Réservez votre place pour Metz - Marseille !

Mauvaise opération

Face à un concurrent direct, les Grenats ont réalisé une bien mauvaise opération en s’inclinant face à Clermont. Les Messins sont désormais septièmes de Ligue 2.
Partager cet article :

Pour clôturer la 29ème journée du Championnat de Ligue 2, les Grenats se déplaçaient à Clermont lundi soir. En mal de victoires depuis un mois, les hommes de Philippe Hinschberger comptaient sur cette rencontre pour se remettre à l’endroit, alors qu’ils ne leur restent plus que dix rencontres seulement avant le clap de fin.

Avec cinq longueurs de retard sur le troisième, le Red Star, avant le coup d’envoi de la rencontre, les Lorrains avaient l’occasion de revenir à deux points seulement des Franciliens, défaits à Nancy samedi. Ce scenario idéal aurait permis au passage d’écarter les Clermontois de la course au podium, à égalité de points avec les Messins avant leur confrontation.

Pour cette rencontre, Philippe Hinschberger a dû composer avec les absences de Georges Mandjeck, suspendu, et de Tiago Gomes, blessé au genou. Le technicien messin a alors opéré quelques changements dans son onze de départ : Nuno Reis et André Santos ont été titularisé à la récupération, Guido Milan en défense centrale et, enfin, Ivan Balliu a été choisi pour assurer l’intérim au poste vacant d’arrière gauche.

Au coup d’envoi de la rencontre, les Grenats étaient malmenés par les Clermontois qui portaient rapidement le danger dans la surface messine. Famara Diedhiou était le premier à se mettre dans les meilleures dispositions pour ouvrir la marque mais Jose Luis Palomino intervenait de justesse (5°). Sur un corner, la tête de Jacques Salze n’accrochait pas le cadre (6°) et la frappe de Gaëtan Laborde était détournée par Guido Milan en corner (7°).

Alors qu’ils n’étaient pas franchement en place dans ce match, les Messins ouvraient finalement la marque grâce à une puissante frappe lointaine signée Daniel Candeias (0-1, 12°). Pour son premier but sous le maillot floqué à la Croix de Lorraine, l’ailier portugais ne faisait pas dans la dentelle et manquait même de récidiver une poignée de minutes plus tard, mais son boulet de canon filait, cette fois, au-dessus de la transversale locale (26°).

Au lieu de cela, les coéquipiers de Yeni Ngbakoto retombaient dans leurs travers : Ils encaissaient un but dans la foulée de leur ouverture du score. Sur un centre de Farid Boulaya, la tête décroisée d’Adrien Hunou ne laissait aucune chance à Thomas Didillon (1-1, 15°).

D’un côté comme de l’autre, l’addition aurait pu être plus salée puisque la frappe du passeur décisif clermontois trouvait le poteau de Thomas Didillon, battu (29°). Dans la foulée, Christian Bekamenga, seul au deuxième poteau, reprenait un centre de Daniel Candeias du plat du pied mais manquait, de peu, le cadre adverse (32°).

Au retour des vestiaires, les Lorrains affichaient un visage plus conforme à leurs valeurs sur la pelouse clermontoise. Mais s’ils posaient enfin des difficultés aux Clermontois, les Grenats ne profitaient pas de deux occasions en or pour faire le break avant l’heure de jeu. Plein axe, Christian Bekamenga tentait sa chance et loupait sa frappe, alors qu'il y avait sans doute mieux à faire avec Yeni Ngbakoto seul à sa gauche (52°). Plus tard, l’attaquant camerounais servait cette fois le capitaine messin en retrait mais le numéro 23 envoyait le ballon assez largement au-dessus de la transversale (57°).

Alors que les opportunités clermontoises manquaient de justesse et ne sollicitaient pas Thomas Dillon en seconde période (46°, 53°, 67°), les Messins eux ne profitaient pas de nouvelles occasions qui auraient méritées meilleur sort. Sur un bon centre d’Ivan Balliu, Yeni Ngbakoto, du plat du pied, envoyait le ballon en sortie de but (68°), la frappe lointaine d’André Santos obligeait Mehdi Jeannin à réaliser une claquette (71°) tandis que Sergeï Krivets, parfaitement servi par Ivan Balliu, manquait sa tête plongeante (75°).

Alors que les Messins avaient redressé la barre en seconde période, après une parade de Thomas Didillon face à Famara Diedhiou, Adrien Hunou, pas inquiété par la défense des Visiteurs, ne se faisait pas prier pour s’offrir un doublé, mais surtout trois précieux points à sa formation face à un concurrent direct.

Les hommes de Philippe Hinschberger réalisent une bien mauvaise opération ce soir en grillant un nouveau joker dans la course à la montée. Rendez-vous vendredi soir pour tenter de briser enfin cette série d’insuccès et faire durer le suspense jusqu’à la fin !

A lire également

05déc2019

Actualités

Ce vendredi, les Grenats s'entraîneront dans l'après-midi. Néanmoins, à la veille du déplacement à Nice, la séance du jour se déroulera à huis clos.
Lire la suite

Actualités

Samedi 7 décembre 2019, dans le cadre de la 17ème journée de Ligue 1 Conforama à l'Allianz Riviera, le FC Metz affrontera l'OGC Nice à 20h00 dans les...
Lire la suite

Gratification

Après la défaite à domicile face au Stade Rennais (0-1), deux Messins ont été pré-sélectionnés afin d'intégrer le 11 Type Fans de la 16ème journée de...
Lire la suite