Réouverture de la Boutique Officielle !

Lever la malédiction

Vendredi, les Grenats se déplacent en Auvergne pour le compte de la 7ème journée de Ligue 2. Dans un stade où ils ont toujours été tenus en échec, les Messins comptent bien faire mentir les statistiques et les prévisions des bookmakers.
Partager cet article :

Il y a des pelouses les Grenats sont plutôt en confiance et il y en a d’autres qu’ils ne sont toujours pas parvenus à apprivoiser. Celle du stade Gabriel Montpied fait partie de la deuxième catégorie. En six déplacements sur les terres clermontoises, les Messins ne sont jamais parvenus à rentrer en Lorraine avec le sentiment du devoir accompli puisqu’ils ont subi cinq revers et ont concédé un match nul en Auvergne.

Il est maintenant vivement conseillé d’en finir enfin avec cette malédiction car les Messins vont vivre dès vendredi deux semaines sur les chapeaux de roues. En effet, ils vont disputer trois matches en onze jours face à une équipe en forme et deux favoris à la montée. Les Grenats ont rendez-vous à Clermont pour commencer, face à une formation qui compte à ce jour le même nombre de points qu’eux, puis vont disputer le derby tant attendu avant de se déplacer chez le grand favori du championnat, le RC Lens. La fin du mois de septembre s’annonce donc délicate et il serait de bon augure pour la poursuite du championnat de bien négocier ces échéances avant de pouvoir effectuer un premier bilan.

Mais avant toute chose, les Grenats se concentrent sur leur déplacement chez leur bête noire car celui-ci s’annonce plutôt périlleux. Les Auvergnats réalisent un bon début de saison et ont à ce jour un bilan similaire à celui des hommes du président Serin, à savoir trois victoires, deux nuls et une défaite au compteur. Mais si le futur adversaire des Lorrains a démarré le Championnat de Ligue 2 en trombe, en décrochant trois succès de rang, il a un peu plus du mal à tenir la distance depuis peu. L’équipe de Régis Brouard a subi un petit coup de frein à Arles-Avignon, en s’inclinant pour la première fois de la saison, et depuis, les Clermontois se sont contentés de deux matches nuls.

Les Mosellans ont alors tout intérêt à profiter de cette petite relâche clermontoise pour prolonger leur série de quatre matches d’invincibilité. Mais pour faire céder l’arrière-garde adverse, les Grenats vont devoir s’armer de patience et de faire preuve de précision car ils se déplacent vendredi chez la meilleure défense de Ligue 2, avec seulement un but encaissé tous les deux matches par Fabien Farnolle. Mais ce n’est pas là sa seule qualité. « C’est certainement l’un des adversaires les plus agressifs, assure Albert Cartier. Toute l’équipe fait preuve d’un engagement assez inouïe, le tout en continue. Ce sera difficile de récupérer des ballons dans ces conditions, surtout que c’est un groupe qui travaille ensemble depuis un an, qui se connait bien, qui a des repères et produit donc pas mal de jeu. La question est donc maintenant de savoir comment est-ce que nous allons résister à une équipe avec ce profil ? » Mais si les Clermontois ont beaucoup d’atouts en poche, ils ont aussi leur talon d’Achille : ils peinent à trouver le fond des filets depuis le début du championnat et n’ont plus marqué depuis 360 minutes toutes compétitions confondues.

Pour le déplacement à Clermont, le groupe messin a subi plusieurs changements. Toujours souffrant de sa contracture aux adducteurs, Sylvain Marchal est  indisponible. Il effectuera une séance personnalisée, aux côté de Guido Milan, sous la houlette de Geoffrey Valenne, le préparateur physique, vendredi. Thibaut Bourgeois est laissé au repos car, comme l’explique Albert Cartier, « c’est l’un des joueurs qui a participé au plus grand nombre d’entraînements depuis la reprise. Il a besoin de retrouver un peu de fraîcheur. » Du coup, c’est Kwame Nsor qui assure l’intérim. L’attaquant a particulièrement séduit le coach messin depuis son retour en Lorraine. « Il montre des choses intéressantes, il travaille beaucoup et est très investi dans tout ce qu’il fait. Ce garçon n’est pas seulement concerné mais il est toujours impliqué et j’aime cela. Je suis un partisan du travail et je pense que la chance peut aider parfois mais que le travail en revanche aide toujours. » Enfin, un autre changement de taille est à signaler puisqu’ Anthony M’Fa sort du groupe et cède sa place au jeune Thomas Didillon. « C’est un choix d’attitude » justifie Albert Cartier.

Comme lors de leur dernier déplacement en date, à Caen, les Grenats ne sont pas les favoris des bookmakers. Toutefois, en Normandie, ils ont prouvé que le groupe messin était généreux, talentueux et qu’il était capable de faire preuve de résistance. Dans un stade où le FC Metz est toujours en quête de sa première victoire, face à une équipe redoutable qui espère bien retrouver la forme, les Lorrains seront clairement les outsiders vendredi soir sur la pelouse du Gabriel Montpied. Mais, fort heureusement, l’intérêt du football est justement qu’aucun scénario n’est écrit d’avance et, encore une fois, cette rencontre pourrait nous réserver bien des surprises !

Clermont Foot – FC Metz
7ème journée de Ligue 2
Vendredi 20 septembre 2013
Stade Gabriel Montpied
Match à suivre en direct et en intégralité sur www.fcmetz.com (live-texte) et à la radio sur D!rect FM.
 

A lire également

30nov2021

Actualités

Formé au FC Metz, et évoluant désormais sous les couleurs de l’AJ Auxerre, Gauthier Hein fait partie des onze nommés pour le Prix Puskás 2021 ! Cette...
Lire la suite

Billetterie

Pour le compte de la 16ème journée de Ligue 1 Uber Eats, le FC Metz accueillera le Montpellier HSC, le mercredi 1er décembre à 19h00 au Stade Saint-...
Lire la suite

Web TV

Cette saison, le FC Metz est fier de pouvoir à nouveau compter sur son partenariat avec Nacon. Le sponsor Nacon se situe en bas du dos des maillots...
Lire la suite