Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

A la fin, c’est Metz qui gagne !

Nouveau succès pour les Grenats dans cette Ligue 2, cette fois-ci sur la pelouse du Stade Lavallois pour le compte de la 6ème journée (0-1). Ils restent leaders du championnat et laissent leurs dauphins nancéiens à quatre points. De très bon augure avant le derby de vendredi prochain !
Partager cet article :

Sur le papier, les Grenats devaient s’attendre à une rencontre compliquée en terre mayennaise. Quatrièmes de Ligue 2 avant la rencontre, les Lavallois restaient ainsi sur cinq victoires consécutives toutes compétitions confondues et avaient à cœur de continuer sur cette belle dynamique. La dynamique était d'ailleurs sans doute le seul facteur qui réunissait avant le coup d'envoi les deux équipes présentes sur le terrain ce vendredi soir, car dans le jeu et toujours sur le papier, tout paraissait les opposer.

Laval, d'un côté, équipe âpre et rude, capable d’explosivité et de coups d’éclat dans un stade Francis Le Basser évidemment acquis à sa cause. Metz, de l'autre côté, prônant la mise en place d’un jeu fluide avec un minimum de touches de balle. Deux styles opposés qui ont bien failli tourner en défaveur des hommes de José Riga.

La première période est en effet à mettre au compte des Mayennais. Présents dans les duels et auteurs d’un pressing très haut, les Grenats ont éprouvé quelques difficultés à ressortir le ballon et à approcher du but adverse. Malgré tout et surtout malgré cette domination lavalloise, ce sont les Messins qui se sont procuré la première occasion : sur un corner tiré par Kevin Lejeune, Dieudonné Gbaklé était à la réception du ballon, mais la frappe du Malien a été stoppée in extremis par un défenseur tango (3°).

La suite de la rencontre, toujours à l’avantage des joueurs locaux, aura vu de nombreuses tentatives d’Hassane Alla sur des frappes lointaines (19°, 31° et 51°), mais c’était sans compter sur la vigilance de Thomas Didillon, une nouvelle fois impeccable au cours de ce match.

Finalement, il aura fallu attendre la 73ème minute de jeu pour voir les Grenats approcher une nouvelle fois de la surface adverse. Sur un coup-franc à 35 mètres des buts tango, Yeni Ngbakoto armait une lourde frappe, repoussée comme faire se peut par Lionel Cappone sur… Emmanuel Mayuka. Opportuniste et réaliste, le nouvel attaquant du FC Metz, entré en jeu un poil plus tôt, n’aura attendu que trois petites minutes sous ses nouvelles couleurs pour inscrire son premier but (0-1, 73°) !

Mené 1 à 0, le Stade Lavallois a décidé de jouer son va-tout en fin de match, sans pour autant inquiéter une défense messine bien en place et regroupée. Tout au moins jusqu'à la 89ème minute : héritant d’un coup-franc à l’entrée de la surface, les Lavallois eurent là l’opportunité de revenir au score; le poteau de Thomas Didillon en a voulu autrement.

Au cours d’un match compliqué, les Messins ont su à nouveau faire preuve d’efficacité et de réalisme pour remporter un cinquième succès de rang et ainsi conforter leur place de leader du championnat de Ligue 2. C’est donc dans les meilleures dispositions que le FC Metz s’apprête à se tourner vers son nouveau défi : remporter le Derby face à l’AS Nancy-Lorraine, son voisin mais aussi son dauphin, vendredi prochain au stade Saint-Symphorien ! 

A lire également

20mai2020

Web TV

20/05/2020 C'était un 20 mai... face à Sochaux ! Toutes les vidéos
Lire la suite

18mai2020

Interview

Arrivé en Moselle durant l'été 2019, Manuel Cabit avait parfaitement réussi ses débuts en Ligue 1 Conforama. En trois apparitions, le gaucher était...
Lire la suite

Web TV

Pur produit du centre de formation messin, Matthieu Udol poursuit l'aventure en Grenat ! Âgé de 24 ans, le latéral gauche prolonge de deux saisons et...
Lire la suite