Réouverture de la Boutique Officielle !

Un point au forceps !

Partager cet article :

Accroché face à l’ASSE et proche de l’exploit sur la pelouse de l’OM, les Grenats mettaient un terme à la troisième trêve internationale de la saison ce dimanche 21 novembre, en recevant les Girondins de Bordeaux. Jemerson suspendu, Frédéric Antonetti devait également composer avec les absences de Vincent Pajot et Habib Maïga, tandis que Matthieu Udol, récemment victime d’une rupture des ligaments croisés, bénéficiait du soutien unanime des siens durant l’échauffement, en préambule d’un match au scénario fou. 

À la réception d’un bon ballon dans la surface des Girondins, Nicolas de Préville se retrouvait en bonne position mais ne pouvait se retourner (6°). L’ancien joueur bordelais était secondé par Pape Matar Sarr quelques minutes plus tard, dont la tentative passait à côté des cages gardées par Benoît Costil (10°). 

Alerté pour la première fois dans le dos de sa défense, Alexandre Oukidja signait une sortie spectaculaire mais bien exécutée dans les pieds d’Alberth Elis (12°). L’international algérien ne faisait que retarder l’échéance, car l’attaquant bordelais, servi par Rémi Oudin, taclait au second poteau pour passer la balle au fond des filets (0-1, 17°). Une action cruelle, car Nicolas de Préville avait juste avant une balle de but, mais son tir en pivot manquait de peu le cadre bordelais (16°). 

Profitant d’un bloc adverse bas, Dylan Bronn sortait de sa ligne de défense ballon au pied pour chauffer de loin les gants de Benoît Costil (25°). Dans la foulée, le buteur girondin était proche de doubler la mise (26°). Fabien Centonze était l’auteur d’un excellent retour dans les pieds de Rémi Oudin (31°). Sur les deux corners qui suivaient, Boubakar Kouyaté dégageait les ballons de la tête pour écarter le danger (32°). 

Si la tête d’Ibrahima Niane sur un centre de Fabien Centonze manquait de nerf pour inquiéter Costil, Rémi Oudin connaissait plus de réussite en battant Alexandre Oukidja, permettant aux Bordelais d’accentuer l’écart (0-2, 39°). Les Mosellans ne tombaient cependant pas dans le fatalisme, et Nicolas de Préville sonnait la révolte d’une sublime demi-volée en pivot qui faisait mouche juste avant le retour aux vestiaires (1-2, 45°). L’attaquant messin inscrivait son troisième but de la saison et permettait à ses partenaires d’y croire encore.

Et les protégés de Frédéric Antonetti étaient rapidement récompensés ! Après un corner de Farid Boulaya, Dylan Bronn servait plus ou moins volontairement Opa Nguette, entré en jeu en première période, qui trouvait la faille (2-2, 51°). L’ailier sénégalais en profitait pour débloquer son compteur but. 

Auteur d’une intervention salvatrice dans sa surface (64°), Boubakar Kouyaté ne pouvait que constater les dégâts après une frappe de Rémi Oudin qui finissait au fond, avec l’aide du poteau (2-3, 66°). L’horizon s’obscurcissait un peu plus pour les Mosellans lorsque Farid Boulaya était directement renvoyé au vestiaire par M.Millot, pour des motivations peu évidentes (68°).

Mais au forceps, les Messins montraient qu’ils en avaient encore sous le capot. Bien servi par Fabien Centonze, Opa Nguette lobait de la tête Benoît Costil et égalisait une nouvelle fois pour le FC Metz dans ce match au scénario complètement fou (3-3, 70°) ! 

Complètement débridée, la fin de partie était une succession d’occasions de part et d’autre. À l’angle de la surface de réparation girondine, Nicolas de Préville armait une frappe puissante, mais qui ne trompait pas la vigilance de Benoît Costil (75°). Guère plus de réussite pour Fabien Centonze et sa frappe puissante du pied gauche renvoyée des deux poings par le portier (79°). 

Adli butait à son tour sur Alex Oukidja d’une frappe de l’extérieur du pied (83°), et Jimmy Briand, sorti du banc de touche, manquait de peu le cadre lorrain sur une reprise acrobatique (88°). Juste avant, Papa Ndiaga Yade, lui aussi entré en jeu, méritait de voir son tir lointain finir au fond des filets (85°). 

Au terme d’un match haletant, au scénario épique et à l’issue partagée, les Grenats grapillent le point du match nul face à un concurrent au classement. La formation du Président Serin enchaîne toutefois un troisième match de rang sans défaite, avant de s’en aller affronter l’OGC Nice samedi prochain. 

FC METZ – GIRONDINS DE BORDEAUX  : 3 – 3

14ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Dimanche 21 novembre à 15h00
Stade Saint-Symphorien

But pour Metz : De Préville (45°), Nguette (51°, 70°)  ; pour Bordeaux : Elis (17°), Oudin (39°, 66°)
Expulsion à Metz : Boulaya (68°)

FC Metz : Oukidja – Centonze – Bronn – Kouyaté – Niakaté (Nguette, 31°) – Delaine – N’Doram – Sarr – Boulaya – Niane (Gueye, 82°) – De Préville (Yade, 82°)

Girondins de Bordeaux : Costil – Gregersen – Mexer – Mangas (Mensah, 87°) – Kwateng (Pembele, 87°) – Otavio – Onana (Briand, 81°) – Adli – Dilrosun (Niang, 71°) – Oudin (Kalu, 82°) - Elis

A lire également

10aoû2022

Album photos

La séance du jour en images !
Lire la suite

09aoû2022

Web TV

Remuant sur le front de l'attaque messine, Georges Mikautadze a été élu Grenat du match avec 70% des votes.
Lire la suite

Billetterie

Le championnat continue ! Après y avoir dominé l'Amiens SC (3-0) en ouverture, le FC Metz retrouvera le Stade Saint-Symphorien le samedi 13 août...
Lire la suite