Metz - Grenoble, réservez vos places !

L'écart était trop grand

Face à une formation lyonnaise implacable, les Grenats se sont lourdement inclinés (5-0) à l’occasion de la 32ème journée de Ligue 1 Conforama. 

Partager cet article :

A l’occasion de la 32ème journée de Ligue 1 Conforama, les Grenats recevaient l’Olympique Lyonnais. Face à une formation candidate au podium, les Messins avaient l’ambition de créer l’exploit. A sept journées de la fin, un succès permettait aux partenaires de Renaud Cohade de se relancer un peu plus dans la course au maintien. 

Pour renverser les Rhodaniens, Frédéric Hantz décidait d’aligner Fallou Diagne en défense avec Moussa Niakhaté. De retour de suspension, Julian Palmieri retrouvait son poste de latéral gauche tandis que Georges Mandjeck était incorporée dans une défense à trois. 

L’avant-match était marqué par deux grands moments d’émotion. La minute de silence en hommage au jeune joueur du Havre, Samba Diop, décédé tragiquement, était parfaitement respectée. Le jeune Lucas, âgé de trois ans, qui se bat contre la maladie pour pouvoir marcher un jour, donnait ensuite un coup d’envoi fictif sous les ovations de Saint-Symphorien. 

Malgré la chaleur ambiante, les Grenats se faisaient cueillir à froid d’entrée de jeu. Sur le premier corner des Visiteurs, Memphis Depay trouvait la tête de Marcelo qui trompait Eiji Kawashima au deuxième poteau (0-1, 2°). Légèrement assommés par ce premier coup de massue, les Grenats mettaient un peu de temps à retrouver le contrôle du cuir. Sur un service de Matthieu Dossevi plein axe, Nolan Roux déclenchait la première banderille mais Anthony Lopes repoussait en corner (16°). Malheureusement, sur une situation quasiment similaire à l’ouverture du score, les Messins se faisaient à nouveau punir par Marcelo qui doublait la mise de la tête (0-2, 20°). Un deuxième but qui mettait le club à la Croix de Lorraine dans une situation compliquée face à une formation à la lutte pour le podium. Malgré deux nouvelles frappes de Nolan Roux (31°) et Florent Mollet (44°), le score n’évoluait plus avant la pause. 

Au retour des vestiaires, Nolan Roux pensait sonner la charge en déclenchant une frappe contrée par Marcelo (55°). En vain. La machine lyonnaise allait alors se mettre en route et réduire à néant les minces espoirs mosellans encore restants. Après un premier raté à quelques mètres du but de d’Eiji Kawashima (57°), Memphis Depay trompait le portier japonais d’un ballon piqué (0-3, 65°). Dans la foulée, Bertrand Traoré venait alourdir un peu plus l’addition avec l’aide du poteau (0-4, 67°). Le club à la Croix de Lorraine réagissait par l’intermédiaire de Renaud Cohade mais la frappe pure du capitaine messin était claquée par Anthony Lopes (74°). C’est Nolan Roux qui s’essayait ensuite mais sans plus de réussite. Au contraire de Mariano Diaz qui trompait Eiji Kawashima au terme d’un nouveau face-à-face (0-5, 86°). Un score lourd à digérer pour les Messins. 

Il va falloir vite oublier cette défaite pour les Messins qui ont encore l’espoir d’accrocher ce maintien. Le rendez-vous à Rennes dès le week-end prochain sera très important alors que les possibilités se réduisent. 

Voir la feuille de match

Revivez le live

A lire également

23avr2019

Le Match

Quatre jours après son précieux succès en déplacement au GFC Ajaccio (0-2), le FC Metz avait l'occasion de définitivement acter son retour en Ligue 1...
Lire la suite

Interview

John Boye, cet été, sept ans après, vous avez retrouvé Frédéric Antonetti, l’entraîneur qui vous a lancé dans le grand bain en Ligue 1, en février...
Lire la suite

Actualités

Arrivé l'été dernier en Moselle, John Boye fête aujourd'hui ses 32 ans ! Joyeux anniversaire John !
Lire la suite