Réouverture de la Boutique Officielle !

Metz maintient le cap

Victorieux du Stade Brestois (1-0) en clôture de la 29° journée de Ligue 2, le FC Metz profite pleinement des résultats favorables du week-end pour porter son avance sur le quatrième à onze points. Confortable !
Partager cet article :
Si certains avaient pu reprocher le manque de qualité de jeu proposé par les joueurs du FC Metz lors de leurs dernières sorties, mettant un peu trop facilement de côté les résultats tout de même obtenus par les Grenats depuis quelques semaines, ces derniers ont su apporter la plus belle des réponses : une victoire précieuse sur leur pelouse face à la meilleure équipe du championnat sur les six derniers matches (cinq victoires en six rencontres pour le Stade Brestois), et une partie sinon formidable tout au moins maîtrisée de bout en bout et ponctuée d’un but superbe peu après la reprise en seconde période
 
Mieux, grâce à ce dix-septième succès de la saison, le FC Metz conforte davantage encore une position de leader trustée depuis la douzième journée de championnat et creuse l’écart avec la quatrième place : en ce lundi soir, c’est désormais onze points qui séparent les joueurs d’Albert Cartier du quatrième de Ligue 2, le SCO d’Angers. Une avance inédite en cet exercice 2013-2014 (les Grenats avaient jusque-là eu au mieux dix unités de plus sur cette malheureuse place) qui promet les meilleurs lendemains aux amoureux du club à la Croix de Lorraine. 
 
On est pourtant encore loin de fêter quoi que ce soit du côté de Saint-Symphorien, prudence oblige. A neuf matches du terme de cette saison surprenante, rien n’est encore fait même si tous les espoirs sont plus que jamais permis. 
 
Même s’ils n’ont guère souffert au cours de ce match face au Stade Brestois, les Lorrains l’emportent sur la plus petite des marges… seulement. C’est qu’on devient gourmand sur les bords de la Moselle ! Pourtant, après avoir dominé copieusement une première période sans parvenir à faire bouger le tableau d’affichage, les Messins ont paraphé ce succès grâce à un but magnifique de leur milieu de terrain Yeni Ngbakoto, quelques secondes seulement après être revenus sur le terrain après la pause réglementaire. Sur une relance efficace de Carrasso, la défense bretonne peinait à se dégager proprement et la remise en retrait intelligente d’Eduardo, précieux dans ses incessantes remises, trouvait le numéro 23 du FC Metz. Le talent a fait le reste : sa frappe instantanée, en pleine course des trente-cinq mètres, filait directement sous la barre du but d’Alexis Thebaux (1-0, 46°).
 
Auparavant, Diafra Sakho avait eu le ballon de l’ouverture du score au bout du pied : parfaitement servi par Mayoro N’Doye dans l’intervalle en pleine surface, le Sénégalais poussait un peu trop son ballon sur son contrôle, ce qui l’empêchait d’ajuster le portier breton (19°). Dix minutes plus tard, sa reprise était contrée par un défenseur adverse avant de terminer dans les pieds du futur buteur du soir… dont la frappe était détournée in extremis par un pied breton (30°). 
 
Ces deux opportunités franches mises à part, les Grenats ne rechignaient pas à tenter leur chance de loin : Sarr (27°) puis N’Doye (29°) s’y essayèrent successivement, en vain. Cette inefficacité relative aurait pu leur porter préjudice si Nicolas Verdier, sur la seule véritable occasion de la partie pour le Stade Brestois, avait réussi à tromper Carrasso d'une frappe à bout portant. Concentré, le gardien de but messin se couchait parfaitement devant son poteau pour détourner le danger (36°).
 
Pour le reste, pas grand-chose ne fut à signaler. Après avoir fait le plus dur et inscrit un second but par le même Ngbakoto, refusé pour hors-jeu (55°), les Messins laissaient plus ou moins tranquillement venir leur adversaire. Lequel adversaire ne semblait pas disposer d’armes suffisamment affûtées, en ce lundi soir de Ligue 2, pour inquiéter outre-mesure un leader qui l’avait déjà battu lourdement sur sa pelouse au match aller (0-3). Les tentatives de Verdier (52°), de Moimbe (75°) et même celle de Ramare (83°), non cadrées, ne furent pas plus fructueuses que la reprise de Jonathan Ayité sur le corner de la dernière chance des Bretons, bien captée par un Carrasso sûr de ses appuis (88°).
 
Ces quelques sueurs faussement froides n’auront pas gâché le plaisir des supporters des Grenats ce soir : tout juste auront-elles contribué au suspense et au spectacle de ce match de football qui permet à leurs favoris de continuer à caracoler fièrement en tête de cette Ligue 2. Et elles sont loin d’avoir empêché joueurs et aficionados de commencer à partager quelques moments de joie à l’issue de cette rencontre. Onze points, on vous dit !

A lire également

24oct2021

Le Match

Photo : RC Lens
Lire la suite

23oct2021

Web TV

15/10/2021 Dylan Bronn : "On a les capacités pour aller de l'a... Toutes les vidéos  
Lire la suite