La loi du plus fort

Partager cet article :

Les ouailles de Frédéric Hantz se déplaçaient au Parc des Princes ce samedi après-midi avec pour objectif de faire plier un Paris Saint-Germain revanchard après son élimination en Ligue des Champions quatre jours plus tôt.

Ce choc des extrêmes, entre le leader et la lanterne rouge de Ligue 1 Conforama, n’aura pas finalement pas gardé un long suspense. Une poignée de minutes après le coup d’envoi des hostilités, Thomas Meunir profitait d’un ballon dégagé par la défense messine pour ouvrir la marque d’une frappe croisée dont le rebond trompait Eiji Kawashima (1-0, 5°).

Alors que l’on pouvait s’attendre à voir une équipe messine abattue, les Lorrains ont fait preuve de caractère et ont exploité plusieurs situations de contres, avec notamment deux tentatives de Matthieu Dossevi. Le meilleur passeur grenat trouvait dans un premier temps la barre transversale (11°), puis voyait sa frappe captée en deux temps par Alphonse Aerola (16°).

Les efforts messins n’étaient pas récompensés et les Parisiens en profitaient pour enfoncer le clou devant leur public, avec un deuxième but signée Christopher Nkunku (2-0, 20°). Et comme si cela ne suffisait pas, il s’offrait un doublé en moins de dix minutes, de quoi entériner un peu plus les espoirs mosellans (3-0, 28°). Très exposés en fin de seconde période, les Messins pliaient même une quatrième fois, face à Kylian Mbappé cette fois (4-0, 45°).

A la reprise, Renaud Cohade et ses coéquipiers n'osaient plus se découvrir face à des hôtes particulièrement tranchants. Alors qu’aucune situation offensive ne permettait aux joueurs du club à la Croix de Lorraine de se montrer inquiétants au retour des vestiaires, le gardien japonais devait lui intervenir pour calmer les ardeurs des Locaux, repoussant un ballon in-extremis sur la ligne de but (60°), en s'interposant dans les pieds d'Angel Di Maria (68°) puis en effectuant deux parades consécutives (75°). En fin de match, les Parisiens trouvaient tout de même à nouveau la faille, sur coup-de-pied arrêté. Thiago Silva plaçait habilement sa tête sur un corner (5-0, 80°). 

Les Messins ne sont finalement pas parvenus à créer l’exploit cet après-midi sur la pelouse du Parc des Princes. Pis, ils ont coulé face au leader du championnat mais ils ont néanmoins su stopper l'hémorragie en seconde période. Eiji Kawashima et les siens vous donnent néanmoins rendez-vous le dimanche 18 mars à 15h00 face au FC Nantes. Dans leur antre, les Grenats auront à cœur de montrer leur vrai visage et de tenter de renouer ainsi avec le succès.

A lire également

17déc2018

Coupe de France

Les Grenats connaissent désormais la date à laquelle ils disputeront leur 1/32e de finale de la Coupe de France. En effet, la formation de Frédéric...
Lire la suite

L'Avant-match

Vendredi, le FC Metz a vécu une journée bien particulière. Dans un premier temps, le club à la Croix de Lorraine annonçait l'absence de Frédéric...
Lire la suite