un coup de tête et ruinait les espoirs messins (2-3, 90+4°). Cruel. Défaits à l’ultime minute de jeu, les Messins méritaient pourtant d’arracher au moins un point aux Parisiens.

Après ce cinquième revers de la saison à domicile, le FC Metz conserve sa place au quinzième rang avec 36 points. Lors des deux prochaines semaines, les Grenats enchaîneront face à deux concurrents au maintien. Les ouailles du président Serin débuteront d’abord par un déplacement à Lorient, samedi soir, avant d’accueillir l’AS Nancy-Lorraine, le week-end prochain. 

A lire également

14nov2018

Actualités

Notre milieu offensif, Ablie Jallow, fête ses 20 ans ce mercredi 14 novembre ! Joyeux anniversaire Ablie ! 
Lire la suite

13nov2018

Billetterie

Supporters du FC Metz, si vous souhaitez venir encourager les Grenats à Sarreguemines à l'occasion du 7ème tour de la Coupe de France ce dimanche 18...
Lire la suite

Gratification

Depuis trois journées, les supporters ont désormais la possibilité d'élire le 11 type à l'issue de chaque journée. Cette semaine, et après la...
Lire la suite