Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

5 choses à savoir sur le GFC Ajaccio !

Partager cet article :

En difficulté à domicile

Pourtant 13ème après 32 journées de championnat, la formation corse emmenée par Hervé Della Maggiore n’est que la 16ème équipe du classement à domicile. Le Gazélec ne s’est imposé qu’à 5 reprises sur sa pelouse lors de ses 16 réceptions cette saison et n’a inscrit que 12 buts.

Une équipe à deux visages

La méfiance sera de rigueur pour la formation messine lors de ce déplacement en terres corses, tant il est difficile de savoir quel visage affichera le Gazélec Ajaccio vendredi soir. Capable de perdre à domicile face à Clermont (0-3) ou encore d’Auxerre (0-4), le Gaz est toutefois très difficile à manier pour les cadors du championnat. Lens s’est incliné 1-0, Troyes 2-1 et Brest n’a pu faire mieux qu’obtenir un point sur la pelouse du stade Ange Casanova.

Des joueurs expérimentés 

Le Gazélec Ajaccio compte dans ses rangs plusieurs joueurs ayant évolué longtemps en Ligue 1. À commencer par l’un des Corses les plus emblématiques de notre championnat et passé par le FC Metz la saison dernière, Julian Palmieri. Mais aussi Damien Perquis, ancien stéphanois et ex joueur du Bétis Séville, ou encore Grégoire Puel qui a évolué huit ans du côté du LOSC, également passé par l’OL et l’OGC Nice. Mais aussi, l’ancien champion de France avec le Montpellier HSC, Joris Marveaux qui a rejoint l’effectif ajaccien en 2017, tout comme Jérémy Blayac arrivé cette saison en provenance du RC Strasbourg.

La belle épopée

Au soir de la 37ème journée de la saison 2014-2015, les Corses valident leur ticket pour une montée historique en Ligue 1 après un succès 3-2 face à Niort. Un véritable exploit réalisé par les Ajacciens dotés alors du plus petit budget de Ligue 2. La suite en Ligue 1 fût plus difficile, puisque le club s’inclinera à 17 reprises dans cet exercice et terminera à la 19ème place. Toutefois, le Gaz peut se vanter de quelques victoires gratifiantes, puisqu’il a su faire tomber l’OGC Nice (3-1) et gagner à Montpellier (0-2), pourtant champion de France quelques temps auparavant. 

L'histoire du "gaz" 

Le Gazélec Ajaccio est né en 1960 d’une fusion entre le Football Club Ajaccio et le Gazélec Corse Club. Ce deuxième est initialement un club corporatif crée par des agents EDF-GDF. C’est pourquoi, même après sa fusion, le club est encore aujourd’hui surnommé « Gazélec », « Gaz » signifiant, gaz de France et « élec », électricité de France.  

Photo : GFC Ajaccio

A lire également

17juil2019

Agenda

Ce jeudi, les Grenats s'entraîneront à deux reprises : à 9h30 et 17h30. Seule, la séance de l'après-midi sera ouverte au public.
Lire la suite

Web TV

17/07/2019 Metz - Charleroi, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite

Actualités

Auteur de 7 buts lors du récent championnat de Domino's Ligue 2, Opa Nguette vient de réaliser le meilleur exercice de sa jeune carrière. Cet été, il...
Lire la suite