Réservez votre place pour Metz - Amiens !

Deux ans plus tard

Après une première confrontation en Coupe de France lors de la saison 2011-2012, le FC Metz et le CSO Amnéville vont s’affronter à nouveau dans cette compétition dimanche 17 novembre à 16h00 sur la pelouse de la cité thermale.
Partager cet article :

Alors que les équipes fanions des deux clubs de football phares de Moselle ne s’étaient jamais rencontrées en soixante-dix-neuf ans d’existence commune, les voilà amenées à s’affronter pour la deuxième fois en deux ans. En effet, le hasard du tirage de la Coupe de France a fait en sorte que le FC Metz et le CSO Amnéville se rencontrent une première fois en 2011, puis une seconde cette semaine.

Le derby des extrêmes

Si cette affiche réjouit d’ores et déjà les amateurs de football du département, évidemment ravis d’assister à ce derby mosellan, elle laisse Laurent Fanzel, président du CSOA, un peu plus dubitatif. « Je n’ai pas sauté de joie quand j’ai entendu le tirage, confie t-il. Ce n’est franchement pas le meilleur moment pour rencontrer le FC Metz qui vit actuellement une période euphorique. » Et pour cause, les protégés de Bernard Serin réalisent un début de saison sensationnel. Les Messins enchaînent les succès depuis cinq journées et se sont installés dans le confortable et convoité fauteuil de leader du Championnat de Ligue 2.

Après avoir réalisé un parcours sans faille en éliminant  des adversaires hiérarchiquement inférieurs, à savoir Yutz, Trémery, Forbach et Marange, les Amnévillois espéraient plutôt tomber sur un adversaire du même calibre pour cette nouvelle étape de la compétition, difficultés financières obligent. « La Coupe de France représente un rendez-vous important dans notre saison, notamment sur le plan financier, avoue Laurent Fanzel. Chaque tour supplémentaire passé nous permet de récolter un plus d’argent et ce n’est pas négligeable. »

En effet, à quelques kilomètres plus au Nord, du côté de la cité thermale, l’entame de la saison a été délicate avec notamment une relégation administrative en CFA 2 à encaisser et un mercato mouvementé à gérer. « Après le départ de nombreux joueurs, nous avons décidé de faire confiance à nos jeunes. Il faut maintenant leur laisser un peu de temps pour qu’ils trouvent tous leurs marques dans cette équipe », assure le président amnévillois. Du coup, même s’ils sont toujours invaincus à l’extérieur, les Verts se contentent pour le moment d’une onzième place du groupe C du Championnat de France Amateur 2 avec une victoire seulement au compteur.

Pour encadrer la fougue de la jeunesse amnévilloise, Laurent Fanzel a pensé à tout. Il a notamment fait venir un ancien Messin de renom dans son effectif en la personne de Jonathan Jager. Agé de trente-cinq ans, l’attaquant apporte toute son expérience du haut niveau à ses nouveaux coéquipiers. « C’est un vrai plus de pouvoir compter sur lui, assure le nouveau président de l’ex-messin. Jonathan Jager est un chic type avec un tempérament exceptionnel. » Blessé et incertain pour le match de dimanche, le jouer a toutefois repris l’entraînement cette semaine.

La magie de la coupe

Heureusement, la Coupe de France a la particularité de remettre tous les compteurs à zéro, peu importe les divisions d’écarts, la hiérarchie entre les participants peut être à tout moment totalement bouleversée et c’est justement ce qui confère à cette compétition toute sa magie et sa spécificité. Au cours des matches comptant pour cette coupe, comme chacun le sait, les coups d’éclats et les surprises sont monnaie courante.

Pour cette raison, il est fortement erroné de penser que les Grenats ne seront pas en difficultés par moment sur la pelouse d’Amnéville. « Il y a deux ans, nous avions la possibilité de bousculer la hiérarchie face au club grenat », se souvient Laurent Fanzel. En effet, à l’occasion du huitième tour de la compétition, la formation messine avait souffert face à des Amnévillois avides de victoire mais s’étaient finalement imposés grâce à un pénalty obtenu dans les derniers instants de la partie (2-3). De quoi imaginer des Verts légèrement revanchards face aux Grenats dimanche !

Et si certains s’amusent déjà à se remémorer la confrontation entre la réserve messine et la formation amnévilloise en championnat qui a eu lieu en août dernier, et où les hommes de José Pinot s’étaient largement imposés (0-5), l’entraîneur de la CFA 2 messine se veut, lui, prudent. « Il n’y a aucune comparaison possible entre la Coupe de France et le championnat. Et puis si l’on compare sur l’équipe qui a affronté la réserve messine à celle qui a disputé le dernier match en date du CSOA, la moitié des joueurs ne sont pas les mêmes. De toute façon, quelle que soit l’équipe alignée face au FC Metz, les Amnévillois savent qu’ils seront en difficultés et qu’ils vont certainement encaisser des buts, mais comme ils sont préparés à ce scénario, ils ne lâcheront rien sur le terrain. Ils seront très certainement à la hauteur de l’évènement car c’est important pour eux. »

Quelle que soit l’équipe qui se qualifiera dimanche pour le tour suivant, ce derby inattendu entre les deux clubs mosellans sera l’occasion de célébrer le football comme il se doit dans le département. D’ailleurs, Thibaut Bourgeois pourrait avoir l’occasion d’affronter son petit frère, évoluant chez les U19 et sélectionné pour la première fois avec l’équipe fanion amnévilloise le week-end dernier, et de nombreux joueurs actuels du CSOA sont passés par le FC Metz à l’image de Diallo, Martin, Lauratet, Moscato ou encore Jager. Comme le confirme volontiers Laurent Fanzel, « il n’y a pas de guerre entre le CSOA et le FC Metz, les deux clubs se sont rapprochés et ce sera une belle fête du football mosellan à Amnéville dimanche ! »

A lire également

21sep2019

Coup de projecteur

RESERVEZ VOS PLACES Si vous souhaitez assister ce samedi à la rencontre entre les Grenats et l'Amiens SC, achetez vos billets, en quelques clics,...
Lire la suite

20sep2019

Web TV

20/09/2019 Thomas Delaine : "Toute une ville est derrière nous" Toutes les vidéos
Lire la suite