6e forum de l'emploi !

« Les pieds sur terre »

Malgré leur place de leader et leur incroyable série de succès consécutifs, Romain Métanire et ses coéquipiers ne s\'enflamment pas et restent concentrés à 100%.
Partager cet article :

Le FC Metz a enchaîné une sixième victoire consécutive à Bastia. Etes-vous satisfait de votre prestation en Corse ?

Romain Métanire : « Je suis toujours ravi lorsque nous remportons un match. En revanche, je pense que dans le contenu nous n’avons pas forcément montré ce que nous sommes capables de faire mais le plus important était de ramener trois points de Corse. Pour continuer à entretenir la confiance du groupe, c’est important d’enchaîner les victoires et de rester dans le haut du classement. »

Vous êtes l’un des joueurs le plus utilisé cette saison. Ressentez-vous une fatigue à l’approche de la trêve hivernale ?

R. M. : « Les sportifs doivent apprendre à se gérer pour être capables justement d’enchaîner les rencontres. L’important pour cela c’est la récupération, il faut y accorder beaucoup d’importance. C’est ce que je fais pour ma part et pour l’instant je me sens bien, je ne suis pas spécialement fatigué. »

Vous faites partie des jeunes joueurs de l’effectif mais c’est déjà votre troisième saison en tant que titulaire indiscutable à votre poste. Quel est votre rôle dans le vestiaire ?

R. M. : « Je me place du côté des leaders, d’ailleurs j’ai porté plusieurs fois le brassard de capitaine. Sur le terrain, je n’ai aucun problème à guider mes coéquipiers, les pousser vers le haut et à s’engager toujours plus. Par contre, dans le vestiaire, comme je suis de nature timide, je dois peut-être intervenir davantage. En tout cas, le fait de faire partie des plus jeunes me permet de faire passer facilement des messages aux joueurs qui étaient également au centre de formation du FC Metz quand j’y étais. Comme nous nous connaissons depuis pas mal de temps maintenant, cela facilite les choses. »

La charnière centrale messine a été chamboulée à plusieurs reprises à cause des blessures cette saison. Est-ce que cela a eu une incidence sur vous ?

R. M. : « Il faut s’adapter car évidemment le style de jeu et les qualités de chaque joueur sont différents. Mais nous nous côtoyons tous à l’entraînement, nous nous connaissons donc que ce soit Jérémy Choplin, Sylvain Marchal, Guido Milan, Romain Inez ou Karim Lancina qui évolue à côté de moi sur la pelouse, cela ne change rien pour moi. »

Le FC Metz avait affronté l’AJ Auxerre en match amical cet été et s’était largement imposé (0-4). Quels souvenirs avez-vous de cette formation ?

R. M. : « C’était un match amical donc, à cet instant de la saison, l’équipe auxerroise n’était pas totalement prête. Je me rappelle toutefois que les attaquants étaient particulièrement rapides. De toute façon, le coach nous a déjà prévenu, ce ne sera pas la même équipe que nous allons affronter lundi prochain. Le contexte sera aussi différent, alors à nous de redoubler de vigilance et de ne pas se relâcher. »

Lundi, en cas de victoire, vous entrerez dans l’histoire du club en réalisant la plus grande série de victoires consécutives en quatre-vingt-un ans d’existence.  Est-ce que vous y pensez ?

R. M. : « Continuer de rester invaincus à domicile est déjà une première source de motivation pour nous. Par contre, je n’étais pas au courant pour ce record mais cela va décupler notre envie sur le terrain, c’est certain. »

Les quarante-deux points symboliques pour assurer le maintien du FC Metz peuvent être assurés, voire dépassés, à la fin de la phase aller. Est-ce un objectif ?

R. M. : « Nous ne nous focalisons pas là-dessus, nous nous disons simplement qu’il faut continuer de ramasser un maximum de points. Nous prendrons tous ce que nous pourrons sur notre passage mais il ne faut rien lâcher jusqu’au dernier match de l’année 2013 pour faire un pas conséquent vers notre objectif prioritaire qu’est le maintien. Après, nous pourrons nous concentrer sur d’autres objectifs. »

Après la réception d’Auxerre, le FC Metz se déplacera à Créteil pour le huitième tour de la Coupe de France. Que pensez-vous de ce tirage ?

R. M. : « Je ne suis pas déçu de tomber contre Créteil même si ce n’est pas un tirage facile. C’est une équipe difficile à jouer chez elle, nous en avons d’ailleurs fait les frais au mois d'août. C’est une formation qui possède un fort potentiel athlétique. Cela dit, même si nous connaissons bien cette équipe, d’un côté comme de l’autre, il y aura peut-être des changements. Et puis, il ne faut pas oublier que le contexte de la Coupe de France est toujours particulier et différent du championnat. »

BeinSport et Eurosport choisissent de plus en plus souvent les matches du FC Metz à diffuser à leurs abonnés. Par conséquent, les matches du club grenat sont souvent décalés (trois matches sur quatre en décembre notamment). Qu’en pensez-vous ?

R. M. : « Personnellement cela ne me perturbe pas plus dans ma préparation, même si cela demande une certaine adaptation. Par exemple, la semaine d’entraînement qui précède le match est chamboulée si jamais nous jouons le samedi en début d’après-midi. Le staff doit adapter les horaires d’entraînement et puis nous avons parfois une plus longue semaine pour préparer un match mais d’autre fois seulement quelques jours. Pour ma part, je pense que c’est bien pour le club de retrouver un peu le feu des projecteurs. »

Pour finir, pouvez-vous nous dire ce qui peut stopper le FC Metz dans sa lancée lundi face à l’AJ Auxerre ?

R. M. : « Nous-mêmes ! L’excès de confiance peut nous rendre suffisants sur le terrain et ce n’est jamais une bonne chose. Pour l’instant, notre plus grand adversaire c’est nous-mêmes mais il n’y a pas de souci à se faire, nous gardons la tête froide et les pieds sur terre. »

A lire également

25jan2020

Le Match

Et si c'était le moment idéal pour confirmer et démarrer une série ? Quinze jours après le premier succès de l'année, à domicile, face au RC...
Lire la suite

24jan2020

Web TV

24/01/2020 Fabien Centonze : "J'aimerais être plus décisif" Toutes les vidéos
Lire la suite