Réouverture de la Boutique Officielle !

« Je suis plus relâché »

Blessé à l’entraînement après deux journées de championnat, le gardien messin est depuis revenu en grande forme sur les pelouses de Ligue 2. Johann Carrasso fait aujourd’hui le point sur son début de saison et celui du FC Metz.
Partager cet article :

Après une année en prêt en Moselle, vous avez signé un contrat de trois ans avec le club messin. Pourquoi ?

Johann Carrasso : « Après la saison dernière, je n’avais pas franchement envie de partir. Le FC Metz est ambitieux et se reconstruit sur de nouvelles bases. J’aime le projet du club et j’ai envie  de continuer à contribuer à cette aventure, à faire partie de ceux qui l’aident à grandir. J’étais aussi en quête de stabilité. J’ai beaucoup bougé ces dernières années et j’avais envie de me poser, alors quand le club m’a rapidement proposé un contrat de trois ans, je n’ai pas hésité ! »

Après une bonne préparation et deux matches de Ligue 2, vous vous êtes blessé à l’entraînement. Comment avez-vous vécu cet instant ?

J. C. : « Sur le coup, c’était assez déstabilisant car la blessure était assez impressionnante. Toute la chair du genou était fissurée alors on pouvait apercevoir l’intérieur de mon articulation. A ce moment , je repense aux blessures du passé et je commence à imaginer le pire mais rapidement André Marie, le médecin du club, me rassure et me dit que c’est simplement une cicatrice bien profonde. »

Cette blessure vous a écarté des terrains alors que la saison ne faisait que commencer. Avez-vous eu peur que cela influe négativement sur votre progression ?

J. C. : « Effectivement, après une grosse préparation et seulement deux rencontres au compteur, ce n’est pas le meilleur moment de la saison pour se blesser. J’ai été coupé dans mon élan et j’ai dû recommencer une petite préparation de mon côté. Heureusement, dans ces moments, j’ai pu compter sur mes coéquipiers qui ont su me tirer vers le haut. »

Pour votre retour, le FC Metz concède le nul face à Nîmes. Déçu ?

J. C. : « Oui, j’ai été déçu. Nous ne nous attendions pas franchement à encaisser deux buts au vu de la physionomie du match. J’ai été très peu sollicité mais j’encaisse tout de même deux buts, ce qui est particulièrement frustrant. J’ai réalisé un match moyen, mon retour n’était du coup pas ce qui a de plus convaincant. J’ai eu une discussion avec Christophe Marichez le lendemain et cela m’a fait beaucoup de bien. La gestion de l’après-Nîmes a été importante pour moi. »

Depuis,  vous avez réalisé des prestations convaincantes…

J. C. : « C’est vrai que je suis plus relâché et plus en jambe. J’ai repris confiance  en moi et cela se ressent sur le terrain. Je suis satisfait d’une manière générale des points obtenus par le groupe aujourd’hui. »

Le FC Metz est 2ème de Ligue 2 après dix journées. Est-ce une surprise pour vous ?

J. C. : « Un peu oui. Mais, que ce soit les titulaires, les remplaçants ou les joueurs qui ne sont pas sur les feuilles de match pour le moment, nous avons un groupe de qualité dans son ensemble. Tout le monde se tire vers le haut. Nous ne nous attendions pas à une telle réussite mais nous avons confiance en nous, sans toutefois oublier d’où nous venons. »

Est-ce que l’absence de Sylvain Marchal, blessé, peut vous porter préjudice ?

J. C. : « Lorsqu’il n’est pas là, c’est forcément déstabilisant car c’est le patron de l’équipe qui apporte son expérience et son vécu. Cela dit, nous avons tous confiance en celui qui est amené à jouer à sa place. Mais c’est vrai que Sylvain apporte énormément de positif au groupe, mais, même quand il est blessé, il est présent dans le vestiaire et cela fait du bien au groupe. »

Metz possède la quatrième meilleure défense de Ligue 2. Est-ce que cela vous étonne ?

J. C. : « Cela prouve que nous avons une équipe solide et soudée et du coup cela félicite tout le groupe. J’ai pour habitude de dire que le premier défenseur sur le terrain c’est l’attaquant. Et effectivement, il n’est pas rare de voir Diafra Sakho ou Nicolas Fauvergue s’arracher  pour défendre lors des corners par exemple. Posséder une des meilleures défenses récompense l’ensemble de l’effectif, peut-être plus d’ailleurs que le fait de posséder une des attaques les plus efficaces. »

De nombreux supporters se demandent si les objectifs du FC Metz ont changé au vu du début de saison particulièrement réussi. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

J. C. : « Notre classement actuel n’a jamais été évoqué par le staff technique. Evidemment nous le voyons après chaque match mais nous n’en parlons pas vraiment entre nous. Nous restons dans la même optique qu’à la reprise, à savoir être intraitables à domicile et prendre un maximum de points à l’extérieur. Rien à changé. »

Quelles sont les forces du club grenat cette saison ?

J. C. : « Le point fort de notre équipe, c’est le mental. Peu importe les situations, le groupe est capable de revenir au score dans tous les cas de figure. Le travail de tout le monde en général est un autre de nos atouts, que ce soit pendant les entraînements mais également avant. En revanche, nous devons encore faire des efforts dans notre manière de gérer les matches et moins se précipiter dans certains moments clés d’une rencontre. »

L’hiver est une période cruciale pour le FC Metz. Pensez-vous pouvoir surmonter cette époque de l’année sans trop d’encombres ?

J. C. : « J’espère que ce coup de moins bien ne va pas se reproduire cette saison. Evidement, il sera difficile de poursuivre toute la saison avec notre rendement actuel. Il faut s’attendre à une petite baisse de régime à un moment donné. A nous d’essayer de gérer cette situation au mieux  lorsqu’elle se présentera. »

Avez-vous un objectif précis à atteindre pour la trêve hivernale ?

J. C. : « Nous voulons être le plus loin possible de la zone rouge à la trêve. Nous nous devons d’être ambitieux sans oublier toutefois d’être réalistes car nous ne devons pas oublier que nous étions en National la saison passée. »

Avez-vous pour objectif personnel de retrouver la Ligue 1 le plus rapidement possible afin  de pouvoir affronter votre frère ?

J. C. : « Cela me ferait évidemment extrêmement plaisir, ainsi qu’à toute notre famille. Mais pour l’instant, je suis concentré à 100% sur notre Championnat de Ligue 2 et le FC Metz. Mais si ce scénario pouvait se réaliser un jour avec le club grenat, ce serait l’idéal. »

Le staff vous a accordé une après-midi karting cette semaine, et d’une manière générale, il organise régulièrement des repas ou activités de ce type. Est-ce important pour l’ambiance au sein du groupe ?

J. C. : « Les coaches à Metz se soucient réellement de ce qui se passent en dehors des terrains et personnellement j’apprécie cela car ce n’est pas le cas dans tous les clubs. Ils veulent faire plaisir à tout le monde et récompenser nos efforts réalisés à l’entraînement et je ne suis évidemment pas contre cette idée! »

A lire également

24sep2021

Web TV

24/09/2021 Metz - PSG, Boubakar Kouyaté Grenat du match ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

Actualités

Ce vendredi 24 septembre, à partir 11h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti et Lamine Gueye avant le déplacement au Stade...
Lire la suite

Discipline

Expulsés mercredi face au Paris Saint-Germain, Frédéric Antonetti et Dylan Bronn ont écopé de deux matches de suspension dont un avec sursis. Le...
Lire la suite