Metz - Clermont, je réserve ma place

La mauvaise opération

Partager cet article :

Au coup d'envoi de la rencontre, les Grenats restaient sur une impressionnante série puisque le dernier revers remontait au 24 octobre, soit la bagatelle de seize matches. Pour autant, au classement, la formation de Laszlo Bölöni possédait cinq unités de retard sur les Girondins de Bordeaux, actuel deuxième du championnat. 

Sur la pelouse du Pau FC, un succès permettrait donc aux Messins de recoller à deux longueurs et cela une semaine avant d'accueillir à Saint-Symphorien... les Girondins de Bordeaux. Malheureusement, il n'en sera rien puisque les Grenats rentrent de ce déplacement avec un seul point au compteur. Une belle occasion de ratée...

Pour ce voyage en terres paloises, Habib Maïga était forcé de céder sa place dans le onze de départ, touché au mollet. Kevin N'Doram en profitait pour retrouver une place de titulaire. Deux autres changements étaient à signaler : Danley Jean Jacques suppléait Arthur Atta dans le milieu de terrain et Koffi Kouao, de retour de suspension, prenait place dans son couloir droit.

Dans cette première période, les Grenats peinaient, dans un premier temps, à porter le danger sur le but palois. Le centre de Lamine Gueye faisait passer un frisson dans la défense local mais aucun grenat ne parvenait à pousser le cuir au fond des filets (14°). De son côté, le Pau FC essayait de s'en remettre au coups de pied arrêtés mais ni Quentin Boisgard (8°) ni Henri Saivet (10°) inquiétaient Alexandre Oukidja.

Après la demi-heure de jeu, le club à la Croix de Lorraine essayait d'accélérer le rythme. Lamine Gueye obligeait Jérôme Prior à se coucher pour sortir une jolie parade (33°). Quelques minutes plus tard, Jean-Lambert Evans passait proche de tromper son propre gardien avant d'être sauvé par son poteau (38°).

La dernière opportunité de ce premier acte était à l'avantage des Messins lorsque Georges Mikautadze pressait haut, récupérait un ballon puis frappait au but mais Jérôme Prior s'imposait une nouvelle fois parfaitement (40°). Les Grenats commencaient le second acte comme ils avaient terminé le premier et étaient récompensés peu avant l'heure de jeu.

À plus de trente mètres du but, Danley Jacques ouvrait le score d'une sublime inspiration lorsque sa volée trompait Jérôme Prior (0-1, 58°). La suite n'était malheureusement pas à l'avantage des Grenats puisque les entrées en jeu de Mayron George et Charles Boli changeait les couleurs du Pau FC. 

Le premier nommé faisait d'abord passait un frisson dans la défense messine lorsque son tir rasait le cadre (78°). Dans la foulée, Charles Boli réalisait un joli numéro dans la surface et Mayron George ne manquait pas l'occasion de remettre les deux équipes à égalité (1-1, 80°).

Bousculés durant quelques minutes, les Grenats tentaient de prendre à nouveau les choses en main. En vain. En toute fin de partie, Matthieu Udol plaçait un coup de tête à bout portant mais sa tentative était repoussée in extremis (90°). 

Le FC Metz devait donc se contenter d'un point du nul. Il faudra réagir dès samedi prochain, avec la réception des Girondins de Bordeaux à Saint-Symphorien afin de continuer d'espérer à lutter en haut de classement.

PAU FC - FC METZ : 1 - 1

30ème journée de Ligue 2 BKT
Samedi 8 avril à 19h00
Nouste Camp

Buts pour Pau : George (80°) ; pour Metz : Jean Jacques (58°)

Les compositions d’équipes

Pau FC : Prior - Koffi - Kouassi - Ruiz - Evans (Boli 75°) - D'Almeida (Sylvestre 75°) - Beusnard - Bassouamina - Boisgard (Abzi 75°) - Begraoui (George 67°) - Saivet.

FC Metz : Oukidja - Kouao - Traoré - Candé - Udol - N'Doram (Nduquidi 84°) - Jean Jacques - Maziz (Jallow 84°) - Gueye (Joseph 84°) - Sabaly (Atta 74°) - Mikautadze (Skuka 89°).

Photo : Pau FC

A lire également

04Mar2024

Programmation TV

La LFP a communiqué ce vendredi 1er mars la programmation TV de la 27ème journée de Ligue 1 Uber Eats. À cette occasion, les Grenats accueilleront l'...
Lire la suite

Album photos

Ce dimanche, les Grenats sont allés s'imposer à Nantes (0-2). Découvrez les clichés de la rencontre grâce à Jessy Bourget.
Lire la suite