Réouverture de la Boutique Officielle !

Lamine Gueye : "Une fierté de jouer ici !"

Partager cet article :

Lamine, vous avez rejoint la Moselle l’été dernier. Comment se passe votre acclimatation au sein de votre nouvelle équipe ? 

Lamine Gueye. : « Mon arrivée à Metz s’est très bien passée ! Tout le monde m’a bien accueilli, que ce soit les joueurs ou le staff. Je peux dire que je me sens chez moi. Je n’ai eu aucun problème pour m’adapter. Cela faisait sept années que je suivais l’actualité du FC Metz. C’est donc une fierté de jouer ici ! ». 

En championnat cette saison, vous avez été décisif à plusieurs reprises. Êtes-vous fier de cela ? 

L.G. : « Pour l’instant, je suis content de mon début de saison. Il y a évidemment des choses à corriger. Le coach et mes coéquipiers m’aident beaucoup en ce sens. J’espère pouvoir progresser ! ». 

Face à Nîmes, le 1er novembre, vous avez inscrit votre premier but sous le maillot grenat en Ligue 1 Uber Eats. Comment avez-vous vécu ce moment ? 

L.G. : « J’étais très heureux parce que c’est un événement que j’attendais ! En tant qu’attaquant, marquer me donne de la confiance. Voir l’équipe remporter ce match, c’était quelque chose de fabuleux. J’ai reçu beaucoup de messages d’encouragement après mon premier but. Cela veut dire que je dois continuer à marquer ! ». 

Votre équipe reste sur une série de huit matches sans la moindre défaite. Comment expliquez-vous cette dynamique très positive ? 

L.G. : « Je pense que le travail est en train de porter ses fruits. Personne ne lâche rien. Chacun donne le maximum pour tirer l’équipe vers le haut. L’entraîneur nous booste davantage et nous incite à aller de l’avant. Notre groupe est solide, c’est ce qui explique ces bonnes performances. On espère que cela durera le plus longtemps possible ! ». 

Vous étiez proche d’être prêté cet été, avant de finalement rester au sein du groupe mosellan. Comment avez-vous vécu cet épisode ? 

L.G. : « C’est vrai que j’aurais pu être prêté mais cela n’a pu se faire. Ensuite, je me suis préparé pour donner le meilleur de moi-même avec le FC Metz dans l’espoir de gagner du temps de jeu. Le staff m’a fait confiance et m’a régulièrement aligné depuis le début de la saison. Tant que je suis sur le terrain, je suis prêt à me donner à 100% ». 

Quels sont vos objectifs personnels avec le FC Metz cette saison ? 

L.G. : « D’abord, c’est de jouer le plus possible avec l’équipe. Être décisif est quelque chose d’important aussi, parce que je me sens bien quand je marque ou quand j’arrive à délivrer des passes décisives ». 

Dans sa carrière d’entraîneur, Frédéric Antonetti a souvent participé à l’éclosion de jeunes joueurs. Comment se passe votre relation avec lui ? 

L.G. : « C’est une personne qui connaît parfaitement le football. Il me corrige souvent. Il veut que je progresse pour aller le plus loin possible dans mon apprentissage. Quand je l’ai vu pour la première fois, j’ai senti qu’il voulait m’aider. Il me donne beaucoup de conseils, que ce soit à l’entraînement ou lors des matches. C’est quelque chose que j’apprécie beaucoup ! ». 

Cette saison, vous évoluez dans le couloir droit de l’attaque messine. Par le passé, avez-vous toujours évolué à ce poste ? 

L.G. : « Non, quand j’étais plus jeune, je jouais comme attaquant axial. À Génération Foot, j’ai régulièrement joué sur les deux côtés de l’attaque. Quand je suis arrivé à Pau, on m’a aligné en tant qu’ailier droit et les choses n’ont pas évolué depuis. C’est un poste qui me convient, car j’y ai beaucoup de repères ». 

Sur le terrain, vous semblez souvent vouloir prendre la défense adverse de vitesse. Est-ce votre principale qualité ? 

L.G. : « Mon jeu, c’est de chercher la profondeur et la percussion. J’essaie de faire le maximum pour rendre la tâche difficile aux défenseurs. Tant que mon adversaire n’est pas fatigué, je ne le suis pas non plus. J’essaie de tout mettre en œuvre pour le mettre dans le rouge ! ». 

