Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Soirée cauchemardesque

Sept buts encaissés, un carton rouge, les Messins ont vécu un véritable cauchemar à l’occasion de la 8e journée de Ligue 1. Lourdement défait sur sa pelouse face à l’AS Monaco (0-7), le FC Metz est provisoirement relégué au septième rang.

Partager cet article :

Dix jours après son premier revers à domicile face aux Girondins de Bordeaux (0-3), le FC Metz foulait à nouveau la pelouse du Stade Saint-Symphorien. À cette occasion, Renaud Cohade et ses coéquipiers accueillaient l’AS Monaco, actuel second du championnat de France de Ligue 1. Pour cette 8e journée, Philippe Hinschberger choisissait de reconduire le même onze que le week-end dernier, lors du dernier succès à Montpellier (0-1).

Dès l’entame de la partie, les Messins se montraient dangereux : Franck Signorino (2°), puis Cheick Doukouré (2°), après un numéro de Mevlüt Erding, étaient les premiers à frapper au but. Bien entrés dans la partie, les Grenats étaient pourtant cueillis à froid puisque sur la première incursion monégasque Thomas Lemar, seul au six mètres, ouvrait le score (0-1, 7°). Les hommes de Philippe Hinschberger tentaient de réagir mais la tentative de Renaud Cohade fuyait le cadre (21°). Pire, le club de la Principauté doublait la mise sur sa seconde frappe du match, lorsque Valère Germain, à l’entrée de la surface, catapultait le ballon au fond des filets messins (0-2, 22°).

À deux reprises, le duo Simon Falette – Mevlüt Erding passait proche de relancer les Grenats dans la partie. Dans un premier temps, l’avant-centre turc ne parvenait pas assez à redresser une offrande de son coéquipier (26°) puis sa frappe ne trouvait pas le cadre sur un nouveau centre du défenseur central (38°). Juste avant la pause, l’AS Monaco jouait un contre à merveille et salait encore la note par l’intermédiaire du Portugais Bernardo Silva (0-3, 39°). Les Monégasques faisaient alors preuve d’un effroyable réalisme.

Menés de trois buts, les Messins ne se laissaient pas abattre pour autant. Dès le retour des vestiaires, Cheick Doukouré (48°) puis Mevlüt Erding (49°) mettaient Daniel Subasic à contribution. En vain, la réussite continuait à fuir le camp grenat. La tâche messine allait encore se compliquer lorsque le capitaine de la soirée, Cheick Doukouré, se mettait à la faute et se voyait sévèrement expulsé (60°). Le cauchemar messin se poursuivait tout d’abord avec un pénalty, sans doute un peu généreux, transformé par Fabinho (0-4, 67°). Et, dans la foulée, Guido Carrillo ajustait Thomas Didillon à bout portant (0-5, 71°).

Malgré le score lourd, les supporters messins continuaient à donner de la voix et à encourager les Grenats. Fraîchement entré en jeu, Florent Mollet tentait de bien de sauver l’honneur mais sa lourde frappe frôlait la lucarne du portier monégasque (74°). Et comme ci cela ne suffisait pas, l’addition se corsait encore en fin de rencontre avec deux nouveaux buts : Guido Carrillo s’arrachait pour s’offrir un doublé (0-6, 83°) et Gabriel Boschilia clôturait le score d’un ballon piqué (0-7, 89°). Une soirée à vite oublier en somme.

En s’inclinant face aux Monégasques, les Messins chutent ce soir au 7e rang du championnat de France de Ligue 1 avec treize unités au compteur. Trêve internationale oblige, le FC Metz ne retrouvera la compétition que le dimanche 16 octobre prochain au Stade Vélodrome de Marseille, avant de recevoir l’OGC Nice, le dimanche 23 octobre. 

A lire également

19juin2019

Web TV

19/06/2019 Le zapping des Grenats, épisode 2 ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

18juin2019

Web TV

18/06/2019 Les awards du vestiaire, épisode 2 ! Toutes les vidéos
Lire la suite

Actualités

Messin depuis l'été 2018, Paul Delecroix continue l'aventure avec le club à la Croix de Lorraine. Le gardien est désormais lié avec le FC Metz jusqu'...
Lire la suite