Metz - Grenoble, réservez vos places !

Mamadou Fofana : « Je ne pourrais pas me sentir mieux »

Désormais, avant chaque rencontre à domicile, découvrez l'interview de la Gazette de Saint-Symphorien, et quelques questions bonus, sur notre site et nos différents réseaux sociaux. Cette semaine, Mamadou Fofana s'est confié : "Je ne pourrais pas me sentir mieux", a-t-il notamment glissé.

Partager cet article :

Mamadou Fofana, vous êtes arrivé en Moselle durant l’été 2018, en provenance d’Alanyaspor (Turquie). Comment s’est déroulée votre arrivée en France ?  

M.F. : « Le FC Metz est un bon club et il possède une histoire. Lorsque les dirigeants messins m’ont contacté, j’ai rapidement accepté de relever le défi. La saison dernière a été compliquée, mais l’ambition a toujours été de retrouver l’élite au plus vite. J’aime ce genre de challenge et j’ai eu à cœur de venir ici pour aider le club à atteindre son objectif. Les nombreux contacts avec le coach ont aussi participé à mon arrivée. »

Que retenez-vous de vos deux années en Turquie ? 

M.F. : « La première saison, Alanyaspor m’avait prêté en deuxième division. Cela m’avait permis d’obtenir plus de temps de jeu. Ce prêt m’a beaucoup aidé. Je suis ensuite revenu plus mature et j’ai su me faire une place en tant que titulaire. J’ai côtoyé beaucoup de grands joueurs et cela m’a aidé à grandir. Malgré des débuts difficiles, je garde que de bons souvenirs de mon passage en Turquie. »

Malgré votre jeune âge (21 ans), vous vous êtes rapidement imposé dans le onze de départ messin. Comment l’expliquez-vous ?

M.F. : « Lorsque j’ai décidé de rejoindre Metz, c’était uniquement dans l’optique de jouer un maximum de matches. Et, si c’est le cas aujourd’hui, c’est en partie grâce à mes coéquipiers. Ils m’ont donné de nombreux conseils afin que je me sente à l’aise. Cela m’a permis de m’adapter le plus rapidement possible. »

"J'adore diriger sur un terrain"

Frédéric Antonetti dit de vous que, malgré vos 21 ans, vous êtes « d’une maturité extraordinaire ». On imagine que ça fait plaisir d’entendre de genre de compliment…

M.F. : « Lorsque ton entraîneur dit ce genre de choses, tu es obligé d’être touché. Comment expliquer ces propos ? C’est simple, j’écoute beaucoup les conseils des autres, mais je ne me prive pas non plus pour prendre la parole et placer mes coéquipiers sur le terrain. Même si je reste encore jeune, j’ai toujours eu cette âme de leader. C’est inné, j’adore diriger sur un terrain. »

Peut-on dire que la saison en cours est, à la fois individuellement et collectivement, la meilleure de votre jeune carrière ?

M.F. : « Je pense oui ! À titre individuel, c’est la première fois que je réalise une saison aussi pleine. Collectivement également. Maintenant, il faut que nous réussissions à concrétiser cela en atteignant notre objectif. Mais ce n’est pas fini puisqu’il reste sept matches !»

À titre personnel, comment jugez-vous vos performances ?

M.F. : « Je ne peux pas dire que je suis satisfait car il reste encore beaucoup d’échéances. Pour le moment, je suis sur la bonne voie. À mon âge, je joue beaucoup de rencontres et je pense que c’est le plus important. En plus, l’équipe fonctionne à merveille, donc je ne peux qu’être satisfait. »

"Je suis à la disposition de l'équipe"

Dans quel domaine pensez-vous pouvoir encore vous améliorer ?

