Metz - Grenoble, réservez vos places !

La victoire du maintien !

Auteurs d'une prestation solide, les Messins se sont logiquement imposés devant Lille (0-2). Un succès synonyme de maintien en Ligue 1 !

Partager cet article :

Après une brillante victoire samedi dernier lors du derby contre l'AS Nancy-Lorraine (2-1), les Messins se déplaçaient à Lille avec la volonté de se rapprocher encore un peu plus du maintien. Les ouailles de Philippe Hinschberger avaient même la possibilité de le valider en cas de succès et d'un faux-pas de ses poursuivants. Pour dominer un LOSC déjà maintenu, le coach lorrain devait faire avec les absences de Cheick Doukouré et Ivan Balliu. Jonathan Rivierez et Georges Mandjeck faisaient leur retour dans le onze de départ alors que Thibaut Vion occupait, lui, la pointe de l'attaque.

La rencontre démarrait sur un faux rythme dans un stade Pierre-Mauroy où le toit avait été préalablement fermé. Si des orages étaient annoncés dans le ciel, sur le pré on était loin de la pluie d'occasions. Les Grenats géraient parfaitement des Lillois qui, malgré le contrôle du ballon, ne se montraient pas dangereux. Simon Falette cadenassait les incursions de Nicolas De Préville dans le dos de la défense messine. N'arrivant pas à trouver la faille, les Dogues prenaient leur chance de loin à l'image de Xeka (14°).

Les Messins se montraient alors plus entreprenants et multipliaient les coups de pied arrêtés. Sur le troisième coup-franc, Georges Mandjeck en profitait pour ouvrir la marque d'une frappe en pivot au point de pénalty (0-1, 36°).  Une juste récompense pour le Camerounais qui avait lui-même provoqué la faute. De leur côté, les Lillois réagissaient timidement mais Kawashima s'interposait sur les quelques centres dangereux. Grâce à cet avantage d'un but à la pause, le FC Metz était provisoirement maintenu. 

Au retour des vestiaires, les Lillois tentaient de repartir de l'avant. Mais ce sont bien les Grenats qui portaient à nouveau l'estocade. Servi par Jonathan Rivierez, Renaud Cohade enroulait parfaitement sa frappe au premier poteau. Le cuir tapait l'intérieur du montant, Mike Maignan ne pouvait que constater les dégâts (0-2, 55°). Un break mérité pour des Grenats plus tranchants dans la zone de vérité. Eiji Kawashima et ses partenaires s'appliquaient alors à bien défendre et se projetaient rapidement en contre. Ismaïla Sarr et Opa Nguette exploitaient leur vitesse de course pour tenter de mettre le troisième but. Mais tour à tour, Thibaut Vion (79°) et Florent Mollet (89°) se précipitaient un peu trop et manquaient l'occasion de tuer définitivement la rencontre. Sans conséquences, puisque après une dernière occasion de Cheick Diabaté, Olivier Thual renvoyait les 22 acteurs aux vestiares. Solides et réalistes, les Grenats s'imposaient logiquement. Les supporters Messins présents au Stade Pierre-Mauroy pouvaient exulter.

Grâce à ce succès, les Messins assurent définitivement leur maintien en Ligue 1 ! Une très belle opération pour le club du président Bernard Serin alors qu'il reste encore deux journées à disputer. Le FC Metz est bel est bien maintenu et pourra profiter pleinement de son dernier match à domicile dimanche prochain à Saint-Symphorien contre le Toulouse FC.

A lire également

23avr2019

Le Match

Quatre jours après son précieux succès en déplacement au GFC Ajaccio (0-2), le FC Metz avait l'occasion de définitivement acter son retour en Ligue 1...
Lire la suite

Interview

John Boye, cet été, sept ans après, vous avez retrouvé Frédéric Antonetti, l’entraîneur qui vous a lancé dans le grand bain en Ligue 1, en février...
Lire la suite

Actualités

Arrivé l'été dernier en Moselle, John Boye fête aujourd'hui ses 32 ans ! Joyeux anniversaire John !
Lire la suite