6e forum de l'emploi !

Metz retrouve la recette !

Face à Caen, les Messins ont renoué avec le succès sur leur pelouse samedi soir. Grâce à un doublé de Modibo Maïga et un penalty transformé par Florent Malouda, les Lorrains restent invaincus à domicile.
Partager cet article :

C’est fait ! Après un mois sans avoir goûté à la douce saveur de la victoire, les Lorrains ont retrouvé la recette du succès samedi soir sur la pelouse du stade Saint-Symphorien. Requinqués par leur qualification aux tirs au but à Nice mercredi dernier, les Grenat ont trouvé l’inspiration nécessaire pour renouer avec la victoire face au Stade Malherbe de Caen (3-2).

Pourtant, comme à l’Allianz Riviera en Coupe de la Ligue cette semaine, les Messins se sont fait peur dans ce duel de promus. Les hommes d’Albert Cartier ne pouvaient pourtant pas espérer un meilleur scénario devant leur public puisqu’ils ont rapidement ouvert la marque (1-0, 10°) avant de mettre un coup derrière la tête aux Caennais à un deuxième moment clé du match, le retour des vestiaires (2-0, 50°).

Mais, comme à Nice, ils menaient pourtant (0-3) après une demi-heure de jeu, les Lorrains se sont fait remonter au score (2-1, 65° puis 2-2, 83°). Mais cette fois, les Mosellans sont parvenus à plier le match en leur faveur avant le coup de sifflet final en transformant un penalty (3-2, 89°).

Comme un symbole, c’est Modibo Maïga, houspillé par les supporters lorrains lors du dernier match à la maison des Grenats, qui trouvait le chemin des filets en premier. Sur un service parfait de Florent Malouda, l’attaquant malien prêté par West Ham inscrivait son premier but sous le maillot grenat… du FC Metz (1-0, 10°). Quelques instants plus tard, Ahmed Kashi avait l’opportunité rêvée de doubler la mise, mais la superbe frappe puissante envoyée par le néo-international algérien terminait sa course sur la transversale du but de Rémy Vercoutre (20°).

Ce fut finalement Modibo Maïga qui doublait la mise pour la formation lorraine. Parfaitement lancé par Kévin Lejeune, de retour sur les terrains après sa fracture du nez et particulièrement inspiré ce soir, l’attaquant gagnait son duel face au portier bas-normand (2-0, 50°). La soirée se déroulait alors parfaitement pour les Lorrains mais Jean Calve gâchait les festivités sur les bords de la Moselle. Le défenseur se chargeait d’un coup-franc, idéalement placé, et envoyait le cuir directement au fond des filets messins (2-1, 65°).

Bousculés par ce fait de jeu, les hommes d’Albert Cartier déployaient alors beaucoup d’énergie pour tripler la mise. Particulièrement rapides en situations d’attaque, ils perturbaient les plans des Caennais mais ils manquaient de tranchant, et parfois aussi d’un peu d’inventivité, devant le but adverse. Alors qu’ils ne profitaient pas de la situation pour enfoncer le clou, les Messins encaissaient même un deuxième but, contre le cours du jeu, par l’intermédiaire de Bangaly Koita (2-2, 83°).

Assommés, mais jamais résignés, les Grenats continuaient de pousser pour parvenir à décrocher trois points ce samedi soir. Albert Cartier utilisait sa dernière carte pour tenter un coup de poker offensif. Il utilisait son troisième et dernier changement pour sortir un  milieu récupérateur, Ahmed Kashi, et faire entrer en jeu un attaquant, Thibaut Vion.

Finalement, ce fut sur un penalty que les Lorrains ont été récompensés. Alaeddine Yahia commettait une faute sur Modibo Maïga dans la surface. Nicolas Rainville décidait alors de sanctionner le Stade Malherbe de Caen d’une exclusion de son numéro 5 et d’accorder un penalty aux Grenats. Malheureux lors de la séance de tirs au but mercredi à Nice, Florent Malouda se chargeait de transformer cette opportunité et d’offrir la victoire au FC Metz en toute fin de match (3-2, 89°).

La prestation messine n’a peut-être pas été parfaite ce soir, puisque les Lorrains ont été rejoints au score, ont encaissé deux buts et ont parfois manqué d’efficacité, mais l’essentiel est là : les Grenats remportent les trois points. Ces trois unités ont une saveur particulière puisque les Messins avançaient au ralenti depuis quelques semaines dans le Championnat de Ligue 1, avec un point pris en trois matches. Mieux encore, avec ces trois unités supplémentaires au compteur, les hommes du président Serin gardent un concurrent direct pour le maintien à distance. Huitièmes avant les matches de dimanche, les Lorrains disposent ce soir de huit confortables longueurs d’avance sur le premier relégable. 

A lire également

25jan2020

Le Match

Et si c'était le moment idéal pour confirmer et démarrer une série ? Quinze jours après le premier succès de l'année, à domicile, face au RC...
Lire la suite

24jan2020

Web TV

24/01/2020 Fabien Centonze : "J'aimerais être plus décisif" Toutes les vidéos
Lire la suite