Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Cruelle défaite !

Après être revenus au score à l’heure de jeu, les Grenats s’inclinent cruellement dans les arrêts de jeu face au Nîmes Olympique. Sale soirée pour les Messins qui avaient pourtant trouvé par deux fois le poteau du but local.
Partager cet article :

Cinquièmes du Championnat de Ligue 2 après les succès du Red Star et du Havre, les Grenats avaient les cartes en main lundi soir pour remonter sur le podium, à condition uniquement de s’imposer face au Nîmes Olympique. Pour mettre toutes les chances de son côté, Philippe Hinschberger optait pour un 4-4-2 au Stade des Costières avec deux attaquants de formation titularisés, Christian Bekamenga et Habib Diallo.

Cette stratégie n’aura malheureusement pas suffi aux Grenats pour retrouver la troisième place de Ligue 2. Déjà battus au match aller face aux Crocos, alors que les Nîmois étaient en quête d’un premier succès et que les Grenats étaient eux invaincus après huit matches en championnat, les Messins ont une nouvelle fois flanché contre le Nîmes Olympique.

Les débats avaient pourtant débuté en faveur des Grenats, avec une première opportunité signée Habib Diallo, mais l’attaquant messin butait sur le gardien adverse et était signalé hors jeu dans la foulée (3°). Une poignée de minutes plus tard, Tiago Gomes prenait ses responsabilités sur un coup-franc idéalement placé pour son pied gauche. Le latéral portugais envoyait parfaitement le cuir mais ce dernier terminait finalement sa course sur le poteau nîmois (10°) !

Si les Messins méritaient d’ouvrir la marque sur cette opportunité, ce furent finalement les Nîmois qui trouvaient la faille avant la pause, sur corner (1-0, 39°), alors qu’ils n’avaient bénéficié jusque-là que de quelques situations chaudes qui n’avaient pas franchement inquiété David Oberhauser (5°, 8°, 12°). Et comme ci cela ne suffisait pas, les Grenats trouvaient une deuxième fois les montants avant la mi-temps. Cette fois, ce fut Habib Diallo qui, de la tête, envoyait le ballon sur le poteau local (45+3°).

Au retour des vestiaires, les Nîmois mettaient le pied sur le ballon mais les Messins saisissaient une opportunité sur coup-de-pied arrêté pour remettre les compteurs à zéro. Sur un coup-franc parfaitement frappé par Yeni Ngbakoto, Habib Diallo inscrivait son premier but sous le maillot grenat pour sa deuxième titularisation en Ligue 2 (1-1, 55°). Une égalisation amplement méritée au regard de la première période messine.

Cette rencontre comptant pour la 27ème journée de Ligue 2, entre deux adversaires qui avaient cruellement besoin de points ce soir, tenait ses promesses avec des buts, du spectacle par moments et une bonne dose d'engagement. Peut-être parfois un peu trop forte puisqu’Anthony Koura sortait sur civière, touché au dos, après une dizaine de minutes, tandis que du côté de la formation grenat, Nuno Reis quittait lui prématurément ses coéquipiers le crâne ensanglanté (70°).

Les dernières minutes de la partie, entre deux formations qui ne voulaient pas en rester là, étaient particulièrement intenses. Moustapha Kaboré sollicitait par deux fois le portier nîmois mais ne parvenait pas à donner l’avantage aux siens (80°, 84°). Et, alors que les deux équipes se dirigeaient vers un partage des points, Ousmane Cissokho offrait la victoire aux Crocos dans les arrêts de jeu (2-1, 90+4°).

Comme le week-end dernier face au Havre, les hommes de Philippe Hinschberger peuvent nourrir des regrets ce soir. Alors qu’ils ont trouvé les poteaux nîmois par deux fois et qu’ils ont égalisé avant l’heure de jeu, ils ont manqué le coche dans un match qu’ils semblaient pouvoir remporter.

Les Messins quittent le podium de Ligue 2 et s’installent à la cinquième place, avec trois longueurs de retard sur le Red Star. Après deux revers consécutifs, les Grenats n’ont pas d’autre choix que de se racheter dès vendredi, devant leur public, face au Stade Brestois. 

A lire également

18aoû2019

Web TV

18/08/2019 Renaud Cohade : "Une belle victoire" Toutes les vidéos  
Lire la suite

17aoû2019

Le Match

Une semaine après avoir obtenu un précieux point en déplacement sur la pelouse du RC Strasbourg (1-1), le FC Metz foulait à nouveau les terrains. Et...
Lire la suite