Les Grenats ont du caractère !

Menés à la pause, les Grenats ont renversé le match en cinq minutes grâce au doublé de Nolan Roux pour accrocher un succès très précieux à Rennes (1-2). 

Partager cet article :

A l’occasion de la 33ème journée de championnat, le club à la Croix de Lorraine se rendait sur la pelouse du Stade Rennais. Les Grenats avaient surtout l’envie et le besoin d’effacer la lourde défaite concédée à domicile le week-end dernier. Face à une formation aux ambitions européennes et dans un Roazhon Park transformé en Roazhon Ferme avant le coup d’envoi, les Grenats comptaient bien cultiver leur propre jardin. Celui d’une victoire synonyme d’une première graine pour faire germer à nouveau l’espoir du maintien. 

Frédéric Hantz effectuait quelques ajustements dans son onze de départ. Ainsi, Vahid Selimovic et Jonathan Rivierez faisaient leur retour dans l’arrière-garde messine aux dépens de Georges Mandjeck et Julian Palmieri. Fallou Diagne était également titulaire face à son ancienne formation. Côté rennais, Diafra Sakho, qui fêtait ses retrouvailles avec son club formateur, débutait sur le banc. 

Dans leur jardin, les Bretons étaient les premiers à se montrer dangereux. Servi en retrait par Wahbi Khazri, Ismaïla Sarr voyait sa tentative être contrée in-extremis par le retour de Vahid Selimovic (2°). La réplique messine venait des pieds de Matthieu Dossevi mais la frappe du meilleur passeur messin était trop écrasée pour tromper Tomas Koubek (13°). Une tentative qui signalait quasiment la fin des occasions franches pour les Grenats dans le premier acte. Maîtres du ballon, les Rennais apportaient le danger sur le but d’Eiji Kawashima. Il fallait même un retour héroïque de Vahid Selimovic pour empêcher Benjamin André d’ouvrir le score (17°). Finalement, après une première tentative manquée (21°), Benjamin Bourigeaud allait lancer la partie d’une tête à bout portant (1-0, 27°). 

Trop approximatifs sur le plan technique, les Mosellans subissaient la domination rennaise et peinaient à se créer des situations. Il fallait attendre la toute fin de la première période pour voir un centre bien senti de Florent Mollet inquiéter Tomas Koubek (44°). Les partenaires de Renaud Cohade rentraient au vestiaire avec un but de retard et des intentions en panne. 

Pourtant, le repos allait être salvateur pour les hommes de Frédéric Hantz. Le coach lorrain, pas satisfait de son assise défensive, lançait Julian Palmieri à la place de Jonathan Rivierez. Moussa Niakhaté retrouvant ainsi son poste de défenseur central. Regonflés à bloc, les Mosellans affichaient un bien meilleur visage et beaucoup plus d’allant offensif. La récompense ne se faisait pas attendre. Sur un centre parfait de Matthieu Dossevi, Nolan Roux se jetait pour pousser le ballon de la tête au fond des filets (1-1, 52°). Le club à la Croix de Lorraine était bel et bien de retour dans la partie. Et les Messins profitaient d’une certaine euphorie pour prendre les devants dans la foulée. A la suite d’un contre rondement mené, Matthieu Dossevi servait parfaitement… Nolan Roux qui ne se faisait pas prier pour inscrire son doublé (1-2, 57°). La dixième offrande de l’international togolais et le quatorzième but du numéro 9 messin permettaient aux Grenats de reprendre le match en main. 

Conscients de l’importance de résultat, les Messins faisaient ensuite preuve d’une grande solidarité et d’une certaine sérénité pour conserver ces trois points si précieux. Si Eiji Kawashima faisait preuve de vigilance sur les tentatives de Wahbi Khazri (66° et 77°), Fallou Diagne venait, lui, se sacrifier dans les dernières secondes pour empêcher Benjamin Bourigeaud d’égaliser (90+2°). Sous les sifflets du Roazhon Park, les Grenats pouvaient exulter. Deux mois et demi après leur dernier succès, les hommes de Frédéric Hantz retrouvent le chemin du succès, presque au meilleur des moments. 

Avec ces trois points récoltés, le club à la Croix de Lorraine revient à quatre longueurs Lille et Troyes qui jouera contre Marseille demain. Il faudra maintenant confirmer ce succès contre Caen samedi prochain. Plus que jamais, les Messins peuvent encore y croire ! 

Voir la feuille de match

Revivez le live

A lire également

10déc2018

Coupe de France

Le tirage au sort des 32èmes de finale de la Coupe de France, qui marque l’entrée en lice des pensionnaires de Ligue 1 Conforama était effectué ce...
Lire la suite

Web TV

10/12/2018 Oissel - Metz, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite

Carnet

Ivan Balliu et sa femme Marta sont les heureux parents d'un petit garçon ! En effet, Nil Balliu est né ce dimanche et vient agrandir ainsi d'un...
Lire la suite