Réservez votre place pour Metz - Brest !

Un tango pour commencer

Le 2 août prochain, le FC Metz retrouvera la Ligue 2 en accueillant le Stade Lavallois à Saint-Symphorien. Coup de projecteur sur le club mayennais, entraîné par une vieille connaissance messine, Philippe Hinschberger.
Partager cet article :

La dernière confrontation entre Mosellans et Mayennais à Saint Symphorien n’est pas si ancienne, elle semble pourtant remonter à une éternité. En effet, parmi les 22 joueurs qui avaient foulé la pelouse messine le 9 septembre 2011, il y a moins de deux ans, seulement… quatre d’entre eux, Yeni N’Gbakoto, Romain Métanire et les Lavallois Gaëtan Belaud et Anthony Gonçalves sont susceptibles de prendre part au match d’ouverture de la saison 2013/2014.

Si Metz a fait le choix de revenir à ses fondamentaux et de s’appuyer sur la jeunesse montante de son Centre de Formation suite à sa descente en National, Laval a vu son effectif largement renouvelé à chaque intersaison.  Ainsi, l’exode est massif du côté de la Mayenne à la fin de la saison 2011/2012, puisque des joueurs cadres comme Lindsey Rose, Fabrice Levrat, Frank Signorino, Anthony Losilla ou Nicolas Pallois quittent le club. Malgré ces pertes, les Tangos vont réussir, une nouvelle fois, à sauver leur peau en terminant 17ème du championnat de Ligue 2 2012/2013.

Pendant cette intersaison, une fois de plus, c’est une véritable saignée qu’a connu Laval, à nouveau contraint de reconstruire en grande partie son équipe suite aux départs de pièces maîtresses de l’équipe de Philippe Hinschberger comme Arnaud Balijon, Julien Viale, Ghislain Gimbert, Jérôme Lebouc, Pierre Talmont ou encore Ludovic Gamboa. Pour se maintenir une année de plus en Ligue 2, division que le club a retrouvée en 2009 après trois saisons de purgatoire en National, les Tangos ont donc misé sur des joueurs d’expérience, comme les anciens messins Guillaume Rippert et Sébastien Renouard, l’Angevin Malik Couturier ou encore le Sedanais Mamadou Diallo. Les Ligériens espèrent ainsi s’éviter les sueurs froides qu’ils ont connues jusqu’à la dernière journée du dernier exercice, en réalisant une saison plus tranquille.

Toutefois, Saint-Symphorien n’est peut-être pas l’endroit idéal pour les Lavallois pour lancer idéalement leur saison. Pour les amateurs de statistiques, cela fait vingt-neuf années que les Mayennais attendent une victoire en Moselle, depuis leur succès (0-2) lors de la saison 1984/1985. Lointaine époque… durant laquelle l’entraîneur mayennais, Philippe Hinschberger, présent sur le terrain ce jour-là, revêtait le maillot Grenat ! Maillot sous lequel il fit la glorieuse carrière qu’on connaît… Cette période correspond également  à l’âge d’or du Stade Lavallois. L’équipe dirigée par Michel le Milinaire, jouait les trouble-fêtes en Division 1 dans ces années 1970-1980, et jouera même la Coupe de l’UEFA à son apogée. Francis Le Basser attend toujours de revivre de tels moments de faste !

Si les deux clubs ne jouissent actuellement plus de leur splendeur passée, leurs dernières confrontations ont accouché de rencontres très spectaculaires, même si la dernière (0-0 le 6 mars 2012 à Francis Le Basser) fait exception à la règle. Les supporters messins ne risquent pas d’oublier les deux remontées épiques des Grenats lors de la saison 2009/2010. Lors du match aller, les Messins, menés 2-0 à la mi-temps, avaient sonné la révolte après la pause par le biais de Thibaut Bourgeois, auteur de deux buts. Ils avaient fini par l’emporter dans les derniers instants. Lors du match retour en Mayenne, Metz avait arraché le nul au terme d’un match fou, s’achevant sur un score de 3-3. Menés 3-1, les Grenats avaient réussi à revenir à la marque grâce notamment à un but de Sylvain Wiltord. Lors de la saison 2010/2011, les Messins avaient remporté une spectaculaire victoire 4-0 grâce à un doublé de Rudy Gestede et un but de Mathieu Duhamel. Le dernier déplacement lavallois en Lorraine a également donné lieu à une partie très enjouée, durant laquelle les deux équipes se neutralisèrent (2-2). L’ennui est certainement le mot qui caractérise le moins bien les oppositions entre les deux clubs ces dernières saisons, toujours très animées !  On remet ça le 2 août ?

Statistiques

Le Stade Lavallois en 2012-2013

  • 17ème de Ligue 2, 42 points, 10 victoires, 12 nuls, 16 défaites.
  • 10ème meilleure attaque avec 47 buts inscrits.
  • 17ème meilleure défense avec 54 buts encaissés.
  • 15ème meilleure équipe à domicile avec 26 points pris sur 57 possibles, 7 victoires, 5 nuls, 7 défaites, 29 buts inscrits et 28 encaissés.
  • 14ème meilleure équipe à l’extérieur. Avec 16 points pris sur 57 possibles, 3 victoires, 7 nuls, 9 défaites, 18 buts inscrits et 26 encaissés.

Meilleur buteur du club : Julien Viale (10 buts)

Départs à l’été 2013 : Pierre Talmont (Le Poiré-Sur-Vie), Oscar Ewolo (fin de contrat) Arnaud Balijon (fin de contrat), Ghislain Gimbert (Troyes), Yohan Betsch (Clermont), Ludovic Gamboa (Angers), Simon Falette (fin de contratt), Julien Viale (Auxerre), Jérôme Lebouc (fin de contrat), Fabrice Do Marcolino (fin de contrat) Vincent Le Baron (Rouen), Ousmane Traoré (Dieppe), Hamdi Billal (Clermont), Corentin Rocu (Les Herbiers)

Arrivées à l’été 2013 : Hassane Alla, Selim Ben Djemia (FC Astra Giurgiu), Mamadou Diallo (Sedan), Sébastien Renouard (CS Fola Esch), Guillaume Rippert (Energie Cottbus), Damien Tiberi (AC Ajaccio), Christian Bekamenga (Carquefou), Anthony Robic (Vannes)

Matches amicaux d'avant-saison
10 juillet 2013 : Laval 2-2 Le Havre
13 juillet 2013 : Laval 3-1 Le Poiré-sur-Vie
17 juillet 2013 : Laval 1-3 Créteil
20 juillet 2013 : Laval 1-1 Carquefou
27 juillet 2013 : Vannes 0-1 Laval
 

A lire également

23oct2019

Actualités

Ce jeudi, les Grenats s'entraîneront dans l'après-midi. La séance du jour aura lieu à partir de 16h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

Web TV

23/10/2019 Ludovic Obraniak : "Metz a fait toute mon éducation" Toutes les vidéos
Lire la suite

22oct2019

Actualités

Ce mercredi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. En revanche, la séance du jour se déroulera à huis clos.
Lire la suite