Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

A l'assaut de l'Ile de Beauté

Vendredi, le leader messin se déplace chez la lanterne rouge, le CA Bastia. En difficulté la saison passée en Corse face aux Cabistes, les Grenats devront veiller à ne pas se faire piéger une nouvelle fois par l\'Escadron Noir.
Partager cet article :

Vendredi, Bastiais et Messins ont rendez-vous sur la pelouse d’Armand Cesari pour le choc des extrêmes. Et pour cause, le leader se déplace chez la lanterne rouge du Championnat de Ligue 2. Cela dit, comme à leur habitude, les Grenats gardent les pieds sur terre et se méfient justement de ce match piège dont certains observateurs pensent, à tord, que la rencontre est jouée d’avance. D’ailleurs, pour ce déplacement, les consignes d’Albert Cartier ne changent pas de celles qu'il a pu donner à l’occasion du premier match à l’extérieur des Mosellans. « Notre devoir n’est pas forcément de gagner à Bastia. Au coup d’envoi, nous aurons déjà un point donc essayons de le faire fructifier tout en conservant cet acquis. »

Comme n’ont de cesse de répéter les techniciens messins et leurs poulains, la première place du classement est anecdotique à ce stade de la compétition donc rien ne change dans les coulisses du club grenat. « La philosophie n’a pas changé à Metz depuis que nous sommes leader, assure Albert Cartier.Nous ne sommes toujours pas dans l’obligation d’être les meilleurs mais nous devons être meilleurs chaque jour et faire en sorte de nous améliorer. C’est ce qui compte. Peut-être que nos adversaires nous voient maintenant différemment, et dans ce cas, ils seront davantage motivés pour nous battre. » Raison de plus pour rester bien concentrés !

L’adversaire de la semaine, Albert Cartier et ses collègues le connaissent plutôt bien puisqu’il évoluait lui aussi dans le Championnat National l'année passée.« Bastia est une équipe qui possède un bloc équipe bas et compact. Elle joue à fond les coups de pied arrêtés et mettra toute son énergie en contre. Cette formation sera difficile à bouger sur des attaques placées car elle verrouille bien les couloirs et qu’il y a souvent du monde dans l’axe. » Les Grenats en ont d’ailleurs fait les frais la saison passée. Pour rappel, les Lorrains s’étaient inclinés (2-1) sur l’Ile de Beauté, encaissant un but dans les dernières minutes de la partie, alors qu’ils s’étaient créés une multitude d’occasions qui aurait certainement mérité un meilleur sort. Et si lors de la confrontation retour les Messins ont décroché leur ticket pour la Ligue 2 face à l’Escadron Noir, ils n’ont pas non plus réussi à s’imposer ce soir là (1-1).

Jeudi soir, plusieurs changements de dernières minutes sont venus perturber les plans de l’entraîneur grenat. Du côté des bonnes nouvelles, Ahmed Kashi, toujours souffrant d’une contracture des ischio-jambiers mercredi a finalement pu participer au dernier entraînement de la semaine et est apte à participer à la rencontre. En revanche, Nicolas Fauvergue s’est blessé à la cheville à la fin de l’entraînement jeudi soir. Il souffre d’une légère entorse et devra donc bénéficier de soins et de repos ce week-end.

Pour compenser l’absence de l’attaquant messin, Thibaut Bourgeois apparait comme une solution tout à fait adaptée mais Albert Cartier avait d’autre projet avec le numéro 8 messin. « Je pensais qu’Ahmed Kashi serait « out » pour Bastia en préparant ce match, alors j’ai étudié deux options. J’ai testé Chris Philipps mercredi et jeudi j’ai fait le test avec Thibaut Bourgeois. Ce n’est pas la première fois que je songe à le faire évoluer à ce poste. Par rapport au système de jeu bastiais, cela peut-être intéressant pour nous d’avoir un joueur qui évolue entre les lignes pour gêner notre adversaire. Je n’ai encore décidé de rien car mes plans ont été également chamboulés par la blessure de dernière minute de Nicolas Fauvergue. »

A noter qu’en défense, le staff grenat est par contre déjà décidé sur les joueurs titularisés et aucune surprise n'est à prévoir. Si ce n'est que Sylvain Marchal ne sera pas du voyage en Corse. Le capitaine du club à la Croix de Lorraine chaussera les crampons avec l’équipe réserve pour une reprise en douceur, tout comme Bouna Sarr qui revient également  de blessure. « Sylvain va bien mais il est préférable qu’il joue d’abord un match avec la réserve avant de reprendre avec le groupe car il a passé tout de même sept semaines sans compétition. »

Si certaines incertitudes planent sur le match entre le CA Bastia et le FC Metz à la veille de la rencontre, des évidences existent. En Corse, les Messins vont affronter une formation qui a tout à gagner face au leader de Ligue 2. Pour ne pas tomber dans le piège bastiais, les Lorrains devront afficher pendant quatre-vingt-dix minutes, et pas une de moins, les valeurs qui font la force du FC Metz : le travail, la rigueur, la solidarité et la générosité. Des principes chers à Albert Cartier qui fête vendredi ses 53 ans. On a déjà une petite idée du cadeau qui lui ferait plaisir... Pas vous ?

CA Bastia (20ème) - FC Metz (1er)
15ème journée de Ligue 2
Vendredi 22 novembre 2013 à 20h00
Stade Armand Cesari
Match à suivre en direct et en intégralité sur www.fcmetz.com (live-texte), à la radio sur D!rect FM et sur BeinSport 2 (multiplex).

Présentation de l’adversaire

Le groupe messin

A lire également

23juil2019

Agenda

Ce mercredi, les Grenats s'entraîneront à 10h00. La séance du jour sera ouverte au public. Par ailleurs, à tout moment, une séance d'entraînement est...
Lire la suite

Billetterie

Le coup d'envoi de la saison 2019-2020 approche à grand pas ! Le FC Metz débutera ce nouvel exercice par un déplacement sur la pelouse du RC...
Lire la suite

Actualités

La préparation estivale se poursuit ! Cinq jours après le match nul face au FC Sochaux-Montbéliard (0-0), le club à la Croix de Lorraine disputera sa...
Lire la suite