Réouverture de la Boutique Officielle !

Metz à petits pas

Dominateurs et solides défensivement, les Messins se contentent finalement du point du match nul face à l’OGC Nice (0-0).
Partager cet article :

Lanterne rouge et toujours en quête d’un succès en Ligue 1 en 2015, le club grenat recevait l’OGC Nice samedi soir dans leur antre pour tenter de remédier à cela. Pour la première rencontre d’une série de matches décisifs pour les Grenats, tous face à des équipes de bas ou de milieu de tableau, les Messins se devaient de retrouver des couleurs face à leurs supporters venus braver le froid et la neige pour les encourager.

Pour débuter cette rencontre, Albert Cartier a choisi d’aligner un onze de départ composé essentiellement de joueurs formés au club, la marque de fabrique du club lorrain depuis deux ans et demi maintenant. Samedi soir, sept joueurs ayant fait leurs gammes sur les bords de la Moselle étaient présents sur la pelouse messine au coup d’envoi : Sylvain Marchal, Gaëtan Bussmann, Chris Philipps, Bouna Sarr, Yeni Ngbakoto, Kwame Nsor et Romain Métanire.

Conscients du caractère décisif de cette rencontre comptant pour la 23ème journée de Ligue 1, les Lorrains débutaient la partie avec un engagement certain, notamment au vu des nombreux tacles réalisés côté grenat, et avec une envie d’aller vers l’avant incontestable. Les statistiques parlaient d’ailleurs en faveur des Locaux à la pause réglementaire, avec quatre tirs pour les Grenats contre un seul  !

Alors que les Niçois se procuraient une seule timide opportunité, captée sans trop de difficultés par Johann Carrasso (44°), les Messins manquaient plusieurs fois l’occasion d’ouvrir la marque en première période. Kévin  Lejeune lançait les hostilités mais n’accrochait pas le cadre du but adverse (6°), la frappe de Yeni Ngbakoto était repoussée par la défense (24°), la tête cadrée de Guirane N’Daw trouvait le portier adverse sur son chemin (24°) et Bouna Sarr butait à son tour sur Mouez Hassen dans la foulée (26°). 

Après quarante minutes de jeu, le stade Saint-Symphorien subissait une tempête de neige. Les débats reprenaient même avec une dizaine de minutes de retard, le temps de dégager la neige sur les lignes du terrain et de les retracer en rouge.

Au retour des vestiaires, la qualité de la rencontre s’altérait, la faute à une pelouse immaculée. Dans de telles conditions, les joueurs peinaient à se trouver et les Messins ne parvenaient pas à concrétiser par un but leur omniprésence dans la moitié de terrain niçoise. Alors que les Aiglons ne se sont tout simplement pas procuré la moindre occasion, puisqu’ils n’ont eu aucun tir cadré au cours de cette partie, les Lorrains ont eux manqué, comme souvent ces dernières semaines, d’efficacité offensivement mais n’ont jamais cessé de combattre.

Les Messins terminaient même le dernier quart d’heure de la rencontre en supériorité numérique, après un geste d’humeur de Neal Maupay sur Sylvain Marchal (73°), mais ils ne parvenaient pas à profiter de la situation. Au fil du match, les conditions de jeu se dégradaient toujours plus, avec une  nouvelle tempête de neige dans les dernières minutes de la partie, de quoi empêcher davantage les Locaux de produire du jeu et d’ouvrir enfin la marque face à des Sudistes acculés en défense.

Au coup de sifflet final, Messins et Niçois se quittent finalement sur un score nul et vierge. Dominateurs et engagés, les Lorrains peuvent nourrir quelques regrets au regard de leur première période et des nombreuses situations dangereuses obtenues devant le but adverse au cours de ce match. Les Grenats apprécieront toutefois de ne pas avoir encaissé de but ce samedi soir et de faire un pas, petit certes mais un pas tout de même, vers leur objectif avec une unité de plus au compteur.

A lire également

24oct2021

Le Match

Photo : RC Lens
Lire la suite

23oct2021

Web TV

15/10/2021 Dylan Bronn : "On a les capacités pour aller de l'a... Toutes les vidéos  
Lire la suite