Déterminant !

Ce samedi, les Grenats ont rendez-vous au stade Pierre-Mauroy pour y affronter le Lille OSC. Une rencontre déterminante pour les Messins face à leur concurrent le plus proche au classement. 

Partager cet article :

Trois. Voilà le nombre de points qui séparent le club à la Croix de Lorraine de son adversaire du soir : Lille. Sur le papier, l’équation est simple : une victoire et les Messins reviendraient à hauteur du dix-neuvième, voir du dix-huitième selon le résultat de l’ESTAC Troyes face au SM Caen. 

Pourtant, inutile de se lancer dans des futiles comptes d’apothicaires. C’est d’ailleurs le discours prôné par Frédéric Hantz toute cette semaine et depuis son arrivée : « Ce n’est pas mon job de spéculer sur d’éventuels résultats. Je me concentre uniquement sur le travail de mon équipe et je pense que nous sommes en capacité d’enchaîner une grosse performance ».

« On sent du respect et du soutien de nos supporters »

Une performance qui devra être dans la lignée du contenu proposé lors de la deuxième période à Rennes et contre Caen le week-end dernier. « On a fait un match complet et nous aurions mérité de l’emporter mais ça n’a pas été le cas », a rappelé le technicien grenat en conférence de presse. Passée la déception, les Messins ont remis le bleu de chauffe cette semaine en vue de ce rendez-vous en terre nordiste. « Depuis trois semaines, j’ai le même groupe à disposition et c’est très important. On peut enfin créer des automatismes et j’ai l’impression que nous pouvons aller crescendo dans la qualité de notre jeu », s’est réjoui Frédéric Hantz soulignant également le rôle important des supporters dans cette dernière ligne droite : « de nombreux supporters sont venus aux entraînements dans la semaine. J’ai été touché car ils ne nous ont dit que des choses positives. On sent du respect, du soutien et qu’ils croient au maintien. Quand tu es vingtième, c’est assez exceptionnel de pouvoir travailler dans cette ambiance-là et avec ce respect »

Les Mosellans auront encore besoin de ce soutien au Stade Pierre-Mauroy pour renverser une formation lilloise, elle aussi, en quête de maintien. Et si les Dogues n’ont plus connu la victoire depuis onze matches, Frédéric Hantz reste lucide face à son adversaire du soir : « Lille reste un grand club de Ligue 1. C’est le genre d’équipe qui trouve toujours des ressources pour s’en sortir ». La rencontre pourrait se jouer sur des petits détails entre deux formations aux caractéristiques similaires. « Il faudra vite lire ce qu’il se passe tactiquement et dans les intentions de jeu. Je trouve que nos deux équipes se ressemblent avec une vraie capacité à marquer et à l’inverse une incapacité à ne pas encaisser de buts », a analysé Frédéric Hantz répétant que « les deux équipes étaient très proches ». Une proximité qui se traduit ainsi au classement avec trois unités séparant les deux formations. 

Encore plus que l’année dernière, le maintien sera donc au cœur des préoccupations mosellanes et lilloises ce samedi. Les partenaires de Renaud Cohade se souviendront certainement que la saison dernière ils avaient validé leur maintien sur cette même pelouse du stade Pierre-Mauroy. En cas de victoire ce soir, le maintien ne serait encore qu’une douce lumière au loin mais les Grenats seraient totalement relancés à l’orée des trois dernières rencontres. Pour cela, il faut s’imposer ce samedi même si Frédéric Hantz assure qu’« il ne s’agit pas du match de la dernière chance »

LILLE OSC - FC METZ
35ème journée de Ligue 1 Conforama
Samedi 28 avril 2018 à 20h00
Stade Pierre-Mauroy
Match à suivre en direct et en intégralité sur Twitter @FCMetz et www.fcmetz.com (live-tweet), sur Direct FM 92.8 (live audio) et sur beIN Sports Max 5. 

A lire également

14sep2019

Le Match

À l'issue de cette première trêve internationale de la saison, les Grenats foulaient à nouveau les terrains de Ligue 1 Conforama. Pour cette 5ème...
Lire la suite

Adversaire

40 ans d’invincibilité Dans l’histoire du championnat, il faut remonter quarante ans en arrière pour retrouver une victoire du FC Metz en terres...
Lire la suite