Metz - Grenoble, réservez vos places !

L'Est est Grenat !

Les Grenats ont remporté largement le Derby de l’Est face au RC Strasbourg Alsace (3-0) grâce à des réalisations de Florent Mollet, Nolan Roux et Emmanuel Rivière. 

Partager cet article :

Pour son ultime sortie de l’année 2017, le club à la Croix de Lorraine avait rendez-vous avec son voisin de l’Est, le RC Strasbourg Alsace. Une dernière opposition de gala pour un Derby des plus attendus. Face à des Strasbourgeois huitièmes de Ligue 1 et en pleine confiance, les Grenats avaient à cœur d’enchaîner après leur succès glané sur la pelouse du Montpellier Hérault SC quatre jours auparavant. Surtout, les hommes de Frédéric Hantz ne se voyaient pas terminer l’année sans s’être imposés devant leur public en Ligue 1.

Pour offrir un beau cadeau de Noël avant l’heure à ses supporters, Frédéric Hantz renouvelait sa confiance aux onze joueurs titulaires à Montpellier. Ainsi, Vahid Selimovic enchaînait une nouvelle titularisation aux côtés de Moussa Niakhaté en défense centrale. Le seul changement provenait finalement du schéma tactique utilisé puisque les Grenats retrouvaient une défense à quatre, Fallou Diagne évoluant en sentinelle au milieu.

La rencontre démarrait sur un bon rythme et ce sont les Strasbourgeois qui allumaient la première mèche. Suite à une talonnade de Martin Terrier dans la surface messine, Nuno da Costa trouvait le poteau droit d’Eiji Kawashima (4°). Une frayeur sans conséquence pour des Grenats piqués au vif. A la récupération d’un coup-franc mal dégagé par les Alsaciens, Matthieu Dossevi rentrait dans la surface et plaçait une frappe enroulée au sol. Landry Bonnefoi se détendait et repoussait le cuir (7°). Très présents et plutôt séduisants dans le jeu, les Mosellans continuaient d’inquiéter le Racing. Sur un centre de Moussa Niakhaté, Matthieu Dossevi voyait sa frappe contrée in-extremis par un défenseur adverse (16°). Nolan Roux prenait ensuite le relais et mettait à nouveau à contribution le portier visiteur. D’abord sur une frappe à l’entrée de la surface (28°) puis sur une tête à bout portant (29°). Les Messins n’étaient pas à l’abri d’un contre adverse. Eiji Kawashima se détendait parfaitement sur une frappe de Jonas Martin (38°) avant que Kader Mangane ne manque le cadre à bout portant sur une remise de Dimitri Liénard (43°).

Au retour des vestiaires, le rythme semblait être retombé d’un cran. Mais ce n’était qu’un leurre et bien le calme avant la tempête grenat. Sur un centre de Matthieu Dossevi, Florent Mollet reprenait de volée mais butait sur Landry Bonnefoi (56°). Ce n’était que partie remise. Sur un nouveau caviar de l’international Togolais, le numéro 19 des Grenats ne laissait aucune chance au gardien adverse (1-0, 62°). Moins de dix minutes plus tard, Nolan Roux, en renard des surfaces, s’arrachait pour pousser le cuir au fond des filets à la suite d’un corner (2-0, 70°). Le break était fait mais les Mosellans ne s’en laissaient pas compter. Portés par l’euphorie, les ouailles de Frédéric Hantz avaient la main mise sur la partie. Et sur un extérieur du pied bien senti de Renaud Cohade, Emmanuel Rivière crucifiait Landry Bonnefoi d’une madjer en se retournant (3-0, 84°). La fête était totale et Saint-Symphorien pouvait chanter « et un et deux et trois zéro ! ».

Les Grenats décrochaient ainsi leur premier succès de la saison à domicile et remportaient de la plus belle des manières ce Derby du Grand Est. De quoi passer des fêtes de fin d’année avec le sourire. Place désormais à la trêve avant un prochain rendez-vous en janvier 2018 pour la Coupe de France.

Voir la feuille de match

Revivez le live de la rencontre

A lire également

22avr2019

Web TV

22/04/2019 Metz - Grenoble, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos
Lire la suite

21avr2019