Metz - Clermont, je réserve ma place

Invincibilité préservée

Photo : Doriane Michalak / VAFC

Partager cet article :

La tâche était loin d'être aisée pour les Grenats, troisièmes du classement à l’aube de cette 20ème journée de Ligue 2 BKT. Bien que nantis d’une dynamique extrêmement positive, il fallait damer le pion à une formation valenciennoise invaincue à domicile cette saison. Un défi hardi. 

Conquérants d’entrée, un FC Metz audacieux s’adjugeait rapidement le monopole du ballon. Très efficaces à la récupération du ballon, les Mosellans n’ont été mis en danger que sur un coup franc excentré, qui terminait sa course sur le montant gauche d’Alexandre Oukidja (5°). 

Car dans l’autre sens, les occasions messines se multipliaient. À commencer par cette frappe puissante et lointaine d’Ablie Jallow, qui fuyait le cadre valenciennois (2°). Très sollicité dans son couloir gauche fétiche, Matthieu Udol distillait un centre de qualité vers Youssef Maziz, dont la reprise acrobatique échouait à côté (9°). 

Stefan Bajic se mettait ensuite en évidence sur une frappe lourde, signée Cheikh Tidiane Sabaly, qui poussait l’international espoirs à une superbe claquette (11°). Les visiteurs bénéficiaient de deux coups francs à dix-huit mètres des cages nordistes. Ni Georges Mikautadze, ni Youssef Maziz ne pouvaient convertir ces belles opportunités (18°, 22°).

Le dernier nommé était le dernier maillon d’une action collectif bien menée, sans toutefois pouvoir armer une frappe dans les six derniers mètres de VA (24°). Une deuxième parade de Stefan Bajic empêchait Georges Mikautadze d’ouvrir le score, malgré un nouveau service millimétré de Matthieu Udol (26°). 

Sur un nouveau coup franc dans le camp valenciennois, les ouailles de Laszlo Bölöni tentaient une combinaison astucieuse, qui aurait mérité meilleur sort. Malheureusement, le centre en retrait du capitaine messin était mis en échec par la défense (36°). 

Logiquement, la seconde période démarrait sous les mêmes auspices. Un centre vicieux de Koffi Kouao était repoussé par Mattéo Rabuel, alors que Cheikh Tidiane Sabaly rôdait derrière le défenseur (48°). Bénéficiant d’un ballon mal renvoyé par la charnière adverse, Ablie Jallow avait une nouvelle balle de but, mais le milieu gambien écrasait sa reprise de volée. Du pain béni pour Bajic (65°). 

Plus équilibrée que le premier acte, la seconde période voyait les locaux s’installer dans la moitié de terrain lorraine. Et à ce petit jeu, les Messins se sont faits prendre. Fraîchement entré en jeu, Ugo Bonnet trouvait la solution en lobant Alexandre Oukidja (1-0, 75°). Une ouverture du score contre le cours du jeu, qui cueillait à froid des Messins en manque de réussite face au but.

Évidemment, ceux-ci tentaient leur va-tout pour arracher le point du nul, et préserver une série d’invincibilité en championnat qui perdure depuis le 24 octobre. À l’image de la reprise de Cheikh Tidiane Sabaly, qui manquait de faire mouche après un centre de Lamine Gueye (82°). 

Si la solution valenciennoise était venue du banc, le FC Metz pouvait également compter sur ses suppléants pour revenir au score. Dans le temps additionnel, un centre de Habib Maïga mal renvoyé par la défense était poussé au fond des filets par un Lenny Joseph rugissant (1-1, 90+2°). Supersub à Nîmes, où il a été auteur d’un savoureux doublé, l’ancien joueur du Puy Foot permettait à sa formation de repartir du Nord avec le point du nul dans la besace.

Il ne faudra, bien sûr, pas oublier les nombreuses opportunités mosellanes, qui aurait pu – et dû – aboutir sur la 10ème victoire de la saison, et ainsi préserver une place sur le podium. En attendant, Metz garde intacte sa série d’invincibilité entamée depuis la 14èmejournée, et tentera assurément d’ajouter un zeste de réalisme lors de la réception de Rodez mardi prochain. 

VALENCIENNES FC – FC METZ : 1 – 1 

20ème journée de Ligue 2 BKT
Samedi 28 janvier à 19h00
Stade du Hainaut

But pour Valenciennes : Bonnet (75°) ; pour Metz : Joseph (90+2°) 

Les compositions d’équipes

Valenciennes FC : Bajic, Rabuel, Buatu, Innocenti, Picouleau, Diliberto, Kaba, Berthomier (Ben Seghir, 69°), Boutoutaou (Poha, 87°), Hamache (Ayité, 90+1°), Noubissi (Bonnet, 69°)

FC Metz : Oukidja, Kouao, Traoré, Candé, Udol, Maïga, Jean Jacques (Atta, 83°), Maziz, Sabaly (Joseph, 83°), Jallow (Gueye, 64°), Mikautadze

A lire également

21juil2024

20juil2024

Album photos

Crédit photo : VA Com Agency Metz - Villefranche, l'album photo
Lire la suite

Actualités

Huit jours après une première victoire face à la Jeunesse d'Esch, les Grenats retrouvaient les terrains pour un second match de préparation. Pour l'...
Lire la suite