Mauvaise reprise pour les Grenats

Le FC Metz s'est incliné au Stade Bollaert-Delelis de Lens (2-0) sur des buts des Benjamin Bourigeaud et de Cristian. Eliminés dès leur entrée en lice dans la Coupe de France, les Grenats n'entament pas au mieux cette année civile 2017.

Partager cet article :

Retour à la compétition officielle après la trêve hivernale pour les joueurs du FC Metz. Le premier match de cette année 2017 était à l'occasion des 32èmes de finale de la Coupe de France, un déplacement au Stade Bollaert-Delelis. Il était primordial pour les hommes de Philippe Hinschberger de bien entamer cette âpre semaine qui verra les Grenats se déplacer à Paris pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue mercredi ainsi qu'à Nice dimanche prochain pour la reprise de la Ligue 1.

Le tacticien grenat opérait quelques changements autour de son 4-2-3-1. Eiji Kawashima occupait le but grenat, la charnière Simon Falette-Guido Milan était entourée de Jonathan Rivierez et de Benoit Assou-Ekotto. L'entrejeu était composé de Florent Mollet et de Chris Philipps et Vincent Thill fêtait sa première titularisation en match officiel en se positionnant derrière Thibaut Vion. Enfin, Opa Nguette et Gauthier Hein occupaient les ailes.

La première période démarrait sur un rythme soutenu. A la frappe de Florent Mollet, qui passait au-dessus du but adverse suite à un mouvement côté droit initié par Jonathan Rivierez (11°), répondait Abdellah Zoubir dont le centre fuyant côté gauche ne trouvait pas Kévin Fortuné (16°). Le RC Lens gardait la maîtrise du ballon et opérait par vagues d'attaques en utilisant la vitesse de leurs ailiers, mais Eiji Kawashima se montrait vigilant sur les frappes d'Abdellah Zoubir (37°) et de Benjamin Bourigeaud (39 °).

Les Grenats opéraient eux en contres mais les incursions de Thibaut Vion (26°) et d'Opa Nguette (34°) ne trouvaient pas la faille. La situation empirait pour les Grenats qui, peu avant la mi-temps, devaient se passer de Gauthier Hein, remplacé sur blessure par Youssef Maziz.

Le début de la deuxième période gardait la même physionomie que les quarante-cinq premières minutes, avec d'un côté un Racing maîtrisant le ballon et tentant de provoquer sur les ailes, et un FC Metz désireux de créer le danger par des contres. Sur son côté droit, Mathias Autret se défaisait de Benoit Assou-Ekotto et trouvait Kévin Fortuné. La frappe de l'avant-centre lensois passait de peu à côté (48°). Les Messins se procuraient de bonnes occasions grâce à Simon Falette (51°), Thibaut Vion (52°) et Youssef Maziz (54°), mais leur manque de réussite à la finition les punissaient. Puis, sur un tir de Kévin Fortuné, Eiji Kawashima repoussait le ballon dans les pieds de Benjamin Bourigeaud qui n'avait plus qu'à conclure (1-0, 63°).

Ce but encaissé n'entérinait en rien les phases offensives grenat mais, une fois encore, les hommes à la Croix de Lorraine manquaient soit de chance, comme lorsque la reprise d'Habib Diallo trouvait la barre (64°), soit de justesse devant le but, à l'instar de Youssef Maziz qui ratait son duel face à Jérémy Vachoux (67°). Alors que Metz continuait à chercher le but de l'égalisation, les Lensois se montraient toujours dangereux et avaient la possibilité de prendre le large au tableau d'affichage. Ainsi, Kévin Fortuné forçait une nouvelle fois Eiji Kawashima à la parade (78°), tandis que, côté messin, la tête de Mevlüt Erding ne trouvait pas le cadre dans la foulée.

Les Lensois se retrouvaient à dix contre onze à la 83ème minute, lorsque que l'arbitre expulsait Djiman Koukou suite à une faute sur Florent Mollet. Toutefois, cette infériorité numérique n'affaiblissait par pour autant les Racingmen qui, par Cristian, s'assuraient la victoire en toute fin de match (2-0, 90°).

Défaits au Stade Bollaert-Delélis par un Racing Club de Lens sûr de son football et majoritaire dans la possession du jeu, les Grenats quittent bien rapidement la Coupe de France et commencent leur semaine difficile par une défaite dont ils se seraient bien passés. Les hommes de Philippe Hinschberger devront se remettre rapidement de cette contre-performance pour ne pas sombrer lors de leur prochain déplacement : le quart de finale de Coupe de la Ligue face au Paris Saint-Germain, ce mercredi 11 janvier au Parc des Princes.

 

 

A lire également

11déc2018

Gratification

Excellent face au Red Star, et auteur de sa troisième passe décisive sous les couleurs du FC Metz, Thomas Delaine figure dans l'équipe type France...
Lire la suite

10déc2018

Coupe de France

Le tirage au sort des 32èmes de finale de la Coupe de France, qui marque l’entrée en lice des pensionnaires de Ligue 1 Conforama était effectué ce...
Lire la suite

Web TV

10/12/2018 Oissel - Metz, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite