Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Victoire aux forceps !

Menés au score et réduits à dix, les Grenats s’imposent finalement avec les tripes face à l’AC Ajaccio. Ils mettent fin à leur série de cinq matches sans succès.
Partager cet article :

Après leur contre-performance à Clermont lundi soir, les Grenats comptaient sur la réception de l’AC Ajaccio pour se relancer enfin en Ligue 2. Car avant la venue des Corses à Saint-Symphorien ce vendredi soir, les Messins restaient sur cinq matches sans succès et comptaient tout autant de longueurs de retard sur le podium.

Bien qu’ils se soient mis dans de mauvaises dispositions en première période, menés au score et réduits à dix, les hommes de Philippe Hinschberger sont parvenus à arracher un succès, dans la douleur, face à l’ACA (3-2). Alors qu’il ne reste désormais plus que huit matches à disputer cette saison, les Messins se remettent à l’endroit et restent en course pour accrocher une place sur le podium de Ligue 2.

Rien n’était pourtant gagné d’avance ce soir. En effet, les Locaux n’entamaient pas le match par le bon bout en encaissant un but dès les premiers instants de la partie. Les Visiteurs récupéraient le ballon dans le milieu de terrain et parvenaient à éliminer tour à tour les Grenats pour ouvrir la marque par l’intermédiaire de Vincent Marchetti, 19 ans seulement (0-1, 5°).

Après quelques occasions manquées, comme la tête de Christian Bekamenga qui n’accrochait pas le cadre (7°) ou la frappe d’André Santos captée (25°), Sergei Krivets relançait sa formation. Le milieu de terrain biélorusse en profitait au passage pour ouvrir son compteur de buts cette saison sous le maillot grenat (1-1, 27°). Mais, malgré ce regain d’espoir qui avait le mérite de faire oublier l’entame de match délicate des Locaux, les Corses enfonçaient le clou grâce à Julien Toudic (1-2, 38°).

Comme si cela ne suffisait pas, suite à un tacle mal maîtrisé de Romain Métanire dans le milieu de terrain, les Messins poursuivaient la rencontre à dix (44°). Il faut croire que ce fait de jeu, comme face à Sochaux en janvier dernier, a eu l’effet d’un électrochoc pour les Locaux qui revenaient à la pause avec de meilleures intentions. Les Lorrains résistaient aux offensives adverses au retour des vestiaires, avec aussi un brin de chance toutefois lorsque Julien Toudic trouvait le poteau (49°), et ne laissaient pas filer leur chance sur un corner bien envoyé par Yeni Ngbakoto. Fraîchement entré en jeu, Habib Diallo remettait les compteurs à zéro de la tête sur ce coup-de-pied arrêté (2-2, 66°).

Alors que les Lorrains pouvaient s’estimer heureux de ce revirement de situation, puisqu’ils évoluaient en infériorité numérique en seconde période, ils faisaient preuve de combativité à chaque instant. Leurs efforts furent même payants puisque, dans une fin de match très animée sur la pelouse de Saint-Symphorien, l’attaquant sénégalais s’offrait un doublé mais offrait surtout une victoire pour le FC Metz après cinq matches de disette (3-2, 79°).

Dans une fin de match tout aussi folle, les Lorrains faisaient bloc, bien aidés par Thomas Didillon (86°, 90+2°) et au coup de sifflet final, c’est un tout stade qui était enfin délivré. Dans la douleur, les hommes de Philippe Hinschberger décrochent ce soir un précieux succès qu’ils ont bel et bien été chercher aux forceps et qui leur fera le plus grand bien avant de se déplacer chez la lanterne rouge, le Paris FC, vendredi prochain. La course au podium est loin d'être terminée !

A lire également

06mai2021

Web TV

06/05/2021 Metz- Nîmes, l'instant rétro Toutes les vidéos
Lire la suite

05mai2021

Grenat du mois

Le moment est venu de voter pour votre Grenat du mois d’avril présenté par KeepClean !  Deux Messins pourraient décrocher leur troisième distinction...
Lire la suite

04mai2021

Sélection nationale

Professionnel depuis le mois d'avril, William Mikelbrencis prendra une nouvelle fois la direction de l’Equipe de France U17 !  Le défenseur de 17 ans...
Lire la suite