Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Une occasion en or

Avec la réception du RC Lens, actuellement troisième, les Grenats ont l’opportunité de conforter leur invincibilité à domicile mais également de garder à distance le grand favori du Championnat de Ligue 2.
Partager cet article :
Après les émotions fortes procurées par la victoire lors du derby retour, les Grenats ont se plonger rapidement dans une nouvelle semaine de travail, et non des moindres. Après avoir offert la suprématie régionale à tous leurs supporters, en remportant les deux confrontations face à l’AS Nancy-Lorraine cette saison, mais également grâce à leurs douze unités d’avance sur les hommes de Pablo Correa, les Messins sont focalisés dorénavant sur leur prochain adversaire, puisque le hasard du calendrier a voulu que les Lorrains affrontent le plus gros morceau du Championnat de Ligue 2, samedi au Stade Saint-Symphorien : le RC Lens.
 
Avec le plus gros budget de la compétition, le club Sang et Or a clairement affiché ses ambitions en août dernier : retrouver la Ligue 1. Le moins que l’on puisse dire est que le président Gervais Martel a doté son équipe de véritables armes durant le mercato estival pour parvenir à remplir cet objectif. « Les Sang et Or sont ceux qui ont le plus de potentiel dans cette compétition, ils ont un effectif expérimenté avec plusieurs joueurs internationaux et ils ont en plus de la qualité, du talent et de la vitesse » juge Albert Cartier en conférence de presse d’avant-match.
 
Mais ce n’est pas tout, « comme je le répète depuis le début de la saison, le RC Lens est l’équipe la plus dangereuse du championnat ! Cette équipe lensoise est capable de lutter contre le jeu long ou court et sait produire justement ces types de jeu. Elle est également capable de changer plusieurs de ses joueurs sur le terrain tout en gardant la même philosophie et la même identité. » Les Messins sont prévenus et n’auront donc pas à se réjouir de l’absence d’Alphonse Aréola, Pablo Chavarria et Ahmed Kantari samedi à Metz, trois joueurs clefs du club Sang et Or bloqués à l’infirmerie
 
Pourtant, malgré toutes leurs forces, les hommes d’Antoine Kombouaré n’ont remporté qu’un seul match lors de leurs cinq dernières rencontres, empochant seulement six points sur les quinze possibles. Mais pour expliquer ce petit passage à vide, qui n’empêche toutefois pas les Nordistes d’être solidement attachés à leur troisième place, Albert Cartier a sa petite théorie. « Les adversaires de Lens les affrontent avec beaucoup de détermination et essaient de les piéger en situations de contres. En plus, jouer dans un stade avec 30 000 personnes en moyenne peut être également galvanisant pour les Visiteurs car cela n’arrive pas tous les week-ends. Je pense que ce n’est sincèrement pas facile d’être le RC Lens en Ligue 2 aujourd’hui. »
 
A domicile, devant une forte affluence - plus de 20 000 personnes sont attendues dans les travées messines - les Grenats auront également de quoi être transcendés. Toujours invaincus dans leur antre, les Lorrains comptent bien ne pas s’arrêter en si bon chemin, surtout pas face à un concurrent pour la montée qui les a de surcroît battus sur le fil au cours du match aller au Stade Bollaert (3-2). Remontés comme des coucous après leur beau succès à l’extérieur face à Nancy, nul doute que les Messins useront et abuseront de tout leur talent et leur détermination pour décrocher un troisième succès consécutif et se rapprocher un peu plus de l’objectif édité par le président Serin en janvier.
 
Pour ce faire, comme le dit le célèbre adage, on ne change pas une équipe qui gagne, et le technicien vosgien a choisi de s’y tenir en reconduisant le groupe de seize joueurs qui a fait plier l’AS Nancy-Lorraine. Si ce choix est tout sauf saugrenu, Albert Cartier a tout de même apporté quelques précisions sur certains membres de l’effectif qui ont été conviés à rejoindre l’équipe réserve ce week-end. « Nicolas Fauvergue et Bouna Sarr ont fait une excellente semaine d’entraînement, je tiens à le signaler. C’est au passage très bien pour la dynamique de groupe car cela oblige les titulaires de la semaine passée à donner le maximum, mais je dois faire des choix car il n’y a malheureusement que seize places dans un groupe en Ligue 2. Je me suis posé des questions mais je dois rester cohérent et je ne peux pas sortir du groupe des joueurs qui restent sur une bonne prestation. Je pense qu’il est important également de garder un défenseur et un milieu défensif sur le banc des remplaçants pour pouvoir pallier tous les problèmes que l’on peut rencontrer dans un match. » 
 
S’il n’y a pas de surprise dans le groupe grenat, il ne devrait pas y en avoir non plus dans le onze de départ qui débutera la rencontre, ni concernant le schéma tactique qu’Albert Cartier et ses acolytes vont mettre en place sur la pelouse messine samedi. Le seul suspense réside dans le scénario du match et son épilogue. En effet, une autre chose est certaine : samedi, tous les ingrédients seront réunis pour passer un bel après-midi de football sur les bords de la Moselle : une équipe messine en grande forme, un adversaire de choix, une  grosse affluence, des conditions climatiques idéales, avec 15°c  et un grand soleil prévus à Metz, et l’occasion de prendre le large sur un concurrent direct. Que demander de plus si ce n’est les trois points ? 

 

FC Metz (1er) – RC Lens (3ème)
27° journée du Championnat de Ligue 2
Samedi 8 mars 2014 à 14h00
Stade Saint-Symphorien
Match à suivre en direct et en intégralité sur www.fcmetz.com (live-texte), à la radio sur D!rect FM et sur Beinsports 1.

A lire également

22juil2019

Web TV

21/07/2019 Metz - Sochaux, le résumé vidéo Toutes les vidéos  
Lire la suite

21juil2019

Transfert

Depuis l'été dernier, Geronimo Poblete évolue en Argentine, à San Lorenzo et alors que son prêt touchait à son terme, le milieu de terrain poursuit...
Lire la suite

Actualités

Ce lundi, les Grenats s'entraîneront à deux reprises : à 9h30 et 17h30. Seule, la séance de l'après-midi sera ouverte au public.
Lire la suite