Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Soirée cauchemar

Partager cet article :

Défaits mercredi soir face à l’Olympique Lyonnais en match en retard, les Grenats se déplaçaient ce samedi soir en Gironde avec l’espoir de ne pas rentrer bredouilles en Lorraine. Pour tenter de bousculer un adversaire en confiance à domicile,  qui n’a plus connu la défaite depuis quatre matches dans son antre, Philippe Hinschberger pouvait compter sur les retours de Cheick Doukouré, Benoît Assou-Ekotto, Yann Jouffre, Fallou Diagne et Cheick Diabaté.

D’entrée de jeu, les Messins mettaient toutes leurs chances de leur côté en débutant cette rencontre comptant pour la 32ème journée de Ligue 1 par le bon bout. Cheick Diabaté manquait d’ailleurs son face à face avec son ancien coéquipier, Cédric Carrasso (9°). Mais, contre le cours du jeu, ce fut finalement les Bordelais qui ouvraient leur compteur dans ce match, par l’intermédiaire de Malcolm (1-0, 14°).

L’addition aurait pu être plus salée, notamment lorsque les tentatives de Gaëtan Laborde obligeaient Thomas Didillon à la parade (17°, 41°) ou encore quand François Kamano puis Youssou Sabaly trouvaient les montants du but messin (28°). Mais les débats restaient relativement équilibrés et les Grenats se procuraient eux-aussi quelques opportunités intéressantes (22°, 40°). Renaud Cohade était le plus proche d’égaliser côté messin, malheureusement, sa frappe s’écrasait sur la barre transversale bordelaise (29°).

A la reprise, alors que les espoirs étaient encore de mises côté Visiteurs, les ouailles de Philippe Hinschberger étaient rapidement sanctionnés. Suite à un tirage de maillot de Benoît Assou-Ekotto dans la surface, les Girondins obtenaient un penalty que Valentin Vada se chargeait de transformer (2-0, 50°). La soirée commençait alors à tourner au vinaigre et cela se confirmait lorsque le milieu de terrain argentin s’offrait un doublé dans la foulée (3-0, 52°). 

Avec trois buts de retard à rattraper, difficile pour les Mosellans de revenir dans ce match. Ils tentaient de réduire le score, mais en vain (61°, 72°, 78°). Et comme si cela ne suffisait pas, à quelques secondes du coup de sifflet final, Benoît Assou-Ekotto était expulsé suite à un mauvais geste sur Adam Ounas (90+5°).

Comme au match aller, les Grenats ont passé une bien mauvaise soirée face aux Girondins de Bordeaux. Alors que Nancy et Lorient se sont imposés ce soir, les Messins ont réalisé la mauvaise opération de la soirée dans la course au maintien. Les Lorrains restent néanmoins 15ème de Ligue 1 avec trente-cinq unités au compteur. Prochain rendez-vous samedi 15 avril à 20h00 au Stade Saint-Symphorien, face à un concurrent direct : le SM Caen.

 

A lire également

18juil2019

Billetterie

De retour en Ligue 1 Conforama, le FC Metz peut d'ores et déjà compter sur le soutien de 10 000 fidèles ! Dans les prochaines semaines, ce nombre...
Lire la suite

17juil2019

Agenda

Ce jeudi, les Grenats s'entraîneront à deux reprises : à 9h30 et 17h30. Seule, la séance de l'après-midi sera ouverte au public.
Lire la suite

Web TV

17/07/2019 Metz - Charleroi, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite