Réabonnement : top départ !

Metz y va tout droit !

Les Messins se sont imposés ce soir face au CA Bastia (1-0), lanterne rouge de Ligue 2, au terme d’une belle prestation, maîtrisée de bout en bout. Les Grenats comptent désormais soixante-cinq unités, de quoi laisser présager une fin de saison heureuse pour les Lorrains !
Partager cet article :

Vendredi soir, deux promus du Championnat National, aux parcours antinomiques dans le Championnat de Ligue 2, se sont retrouvés sur la pelouse messine. Si les matches s’affrontent deux équipes aux destinées opposées, comme ce fut le cas ce soir entre le leader et la lanterne rouge de Ligue 2, réservent parfois des surprises, la hiérarchie a été respectée dans l’antre des Grenats. Formation la plus efficace à domicile, l’équipe lorraine a prouvé ce soir, devant des tribunes bien garnies par les quinze mille supporters venus encourager les Grenats, qu’elle était bel et bien maître sur sa pelouse.

Dès le coup d’envoi du match, les Grenats donnaient le ton à l’aide d’un coup-franc parfaitement tiré par Kévin Lejeune, actuellement le meilleur passeur du club à la Croix de Lorraine, mais surtout buteur ce soir, mais, particulièrement vigilant, Sébastien Lombard captait le cuir (2°). Les hommes de Stéphane Rossi avaient alors un avant-goût du scénario qui allait s’écrire ce soir sur la pelouse messine.

Auteurs d’une superbe partie, Sylvain Marchal et ses coéquipiers faisaient le siège du but corse durant toute la première période. Durant les vingt-cinq premières minutes de la rencontre, les Lorrains se procuraient une pléiade d’occasions, difficiles à toutes conter ce soir, mais certaines d’entre elles auraient pu (dû ?) bénéficier d’un meilleur sort si les Locaux avaient fait preuve d’un soupçon de réalisme. Diafra Sakho, par exemple, réceptionnait un centre parfait de Thibaut Vion mais il expédiait le ballon sur le poteau du but corse (18°). Plus tôt, Thibaut Vion croisait un peu trop sa frappe qui rasait le poteau du but gardé par Sébastien Lombard, battu, (10°).

Les hommes d’Albert Cartier se heurtaient également à un portier cabiste particulièrement inspiré sur la pelouse du stade Saint-Symphorien. Sébastien Lombard ne se laissait pas surprendre par la tête de Yeni Ngbakoto (7°) et réalisait notamment une jolie claquette lorsque le numéro 23 du FC Metz tentait d’ouvrir la marque sur coup-franc (24°). Heureusement, les hommes du président Serin allaient trouver la faille en seconde période et prendre, logiquement, l’avantage.

Les Grenats se procuraient certes moins d’occasions au retour des vestiaires, mais ils parvenaient cette fois à concrétiser l’une de leurs opportunités. Après une tentative avortée de Diafra Sakho, ce fut finalement Kévin Lejeune qui récupérait le ballon et qui parvenait  à le propulser dans les filets corses (1-0, 67°). Comme à leur habitude, les Locaux ne se contentaient pas de ce maigre avantage et continuaient de s’illustrer dans la moitié de terrain adverse, mais ils manquaient de tranchant pour doubler la mise. Ce fut notamment le cas de Maxwel Cornet, qui bénéficiait de l’occasion rêvée pour inscrire son premier but de la saison dans la foulée, mais sa frappe rasait le poteau du but corse (73°).  

Toutefois, si les Messins ont délivré une belle prestation ce soir, le scénario du match aurait pu toutefois finir en eau de boudin sans l’intervention décisive d’Ahmed Kashi en première période. Salim Moizini, qui avait déjà titillé Johann Carrasso plus tôt dans la partie (21°), se retrouvait seul devant le but et n’avait plus qu’à pousser le ballon mais c’était sans compter sur le retour in extremis du milieu récupérateur qui dégageait le ballon en corner (37°). La soirée aurait également pu être gâchée si monsieur Falcone n’avait pas refusé le but du CAB en toute fin de match, sur corner, pour une faute dans la surface (90°).

Au coup de sifflet final, les Messins décrochent leur dix-neuvième succès de la saison, le treizième devant leur public. Grâce aux trois points décrochés ce soir, les ouailles d’Albert Cartier disposent de la bagatelle de soixante-cinq unités à cinq matches du clap de fin. « Ça sent la Ligue 1 » comme chantent si bien les fidèles supporters messins !

A lire également

25sep2020

Web TV

25/09/2020 Farid Boulaya : "Rendre la confiance qu'on m'accorde" Toutes les vidéos
Lire la suite

24sep2020

Web TV

24/09/2020 Marseille - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos  
Lire la suite