M.F. : « Je pense que j’ai encore une belle marge de progression. J’aimerais notamment améliorer mon jeu long. C’est sans doute mon point faible. Je sais être précis mais mes passes manquent parfois de force. C’est un petit truc à améliorer, mais je suis persuadé que ça va le faire. »

Vous êtes un joueur polyvalent puisque vous êtes capable de jouer défenseur central et milieu défensif. Au final, vers quel poste va votre préférence ?

M.F. : « À la base, je suis plus attiré par le poste de défenseur central. Depuis que je suis arrivé à Metz, j’ai enchaîné beaucoup de matches au milieu de terrain. Aujourd’hui, je n’ai plus de préférence. Je suis à la disposition de l’équipe et peu importe où on met sur le terrain, je me donne à 100%. 

Vous semblez être comblé par votre rôle au sein de cet effectif ?

M.F. : « Effectivement, je ne pourrais pas me sentir mieux. C’est ma première saison en France, et nous sommes premiers depuis la deuxième journée. Ce sont des débuts idéaux. J’en suis vraiment très heureux. » 

"Rien n'est acquis"

Un groupe semble être né cette année, non ?

M.F. : « Si nous réalisons une saison de si belle facture, ce n’est pas par hasard. Nous avons un très bon effectif et nous nous entendons parfaitement. Il y a un mélange de générations entre anciens et jeunes mais cela fonctionne à merveille puisque tout le monde s’écoute et se donne des conseils. Cela se ressent dans nos résultats et j’espère que cela continuera comme ça le plus longtemps possible. »

Il reste désormais sept rencontres à disputer. Le sprint final est plus que jamais lancé…

M.F. : « Aujourd’hui, nous comptons douze unités d’avance sur le troisième du championnat. Mais, rien n’est acquis. Nous ne devons pas regarder derrière nous et uniquement nous concentrer sur nous-même. Pour le moment, nous pensons uniquement à la montée. Nous penserons au titre une fois que celle-ci sera acquise. »

Grâce à votre récent match nul à Auxerre (0-0), vous avez porté votre série d’invincibilité à onze rencontres. Conserver cette belle série jusqu’à fin mai, c’est aussi un objectif ?

M.F. : « Nous souhaitons garder cette spirale positive le plus longtemps possible. Réussir à enchaîner jusqu’au 17 mai prochain, ce serait vraiment super !  Nous espérons aussi y arriver pour nos supporters car ils le méritent ! Leur présence est vraiment précieuse, c’est un vrai plus pour nous. J’espère qu’ils continueront à nous soutenir pour que nous puissions atteindre rapidement nos objectifs. » 

"Faire de belles choses à la CAN"

Venons-en à la sélection malienne. À 21 ans, vous comptez déjà 9 caps. Porter le maillot de son pays, c’est toujours quelque chose de particulier…

M.F. : « C’est même une véritable fierté ! Je suis très heureux de jouer pour mon pays. En terminant récemment premier de notre groupe, nous nous sommes qualifiés pour la Coupe d’Afrique des Nations. Ce vendredi, nous connaitrons nos adversaires pour cette prochaine compétition. »

Quels seront les objectifs de votre sélection pour cette CAN 2019 ?

M.F. : « Ils seront élevés. Pour commencer, nous essayerons de sortir des poules et ensuite, nous verrons où cela nous mène. Nous ne pouvons pas dire que nous y allons pour remporter le trophée, mais je suis persuadé que nous avons les moyens de faire quelque chose de bien. Nous disposons d’un très bon groupe avec beaucoup de jeunes joueurs de qualité et nous nous entendons très bien. Nous espérons faire de belles choses à la CAN. Par la suite, l’objectif sera de participer à la Coupe du Monde. »

A lire également

18avr2019

Web TV

18/04/2019 Alexandre Oukidja : "Nous prenons beaucoup de plaisir" Toutes les vidéos
Lire la suite

Billetterie

Plus que jamais leader du championnat de Domino's Ligue 2, le FC Metz accueille le Grenoble Foot 38, mardi 23 avril à 20h00. À l'occasion de cette...
Lire la suite