Réouverture de la Boutique Officielle !

Metz entretient l’espoir !

Magnifique vainqueur à domicile du duel des mal classés face au RC Lens (3-1), le FC Metz enchaîne un deuxième succès consécutif qui lui permet d’entretenir l’espoir de se maintenir en Ligue 1. Il faut y croire !
Partager cet article :

Il n’a manqué qu’un petit coup de pouce du destin sur les autres terrains pour parfaire cette belle journée de Ligue 1. Dans le match capital qui les opposait ce samedi soir aux Lensois, les Messins ont fait le boulot et l’ont emporté sans coup férir grâce aux réalisations de Malouda, Sarr et Maïga.

Les joueurs d’Albert Cartier, qui restaient sur une victoire à Saint-Symphorien face à Toulouse et un week-end de repos forcé, ont utilisé leur énergie à bon escient pour démarrer les deux actes de ce match pied au plancher. Ils ont d’abord enflammé le public messin durant les quinze premières minutes de la partie, avec de multiples offensives et un impact dans les duels qui n’a laissé aucune chance à leurs adversaires du jour.

A la conclusion de ce premier quart d’heure de folie, Florent Malouda plaçait une frappe en équilibre en pleine surface qui trompait Rudy Riou (1-0, 12°). Ce n’était que justice pour des Grenats qui avaient déjà eu l’occasion de se présenter face au portier visiteur à travers les tentatives de Yeni Ngbakoto (2°), Modibo Maïga (4°), Ahmed Kashi (8°) et Malouda lui-même (7°, 10°).

Malmené et en difficulté, le RC Lens tentait de réagir en monopolisant le ballon. Mais ses offensives étaient trop timides pour inquiéter Anthony M’Fa et Romain Métanire, qui devait tout de même sauver sur sa ligne un centre de Touzghar (22°). En toute fin de première période, c’était même les Locaux qui étaient à deux doigts de doubler la mise : le coup-franc de Bouna Sarr, claqué par Riou, finissait sur la barre transversale mais Ferjani Sassi, en position idéale, ratait le cadre (45°).

La seconde période débutait comme la précédente. Bouna Sarr, pétillant comme à son habitude, obtenait un penalty après avoir été bousculé dans la surface par Boulenger. Sûr de lui, il convertissait lui-même le coup de pied de réparation et permettait aux siens de terminer la partie libérés d’un poids (2-0, 58°). Guido Milan catapultait un coup franc qui obligeait le gardien des Sang et Or à s’envoler de belle manière (66°), puis Modibo Maïga parachevait l’œuvre messine en interceptant astucieusement une mauvaise passe de Gbamin vers Rudy Riou et en plaçant une frappe croisée dans le but vide (3-0, 80°).

Déjà assommée par le scénario du match, pratiquement condamnée à la Ligue 2 la saison prochaine, la lanterne rouge lensoise parvenait tout de même à réduire le score en fin de partie. Après avoir manqué convertir une offrande de Touzghar quelques minutes plus tôt (74°), Aristote Madiani, entré en cours de match, sauvait l’honneur d’une frappe croisée dans la surface (3-1, 89°).

Ce sursaut d'orgueil lensois ne suffira pas à éteindre cette petite lueur d’espoir qui  est née dans le camp messin ce samedi soir. Même si huit points les séparent désormais du premier non-relégable, Evian, les Messins viennent de montrer avec deux victoires de rang, la manière en prime, qu’il était encore légitime d’espérer. Et que si leurs neuf orteils étaient peut-être en Ligue 2, le dixième était encore bien vivant. Et si c’était possible ?  

 

A lire également

24oct2021

Le Match

Photo : RC Lens
Lire la suite

23oct2021

Web TV

15/10/2021 Dylan Bronn : "On a les capacités pour aller de l'a... Toutes les vidéos  
Lire la suite