Metz - Grenoble, réservez vos places !

Les Grenats repartent de l’avant !

Grâce à une entame de match tonitruante et à un doublé précoce de Cheick Diabaté, le FC Metz retrouve le succès à domicile face à Montpellier (2-0).

Partager cet article :

Une semaine après un bon point pris lors d’un déplacement à Nice (0-0), le FC Metz retrouvait le Stade Saint-Symphorien ce samedi soir, à l’occasion de la réception de Montpellier. Sans le moindre succès à domicile depuis le 27 août et la venue d’Angers (2-0), les Grenats se devaient de réagir, face à un concurrent au maintien. Face aux Montpelliérains, Philippe Hinschberger opérait un seul changement dans son onze de départ. Mis à part la première apparition de la recrue offensive, Cheick Diabaté, à la pointe de l’attaque, la composition était identique à dimanche dernier.

D’entrée de jeu, les Messins montraient leurs ambitions. Tout d’abord lorsqu’Opa Nguette, après un numéro de soliste, voyait sa tentative frôler le montant droit de Laurent Pionner (5°). Bien entré dans la partie, le FC Metz portait également le danger sur deux lointaines tentatives de Renaud Cohade (10°) puis Florent Mollet (12°). Le ton était donné et les Grenats se voyaient rapidement récompensés.

Pour sa première sous les couleurs messines, Cheick Diabaté, arrivé durant l’hiver en provenance de Turquie, se montrait déjà décisif. Le Malien catapultait de la tête un centre millimétré de Renaud Cohade pour ouvrir le score avant le quart d’heure de jeu (1-0, 14°). Dans la foulée, le duo se mettait à nouveau en évidence lorsque Cheick Diabaté profitait d’un corner de ce même Renaud Cohade pour tromper le portier montpelliérain en deux-temps (2-0, 19°).

Les Visiteurs réagissaient d’abord timidement par des tentatives lointaines de Steve Mounié (24°) et Stéphane Sessegnon (25°) puis accéléraient doucement le rythme. Thomas Didillon devait notamment s’employer devant Steve Mounié (29°).

Après la pause, les hommes de Philippe Hinschberger peinaient à se montrer à nouveau dangereux. Au contraire des Montpelliérains, qui enchaînaient les coups de pied arrêtés mais Thomas Didillon veillait au grain (56°, 65°, 72°). Face à des Héraultais revigorés, les Messins faisaient le dos rond durant quarante-cinq minutes et auraient même pu finalement corser l’addition en fin de rencontre. Fauché dans la surface, Florent Mollet n’obtenait pas le pénalty espéré (87°). Sans conséquence puisque le FC Metz s’imposait finalement grâce à un doublé de Cheick Diabaté. Celui qu’on appelle parfois Cheick sans limite offre donc un précieux succès dans la quête du maintien.

Pour la 2100ème rencontre du club en Ligue 1, les Grenats renouent avec la victoire, et mettent fin à quatre mois de disette à domicile. Ce succès permet au FC Metz de remonter provisoirement au 18e rang avec 21 unités au compteur. Le week-end prochain, le club à la Croix de Lorraine ira défier le SCO d’Angers, un autre candidat au maintien, avec la ferme ambition de poursuivre sa marche en avant.

A lire également

19avr2019

Billetterie

En s'imposant ce soir sur la pelouse du GFC Ajaccio (0-2), le FC Metz s'est donné l'opportunité de valider son ticket pour la Ligue 1 Conforama dès...
Lire la suite

Le Match

Sur la pelouse du GFC Ajaccio, ce vendredi soir, le FC Metz démarrait une semaine chargée où les Grenats disputeront trois rencontres. Face à un...
Lire la suite

Adversaire

En difficulté à domicile Pourtant 13ème après 32 journées de championnat, la formation corse emmenée par Hervé Della Maggiore n’est que la 16ème...
Lire la suite