Metz - Clermont, je réserve ma place

Metz prend le large !

Pourtant menés au score, les Lorrains se sont imposés face à Istres à l\'aide d\'un doublé de Yeni Ngbakoto (2-1). Désormais invaincus depuis quatre rencontres, les Messins disposent de quatorze longueurs d’avance sur le quatrième et font ainsi un nouveau pas de taille vers la Ligue 1 !
Partager cet article :

La partie avait bien mal débuté sur la pelouse messine, avec une ouverture du score istréenne (0-1, 17°), mais il en fallait plus pour déstabiliser le solide leader messin. Loin d’être résignés par la tournure des évènements, les Lorrains  parvenaient à renverser la vapeur devant leur public en égalisant avant la pause (1-1, 38°) et en prenant l’avantage au retour des vestiaires (2-1, 53°), à l’aide d’un doublé de Yeni Ngbakoto, son deuxième de la saison. La soirée tournait finalement au vinaigre pour les Sudistes puisqu’ils terminaient la rencontre à dix après l’expulsion de Naby Keita (58°).

Entre deux formations en quête de précieux points pour remplir leur objectif respectif, le retour en Ligue 1 pour les Lorrains et le maintien pour les Istréens, les débats débutaient timidement et les Messins ne profitaient pas de l’entame de match pour mener la vie dure à leur adversaire du jour. Pis encore, en situation de contre, les Sudistes, et plus précisément Cheick Diarra, trompaient la vigilance de l’arrière-garde lorraine (0-1, 17°).

La réplique messine était quasiment immédiate puisque Diafra Sakho égalisait, et pensait alors avoir fait le plus compliqué, mais sa réalisation était logiquement invalidée par le corps arbitral pour une position de hors-jeu (22°). Loin de se décourager, les Grenats continuaient à occuper avec insistance la moitié de terrain des Visiteurs mais s’illustraient principalement sur coups de pied arrêtés. Ce fut le cas notamment de Diafra Sakho (27°) et de Gaëtan Bussmann de la tête, quelques instants plus tard, qui manquait de peu de placer le ballon sous la barre transversale (28°).

Finalement, ce fut sur cet exercice que les hommes d’Albert Cartier trouvaient le moyen de revenir au score. Yeni Ngbakoto, l’homme en forme du FC Metz, déjà buteur lors des deux derniers matches, expédiait directement le ballon au fond des filets adverses sur coup-franc (1-1, 38°). Le milieu de terrain en profitait ainsi pour remettre les compteurs à zéro avant la pause réglementaire, mais il ne s’arrêtait pas en si bon chemin. Sur une remise de la tête de Diafra Sakho, le numéro 23 messin doublait la mise d’une superbe tête décroisée qui filait le long du poteau (2-1, 53°). Avec cette quatrième réalisation en trois matches, Yeni Ngbakoto porte désormais à onze son compteur de buts en Ligue 2 et débloque une nouvelle situation pour la formation lorraine.

Malgré un avantage comptable, puis numérique une fois que Naby Keita était expulsé après avoir reçu un deuxième carton jaune (58°), les Messins ne se relâchaient pas. Solidaires et engagés comme à leur habitude, les Lorrains tentaient, jusqu’au coup de sifflet final, de se mettre davantage encore à l’abri. Sur les corners de Bouna Sarr en fin de partie, la tête de Diafra Sakho, puis la reprise de Mayoro N’Doye filaient au-dessus de la barre transversale notamment (79°, 82°). Plus tôt, Romain Rocchi s’était illustré aussi mais sa frappe trouvait la même destinée (48°).

A noter également que le meilleur artilleur messin, Diafra Sakho, aurait pu alourdir la marque à plusieurs reprises au cours de la rencontre puisqu’il trouvait deux fois le poteau des Violets : dès la première incursion messine dans la surface istréenne (3°) et juste avant la pause avant que l’arbitre ne signale finalement une position de hors-jeu (43°).

Au coup de sifflet final, les Messins savouraient une nouvelle victoire, la douzième à domicile cette saison. Avec ces trois points supplémentaires engrangés face à Istres, les Lorrains en profitent pour prendre le large en tête de la compétition avec une avance très confortable de quatorze unités sur le quatrième, le Stade Malherbe de Caen, à sept journées de la fin. Les hommes du président Serin ont donc fait ce soir un pas conséquent vers leur objectif et ce fut encore une belle soirée de football à Saint-Symphorien ! 

A lire également

26mai2024

Album photos

L'entraînement du jour en images Voir le diaporama
Lire la suite

25mai2024

Actualités

C'est désormais officiel, les Grenats se frotteront à l'AS Saint-Etienne en barrages pour tenter de renouveler leur bail en Ligue 1 Uber Eats. À l'...
Lire la suite

24mai2024

Billetterie

Au terme d’une saison 2023/2024 haletante de bout en bout, le FC Metz a conservé sa précieuse place de barragiste. Les Messins joueront leur avenir...
Lire la suite