Réouverture de la Boutique Officielle !

Un point et des bijoux

Partager cet article :

Après avoir remporté sa première victoire de la saison à Clermont sept jours plus tôt, le FC Metz retrouvait Saint-Symphorien pour y affronter le Stade de Reims ce dimanche. Devant plus de 24 000 personnes, Joel Asoro, arrivé quelques jours plus tôt, était aligné au coup d’envoi. 

Les Rémois étaient les premiers à frapper au but dès l’engagement, mais la frappe d’Azor Matusiwa passait au-dessus (1ère). La réaction messine ne se faisait pas attendre. Joel Asoro partait en contre sur une relance rapide d’Alexandre Oukidja. Le Suédois décalait sur Cheikh Tidiane Sabaly qui enroulait pied droit à 20 mètres du but adverse. Metz ouvrait magnifiquement la marque, le Sénégalais en profitait pour inscrire son deuxième but de la saison (1-0, 6ème). 

Les Messins réalisaient un premier quart d’heure idéal, généreux dans l’intensité et la solidarité nécessaires. Le score aurait même pu être doublé, mais la tête de Matthieu Udol sur corner passait au-dessus (15ème). Pourtant solide jusqu’ici, la défense du FC Metz craquait après le quart d’heure, sur une belle frappe d’Oumar Diakité aux abords de la surface (1-1, 17ème). 

Les Champenois se procuraient une autre situation chaude, mais la tête de Marshall Munetsi passait à côté (36ème). Grenats et Rémois se quittaient donc dos à dos à la pause, au terme d’une mi-temps équilibrée. 

La seconde période voyait une autre recrue, Christophe Hérelle, signer sa première apparition en Grenat. Le FC Metz se procurait une première occasion au retour des vestiaires, mais la frappe de Koffi Kouao, après un contre joliment mené, passait au-dessus (51ème). Juste derrière, le Stade de Reims prenait l’avantage grâce à une frappe de l’homme en forme en Champagne, Teddy Teuma (1-2, 52ème).  

Le coaching de Laszlo Bölöni s’avérait toutefois payant pour les locaux, puisqu’Ablie Jallow, de retour de blessure, enroulait magnifiquement sa frappe de pied gauche et remettait les deux équipes à égalité une minute seulement après son entrée en jeu (2-2, 63ème). 

Après l’égalisation, le FC Metz continuait de pousser, à l’image du milieu de terrain gambien qui reprenait un centre de Koffi Kouao sans parvenir à trouver le cadre (72ème). Les Mosellans insistaient pour faire basculer la rencontre en leur faveur, portés par un public qui en redemandait. À dix minutes de la fin, Fali Candé ne parvenait pas à bien redresser sa tête sur coup franc (80ème). 

Après un dernier coup franc grenat qui ne donnait rien, le coup de sifflet final retentissait. Comme face à l’Olympique de Marseille deux semaines plus tôt, les deux équipes se quittent sur un score de parité (2-2) sur la pelouse de Saint-Symphorien. Un FC Metz appliqué s’est fendu de quelques situations chaudes et de deux sublimes réalisations. Place désormais à la trêve internationale avant de retrouver la Ligue 1 Uber Eats à Lens, le samedi 16 septembre. 

FC METZ - STADE DE REIMS : 2 - 2 

4ème journée de Ligue 1 Uber Eats 
Dimanche 3 septembre 15h00
Stade Saint-Symphorien 

Buts pour Metz : Sabaly (6°), Jallow (63°) ; pour Reims : Diakité (17°), Teuma (52°)

Les compositions d’équipes 

FC Metz : Oukidja - Udol - Candé - Sané (Hérelle, 46ème) - Kouao - N’Doram - Camara - Jean Jacques - Sabały (Maïga, 83ème) - Asoro (Diallo, 80ème) - Elisor (Jallow, 62ème)

Stade de Reims : Diouf - Abdelhamid - Agbadou (Okumu, 60ème) - De Smet (Wilson-Esbrand, 60ème) - Foket - Teuma (Nakamura, 70ème) - Munetsi (Khadra, 89ème) - Matusiwa - Ito - Daramy (Richardson, 70ème) - Diakité

A lire également

22fév2024

Actualités

Les maillots des Messins de retour aux enchères !  Ce vendredi, les Grenats accueilleront l'Olympique Lyonnais au Stade Saint-Symphorien. À cette...
Lire la suite

Actualités

Dans le cadre de la 23ème journée de Ligue 1 Uber Eats au Stade Saint-Symphorien, le FC Metz affrontera l'Olympique Lyonnais ce vendredi 23 février. ...
Lire la suite

Web TV

Vous devez accepter les cookies analytiques pour visualiser les videos. Accéder aux paramètres des cookies 22/02/2024 Matthieu Udol : "...
Lire la suite