Avez-vous ciblé des points sur lesquels vous devez davantage travailler ? 

L.G. : « Je veux développer mon jeu de tête parce que je dois gagner plus de duels aériens. Je dois également travailler ma finition, car j’ai déjà eu plusieurs occasions où je devais marquer. Il y a encore quelques domaines où je dois m’améliorer ». 

Revenons sur votre parcours de formation. Vous êtes passé par Génération Foot au Sénégal. Comment avez-vous intégré l’Académie ? 

L.G. : « Cela s’est passé lors de la saison 2013-2014. J’ai passé plusieurs tests. À la suite, j’ai été retenu et j’ai pu intégrer le centre de formation. J’ai évolué avec les cadets lors de ma première année. À ce moment-là, Olivier Perrin m’a fait confiance et m’a dit que je pouvais jouer avec les seniors. J’ai donc eu un double surclassement. Je suis resté cinq ans là-bas avant de rejoindre le Pau FC ». 

Justement, que retenez-vous de votre passage dans les Pyrénées-Atlantiques, où vous avez inscrit vingt-six buts toutes compétitions confondues ? 

L.G. : « J’ai beaucoup appris à Pau. Lors de ma première année en France, j’ai rapidement contracté une blessure et je n’ai pas pu jouer pendant deux mois. À mon retour, j’ai enchaîné les rencontres et j’ai commencé à marquer. La deuxième année, j’ai fait une bonne saison en marquant et en réalisant plusieurs passes décisives. J’étais entouré de plusieurs anciens coéquipiers de Génération Foot, on n’a pas eu de difficultés pour s’intégrer. C’était un tremplin, qui m’a permis de rejoindre le FC Metz dans de bonnes conditions ». 

À Pau, vous avez marqué de nombreux buts sur coup franc. Est-ce un exercice que vous affectionnez particulièrement ? 

L.G. : « Oui, les coups de pied arrêtés font partie de mes points forts ! J’ai marqué quatre coups francs directs lors de ma seconde saison à Pau. À Génération Foot, il m’est arrivé d’en marquer quelques-uns également. J’ai beaucoup travaillé dans ce domaine ». 

Lors de la saison 2019-2020, vous avez marqué contre les Girondins de Bordeaux en Coupe de France. Quel souvenir en gardez-vous ? 

L.G. : « C’est mon plus beau souvenir à Pau ! Quand j’ai marqué, j’étais sur une autre planète ! Après la quali cation, j’ai reçu énormément de coups de fil de ma famille et de mes proches. Tout le monde était content pour moi. Il m’a fallu plusieurs jours pour me remettre de ce but ». 

Au quotidien, vous semblez avoir toujours le sourire. Rester positif en toute circonstance, est-ce votre philosophie de vie ? 

L.G. : « C’est ma nature ! Je rigole tout le temps, c’est peut-être l’un de mes défauts aussi ! Dans la vie, il faut profiter. Il faut avoir la joie de vivre dans le respect des autres. C’est mon quotidien, je ne me fâche jamais ! » 

Avez-vous une relation particulière avec Ibrahima Niane, que vous avez connu à Génération Foot ? 

L.G. : « Oui, j’étais content de le retrouver cet été, tout comme Pape Ndiaga Yade que j’ai également connu au Sénégal. Ici, je m’entends bien avec tout le monde et ça se passe très bien avec le reste de l’équipe ! ». 

Pour finir, que représente la sélection sénégalaise à vos yeux ? 

L.G. : « Porter le maillot de mon pays, c’est un rêve depuis que je suis tout petit ! Dès que j’aurai l’occasion de découvrir la sélection, je répondrai présent. Mais pour le moment, je me concentre sur mes performances ici à Metz. C’est mon travail à l’entraînement et durant les matches qui me permettra peut-être de rejoindre la sélection ». 

A lire également

03aoû2021

Billetterie

Vous n'avez pas encore souscrit votre abonnement pour la saison 2021-2022 de Ligue 1 Uber Eats ? Il est encore temps ! Après de longs mois passés sur...
Lire la suite

Web TV

03/08/2021 Avec vous, ça change tout ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

Billetterie

Pour le compte de la 1ère journée de Ligue 1 Uber Eats, le FC Metz accueillera le LOSC le dimanche 8 août à 17h00 au Stade Saint-Symphorien. Ce...
Lire la suite