Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Habib Maïga : « Je n’ai jamais changé autant de couches »

À l'image de ses coéquipiers messins, l'infatigable Habib Maïga a dû mettre sa saison entre parenthèses, confinement oblige. L'international ivoirien nous donne de ses nouvelles et décrit son quotidien dans cette situation atypique.

Partager cet article :

Habib Maïga, comment vivez-vous cette période de confinement ?
H.M. : Je ne suis jamais passé par là, donc comme tout le monde je pense, je vis mal cette situation. Dans cette période, le plus dérangeant, c’est que nous sommes dans l’attente car nous ne savons pas quand cela prendra fin. Tout cela est difficile à vivre, mais il faut passer par là pour éradiquer ce virus au plus vite ! Il faut à tout prix que nous restions chez nous afin de faciliter au maximum la tâche du corps médical. »

Comment faites-vous pour maintenir la forme durant cette période ?
H.M. : « Chaque semaine, les préparateurs physiques nous font parvenir un programme à suivre. Fréquemment, nous recevons différents objets qui nous permettent de continuer à travailler. Cette semaine, chaque joueur a encore reçu un kit composé de cordes à sauter, d’élastiques, d’une échelle pour la coordination ou encore d’une médecine-ball. Tout cela est vraiment à féliciter ! »

"LE FOOTBALL N'EST PAS LA PRIORITé"

Gardez-vous le contact avec vos coéquipiers ?
H.M. : « Oui, nous avons un groupe WhatsApp toujours actif où on en profite pour se donner des nouvelles. À titre personnel, je suis surtout en contact avec Victorien (Angban). J’ai également souvent Bouba (Traoré) et Diaga (Yade) au téléphone. Ils vivent juste à côté de chez moi, ce sont mes petits frères. C’est leur première année en France et cette situation n’est pas simple pour eux. Je prends souvent de leurs nouvelles et ils savent qu’ils peuvent compter sur moi s’ils ont le moindre problème. Nous recevons aussi des coups de téléphone du coach, de ses adjoints, des préparateurs physiques ou encore de Philippe Gaillot pour prendre des nouvelles. »

On imagine que le ballon doit beaucoup vous manquer…
H.M. : « Effectivement puisque jouer au football, c’est l’une des seules choses que je sais faire (rires). C’est difficile sans football, mais il faut faire avec. Aujourd’hui, ce n’est pas la priorité ! »

Comment faites-vous passer le temps durant cette période ?
H.M. : « Depuis quelques mois, je suis papa donc je profite au maximum du petit ! Je pense que je n’ai jamais changé autant de couches dans une journée (rires). Aujourd’hui, mon métier c’est baby-sitter. J’en profite aussi pour aider au maximum ma compagne en participant aux tâches quotidiennes comme préparer les repas ou faire le ménage. Franchement, ça fait beaucoup de bien de me ressourcer auprès de ma compagne et de mon enfant. À côté de ça, je dors aussi beaucoup, je regarde la télévision et j’écoute souvent de la musique ivoirienne. Ma compagne en a marre de mes musiques, mais je suis à fond dans le reggae (rires). Par contre, je ne suis pas du tout console. Je n’en ai pas chez moi, ce n’est vraiment pas mon délire. »

"IMPATIENT DE RETROUVER SAINT-SYMPHORIEN"

Auriez-vous une série à conseiller durant cette période ?
H.M. : « Nous venons de terminer Gomorra. Maintenant, nous nous sommes lancés sur Punisher. Ce n’est pas mal ! »

Pour revenir au football. Quel bilan tirez-vous de ces 28 journées disputées ?
H.M. : « C’est surtout dommage que le championnat se soit arrêté à ce moment, car nous étions chauds ! Nous étions sur une bonne lancée avec ces deux victoires et nous allions à Toulouse pour enchaîner. Nous sommes déçus car nous étions en passe de faire quelque chose de très bien. C’est vraiment dommage. »

Pour finir, avez-vous un message à faire passer aux supporters messins ?
H.M. : « Je demande à tout le monde de respecter les consignes du gouvernement et surtout de bien rester chez lui. À ceux qui sont contaminés, je leur demande de ne surtout rien lâcher et je leur souhaite une bonne guérison. J’espère vraiment que tout cela va se régler rapidement. Nous sommes tous impatients de nous retrouver à Saint-Symphorien pour faire à nouveau ce que nous aimons. »

A lire également

20mai2020

Web TV

20/05/2020 C'était un 20 mai... face à Sochaux ! Toutes les vidéos
Lire la suite

18mai2020

Interview

Arrivé en Moselle durant l'été 2019, Manuel Cabit avait parfaitement réussi ses débuts en Ligue 1 Conforama. En trois apparitions, le gaucher était...
Lire la suite

Web TV

Pur produit du centre de formation messin, Matthieu Udol poursuit l'aventure en Grenat ! Âgé de 24 ans, le latéral gauche prolonge de deux saisons et...
Lire la suite