Metz - Clermont, je réserve ma place

«Repartir à zéro»

Après une semaine délicate, avec une élimination en Coupe de la Ligue et une défaite sur le fil à Créteil, Kévin Lejeune et ses coéquipiers comptent bien renouer avec le succès devant le public messin dès vendredi soir face à Arles-Avignon.
Partager cet article :

Sur le plan individuel, comment s’est passée votre préparation physique ?

Kévin Lejeune : « Je pense que j’ai effectué une bonne préparation dans la mesure je n’ai manqué aucune séance. J’ai été épargné par les pépins physiques et c’est finalement ce qui est le plus important car c’est souvent cela qui conditionne le reste de la saison. J’ai travaillé avec un groupe que je connais bien, avec qui j’ai passé une saison plutôt positive l’année passée, alors cela facilite aussi le boulot. »

Comment se passe votre relation avec le staff technique ?

K. L. : « Je pense avoir une bonne relation professionnelle et une bonne entente avec tous les techniciens. Il y a un respect mutuel entre nous mais il y a aussi un vrai plaisir de travailler ensemble. Albert Cartier à la réputation d’être dur et c’est vrai qu'il est exigeant, mais c'est uniquement comme cela que nous pouvons avancer. Et puis, c’est certainement l’un des entraîneurs les plus francs que j’ai connu dans le monde du football. »

Que pensez-vous des nouvelles recrues ? 

K. L. : « Je connaissais tous les nouveaux joueurs de réputation, hormis Luciano Teixeira et Yves Angani qui évoluaient à l'étranger, et Nicolas Fauvergue plus personnellement. Ils ont quasiment tous des matches de Ligue 1 et de Ligue 2 dans les jambes et ont réalisé des saisons pleines. Ces arrivées sont évidemment bénéfiques pour l’équipe. J’ai le sentiment que l’intégration des nouvelles recrues se fait naturellement dans le groupe, ce sont tous des 'bons mecs', alors cela facilite les choses. »

Cela fait maintenant deux semaines que le Championnat de Ligue 2 a repris. Est-ce que vous avez remarqué un grand changement par rapport au National ?

K. L. : « Pour l’instant, nous avons disputé un match à domicile, dans un environnement que nous connaissons avec un public toujours derrière nous. Et notre seule sortie s’est déroulée à Créteil, dans un stade où nous avons déjà évolué en National. C’est encore trop tôt pour mesurer le changement finalement ! Par contre, le fait que le championnat soit télévisé est un vrai plus. »

Quels sont vos objectifs personnels pour cette saison ?

K. L. : « En premier lieu, je veux évidemment jouer le plus de rencontres possibles. Ensuite, j’espère être efficace et surtout aider l’équipe et le club à atteindre ses objectifs. Si j’arrive déjà à faire ces trois choses là, je pourrais être satisfait au mois de mai prochain.Tout le reste, c’est que du bonus. »

Comment vivez-vous la concurrence à votre poste avec Yéni Ngbakoto et Bouna Sarr ?

K. L. : « Il y a de la concurrence dans tous les clubs. Je n’ai jamais été le seul milieu gauche dans un effectif. Cela fait partie du jeu, mais il faut que la pression soit positive, ce qui est le cas pour ma part. Plus il y aura de bons joueurs à tous les postes, plus nous gagnerons des matches.Yéni Ngbakoto et Bouna Sarr sont deux très bons joueurs. Je dois de mon côté faire en sorte d’être meilleur qu’eux pour jouer. Si ce n’est plus le cas, alors je travaillerais davantage pour gagner ma place sur le terrain. »

Le FC Metz a bien débuté la saison à domicile mais a chuté à deux reprises à l’extérieur. Comment l’expliquez-vous ?

K. L. : « Les deux défaites sont différentes, surtout que ce n’était pas la même compétition, mais nous pouvons retenir que dans les deux cas nous sommes tombés face à des équipes performantes, Caen puis Créteil. De notre côté, nous avons commis trop d’erreurs collectives lors de ces rencontres pour pouvoir espérer mieux. Ce n’était vraiment pas une bonne semaine, mais l’avantage du football, c’est que chaque week-end notre honneur est remis en jeu. Nous allons repartir à zéro, ou presque, face à Arles-Avignon. Nous avons évidemment très envie de remporter ce match et si tel était le cas, alors cette semaine sera un peu oubliée. »

La saison passée, les Grenats ont éprouvé des difficultés loin de leurs bases tout au long de l’exercice. Craignez-vous que cela ne se reproduise ?

K. L. : « C’est vrai que la saison dernière nous avons gagné beaucoup plus de matches à domicile, mais nous le savons, cette année nous devrons aussi être capables d’être performants à l’extérieur. Finalement, ce n’est pas plus difficile d’évoluer chez soi que chez son adversaire. Dans tous les cas, il faut un plan de jeu, une organisation, être solide défensivement et accompagner les phases offensives. Il ne faut pas se mettre en tête qu’à l’extérieur ce sera plus compliqué car la recette du succès est la même. »

Le FC Metz va disputer deux matches consécutifs à domicile. Est-ce l’occasion rêvée pour prendre des points ?

K. L. : « Il est rare de voir les équipes faire le plein et décrocher les six points quand elles enchaînent deux matches dans leur stade. Ce ne sera pas forcément facile pour mais allons tout faire pour évidemment. C’est important d’arriver à enchaîner deux bons résultats car cela nous permettrais de rester dans le premier wagon. Nous ne pouvons pas nous permettre de flancher lors de ces deux rencontres. »

Que connaissez-vous de l’équipe actuelle d’Arles-Avignon ?

K. L. : « J’ai suivi ses résultats en championnat mais aussi pendant ses matches amicaux. Arles-Avignon a vécu une préparation difficile mais a réalisé tout de même un bon début en Ligue 2, avec notamment une victoire à domicile. Je connais pas mal de joueurs de cette équipe, qui sont pour beaucoup des footballeurs d’expérience. En tout cas, sur le papier, c’est une formation qui a l’air très performante. Je pense que l’arrivée d"un nouvel entraîneur à la tête de l’équipe en février dernier leur a permis d’avoir enfin une certaine stabilité. Le match sera compliqué, mais il va falloir s’y habituer car ce sera régulièrement le cas cette saison. »

Est-ce qu’Albert Cartier vous a fixé un objectif de résultat pour cette rencontre ?  

K. L. : « Le seul objectif que nous fixe le staff technique c’est de respecter le maillot du FC Metz, aussi bien devant notre public qu’en déplacement. Nous devons être dignes des couleurs que nous portons et que nous représentons. Nous préparons les matches les uns après les autres, avant lundi dernier, nous n’avions toujours pas abordé la réception d’Arles-Avignon. »

A lire également

21avr2024

Actualités

Enchaînons à domicile, ensemble !  Après la belle victoire de nos Grenats sur la pelouse du Havre (0-1), les Messins retrouveront Saint-Symphorien le...
Lire la suite

Le Match

Quelques jours après un joli succès obtenu à domicile, face au RC Lens (2-1), le FC Metz était attendu en Normandie afin d'y affronter Le Havre,...
Lire la suite