Imaginez avec nous le FC Metz de demain !

Une solide prestation collective !

Partager cet article :

Ce vendredi soir, à l’occasion de la réception du Paris FC, le FC Metz espérait réaliser une belle opération. En effet, quatre jours après une victoire sur l’AS Béziers (1-0), les Grenats avaient l’occasion d’enchaîner un nouveau résultat positif et ainsi creuser l’écart sur un concurrent à l’accession au sein de l’élite nationale. 

Pour cette deuxième rencontre en cinq jours, le onze de départ messin était quelque peu modifié. Ainsi, Jonathan Rivierez, Mamadou Fofana et Farid Boulaya retrouvaient une place de titulaire.

Dès l’entame de la partie, les Grenats tentaient de prendre le jeu à leur compte. À la réception d’un coup franc de Farid Boulaya, John Boye était le premier à inquiéter Vincent Demarconnay en plaçant un coup de tête (9°). Rapidement, le club à la Croix de Lorraine réussissait à trouver la faille. Idéalement lancé par Marvin Gakpa, Ibrahima Niane s'écroulait dans la surface de réparation et M. Hamel désignait le point de pénalty. Habib Diallo ne se faisait pas prier pour transformer la sentence (1-0, 19°). 

À la suite de ce but, les Parisiens tentaient de produire du jeu et insistaient notamment sur le côté gauche de la défense messine. À ce petit jeu, Thomas Delaine était intraitable et ne cédait pas de terrain. Alexandre Oukidja n’était pas non plus en reste. Le portier messin rassurait les siens sur plusieurs sorties aériennes (26°, 33°). Peu après la demi-heure de jeu, Ousmane Kanté pensait égaliser mais John Boye se jetait pour écarter le danger (34°). 

Après ces quelques minutes difficiles, les Messins se montraient à nouveau dangereux. Intenable, Marvin Gakpa tentait un tir lointain capté par Vincent Demarconnay (37°). Juste avant la pause, Farid Boulaya réalisait un festival dans la surface et offrait la balle de break à Marvin Gakpa. Le frappe du numéro dix messin était repoussé dans les pieds d’Ibrahima Niane qui ne parvenait pas à cadrer (43°).

Au retour des vestiaires, le Paris FC tentait de revenir au score mais butait sur une défense irréprochable et notamment un excellent Alexandre Oukidja (51°). Bien en place défensivement, la formation du Président Bernard Serin doublait la mise sur un contre express. Thomas Delaine profitait d’un astucieux décalage de Farid Boulaya pour offrir le seizième but de la saison à l’inévitable Habib Diallo (2-0, 56°).

Par la suite, le FC Metz se contentait de gérer. Les Parisiens portaient tout de même le danger sur le but d’Alexandre Oukidja mais Silas Wamangituka était trop imprécis (77°, 79°). En fin de rencontre, la défense messine tremblait une dernière fois, face à au même Wamangituka, mais elle ne rompait pas (90°). 

Grâce à ce deuxième succès en cinq jours, acquis au terme d’une solide prestation collective, les Grenats consolident leur place en tête du championnat de Domin’os Ligue 2. Ce soir, ils comptent treize longueurs d’avance sur le quatrième ! Désormais, les Grenats bénéficieront de dix jours sans compétition officielle puisque le prochain match est prévu le lundi 4 mars sur la pelouse du Havre.

FC METZ – PARIS FC : 2 - 0

26ème journée de Domino’s Ligue 2
Vendredi 22 février à 20h00 
Stade Saint-Symphorien

Buts pour Metz : Diallo (19° s.p , 56°)

Les compositions d’équipes

FC Metz : Oukidja, Rivierez, Delaine, Sunzu, Boye, Cohade, Fofana, Gakpa (Angban 77°), Boulaya, (Jallow 90°) Niane (Rivière 81°), Diallo.

Paris FC  : Demarconnay, Karamoko, Perraud, Kanté, Yohou, Akichi (Touré 87°), Mandzouki, Ourega (Saint-Louis 67°), Lopez (De Azevedo 81°), Nomenjanahary, Wamangituka.

A lire également

04Mar2021

Discipline

Avertis à trois reprises en moins de dix rencontres, Fabien Centonze et Boubakar Kouyaté ont écopé d'un match de suspension. Les deux défenseurs...
Lire la suite

Web TV

04/03/2021 Metz - Angers, Matthieu Udol Grenat du match Toutes les vidéos  
Lire la suite

Actualités

Face au SCO d’Angers ce mercredi, les Grenats ont été forcés de s'incliner à domicile (0-1). Une nouvelle fois, en raison des mesures sanitaires,...
Lire la suite