Réouverture de la Boutique Officielle !

Et de trois qui font dix

Face à Châteauroux, les Grenats ont retrouvé la recette du succès, même réduits à dix contre onze après l’expulsion de Romain Rocchi. Les Messins décrochent trois précieux points ce soir qui leur permettent d\'avoir dix longueurs d\'avance sur le quatrième !
Partager cet article :

Loin des feux des projecteurs des deux dernières semaines, dans une ambiance plutôt confidentielle, les Grenats ont mis du temps à trouver la recette pour s’exprimer comme ils l’auraient souhaité dans l’Indre, mais ils sont parvenus à rassembler tous les ingrédients nécessaires pour décrocher une nouvelle victoire et conforter leur place de leader du Championnat de Ligue 2.

Au coup d’envoi du match, sur la pelouse synthétique de la Berrichonne, les hommes d’Albert Cartier eurent toutes les peines à contourner l’arrière-garde castelroussine, toujours très regroupée et particulièrement inspirée pour mener la vie dure aux attaquants lorrains, pour se procurer des occasions en première période.

Pour preuve, seul Romain Rocchi, capitaine en l’absence de Sylvain Marchal, eut l’occasion de tenter sa chance au cours de la première mi-temps. Hors de la surface de réparation adverse, le milieu de terrain envoyait le ballon légèrement au-dessus de la barre transversale locale (11°). Du côté rouge et bleu, le bilan était à peine plus glorieux à la pause : seul Terence Makengo, bien servi par Nasser Chamed, titillait Johann Carrasso au cours des quarante-cinq premières minutes de jeu (28°).

Durant tout ce temps, les débats se concentraient essentiellement dans l’entre jeu. Pour gratter un maximum de ballons, les récupérateurs grenat ne s’investissaient pas qu’à moitié et faisaient preuve de beaucoup d’engagement, parfois peut-être trop puisqu’Ahmed Kashi puis Romain Rocchi furent avertis (5°, 14°). Ce dernier fut même expulsé en seconde période, juste après l’ouverture du score messine (64°).

A la reprise, les Grenats revenaient sur la pelouse bien plus inspirés. Ils se procuraient même une occasion dès le coup de sifflet de monsieur l’arbitre, par l’intermédiaire de Romain Métanire qui frappait au but depuis son côté droit et ne laissait ainsi pas de répit à Landry Bonnefoi (46°). Après cette opportunité, les Messins poursuivaient sur leur lancée et faisaient passer un bien mauvais quart d’heure aux Castelroussins, pourtant auteurs d’une première mi-temps intéressante. Les Lorrains étaient alors omniprésents et affichaient un visage bien plus conforme à leurs qualités.

Ce regain de forme se concrétisait finalement sur une logique ouverture du score. Eux qui s’étaient fait piéger le week-end dernier sur coup-de-pied arrêté face à Lens, infligeaient à leur tour cette sentence à leur adversaire du jour. Sur une belle combinaison, travaillée à l'entraînement, Eduardo récupérait un ballon en retrait, frappait et trompait la vigilance de la défense locale (0-1, 63°). Le Brésilien inscrivait ainsi son premier but sous ses nouvelles couleurs. Les Messins en profitaient au passage pour donner une leçon de réalisme à leur adversaire, eux qui en avaient cruellement manqué samedi face à Lens.  

A dix contre onze quelques instants seulement après avoir ouvert la marque, la formation messine allait résister jusqu’à la fin du match, faisant preuve d’une belle solidarité et de beaucoup de détermination. Les défenseurs grenat donnaient de leur personne pour stopper les nombreuses incursions adverses dans leur surface et Johann Carrasso réalisait les arrêts qu’il fallait aux bons moments (66°, 76°). En fin de match, sur une tête de Christopher Maboulou, les Grenats étaient à deux doigts de se contenter d’une unité dans le Berry, mais la tête du milieu de terrain n’accrochait pas le cadre des Visiteurs (85°).

Efficaces et solidaires, les Messins s’imposent finalement ce soir sur la plus petite des marges face à Châteauroux, comme ce fut le cas lors du match aller. A dix contre onze, les hommes d’Albert Cartier ont décroché un précieux succès alors qu’il ne reste plus que dix journées de championnat à disputer. Les Lorrains disposent ce soir de dix longueurs d’avance sur le quatrième, Niort, et peuvent rentrer en Moselle le cœur léger et avec le sentiment du devoir accompli.

A lire également

24sep2021

Web TV

24/09/2021 Metz - PSG, Boubakar Kouyaté Grenat du match ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

Actualités

Ce vendredi 24 septembre, à partir 11h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti et Lamine Gueye avant le déplacement au Stade...
Lire la suite

Discipline

Expulsés mercredi face au Paris Saint-Germain, Frédéric Antonetti et Dylan Bronn ont écopé de deux matches de suspension dont un avec sursis. Le...
Lire la suite