Bernard Serin : « Préparer la saison sereinement »

Passage réussi devant la DNCG, montant du budget, objectifs du mercato, état de la campagne d’abonnements : moins d’un mois après la fin du championnat, le président du FC Metz fait le point sur l’importante préparation de la saison de Ligue 1.
Partager cet article :

Le FC Metz a été auditionné par la DNCG il y a quelques jours. Comment s’est passé ce passage obligatoire, et souvent redouté par les clubs, de l’intersaison ?  
Bernard Serin :
« Comme à chaque fin de saison, nous avons présenté le budget de la saison écoulée ainsi qu’un budget prévisionnel de celle à venir. Ensuite, la DNCG peut prendre des mesures si besoin (interdiction de recruter à titre onéreux ou encadrement de la masse salariale par exemple), mais après notre audition, nous avons reçu un document laconique était inscrit trois mots décisifs : « Absence de mesure ». Nous pouvons donc préparer la saison à venir plus que sereinement ! »

Quel sera le budget du club grenat en Ligue 1 ?
B. S. :
« Nous avons présenté un budget équilibré pour la Ligue 1 à 28,6 millions d’euros. Jusqu’à présent, en Ligue 2, compte-tenu de recettes billetterie et marketing moindres ainsi que des droits TV moins importants, nous devions compter sur des recettes provenant de la vente de joueurs pour équilibrer le budget du club. Or, pour la saison prochaine, ce dernier sera équilibré sans qu’il soit besoin d’effectuer des plus-value de transferts. »

Est-ce que la montée en Ligue 1 a une incidence sur le fonctionnement en interne du club ?
B. S. :
« Le retour en première division du FC Metz nous a permis de pérenniser des emplois précaires, notamment au niveau de la billetterie, de la vidéo et de la communication. Il est également question d’embauches pour la cellule commerciale et pour le stade. Au total, six emplois sont pérennisés ou créés. Le personnel administratif en charge de la partie professionnelle (y compris le staff médical) va passer de douze à dix-huit personnes, ce qui reste toutefois un effectif réduit par rapport aux autres clubs de Ligue 1. »

Le staff technique du FC Metz va-t-il lui aussi être renforcé ?
B. S. :
« En ce qui concerne la partie professionnelle, Albert Cartier et ses adjoints, José Jeunechamps et Christophe Marichez, ont été prolongés de deux années supplémentaires. Geoffrey Valenne nous quitte, nous sommes donc en train d’auditionner des préparateurs physiques pour le remplacer. Au niveau de la formation, José Pinot et Olivier Perrin ont été prolongés et Sébastien Muet est désormais sous contrat de formateur puisqu’il a obtenu il y a peu son diplôme. »

Les fonctions de Dominique D’Onofrio au sein du club ont évolué. Pouvez-vous nous expliquer son rôle désormais ?
B. S. :
« Avec le projet de club du FC Metz qui se développe, le rôle de Dominique D’Onofrio s’élargit. En effet, la partie professionnelle en Belgique avec le RFC Seraing en D2 vient compléter la partie sportive française. Nos jeunes au niveau intermédiaire, entre la CFA et la Ligue 1, pourront désormais aller s’aguerrir et mûrir outre-quiévrain. Il faut également garder une cohérence avec l’Académie Génération Foot à Dakar tout en nouant de nouvelles connexions avec d’autres académies de l’Afrique francophone et s’assurer de la bonne mise en œuvre des nouveaux partenariats souhaités, comme par exemple celui que nous sommes en train de créer avec River Plate. Dominique D’Onofrio a donc aujourd’hui plutôt un rôle de conseiller du président. En ce qui concerne Philippe Gaillot, il conserve ses fonctions actuelles de directeur général adjoint en charge de la partie sportive. »

Quel type de joueurs recherche actuellement le FC Metz pour renforcer son effectif ?
B. S. :
« Nous prospectons actuellement pour trouver trois à quatre joueurs supplémentaires. Cela va dépendre également des éventuels transferts de nos joueurs vers d’autres clubs et de ceux qui seront prêtés en D2 belge dans les rangs du RFC Seraing. Dans la perspective du départ de Diafra Sakho, nous devons prévoir un attaquant supplémentaire. Nous comptons également compléter l’effectif dans le milieu de terrain, surtout que Luciano Teixeira devrait probablement être prêté. Mayoro N’Doye devrait poursuivre quant à lui l’aventure à nos côtés puisqu’il est en passe de prolonger son contrat pour trois saisons supplémentaires. »

D’autres joueurs sont-ils susceptibles d’être prêtés ?
B. S. :
« Nous sommes à l’écoute si des opportunités se présentent concernant des joueurs dont la perspective de temps de jeu en Ligue 1 devrait être faible, comme Ali Bamba ou Moussa Gueye. Concernant des départs en prêt au RFC Seraing, je peux seulement vous dire pour le moment que des discussions sont en cours à ce sujet avec cinq garçons. »

Sous contrat avec le FC Metz jusqu’en juin 2017, Diafra Sakho a fait savoir qu’il avait des envies d’ailleurs. Avez-vous reçu des propositions ?
B. S. :
« Il y a une compréhension mutuelle entre nous sur sa situation mais, à ce jour, je n’ai reçu aucune proposition. Le mercato a débuté le 10 juin, il reste donc 80 jours. En plus, les staffs techniques sont en vacances et les esprits sont tournés vers la Coupe du Monde donc cela n’est pas vraiment étonnant. Il est toutefois préférable pour tout le monde que nous sachions assez tôt s’il sera avec nous ou pas la saison prochaine. Je n’ai pas fixé de prix, mais dans ma tête je sais où je veux arriver et, ne vous inquiétez pas, c’est assez élevé ! »

Quel sera l’objectif du FC Metz en Ligue 1 ?
B. S. :
« Ce sera évidemment le maintien. Lorsque l’on est promu dans un championnat de Ligue 1 aussi compliqué, je pense que c’est déjà un objectif suffisamment difficile à atteindre. Se maintenir sans stress avant les dernières semaines de compétition n’est pas l’objectif, mais c’est tout de même mon souhait ! Aussi, le FC Metz n’a pas réalisé de belle épopée en coupe ces dernières saisons, alors un beau parcours en Coupe de France ou en Coupe de la Ligue ne serait pas de refus. Cela mettrait un peu de piment dans la saison du staff, des joueurs et des supporters. »

Pour finir, pouvez-vous faire un point sur la campagne d’abonnements en cours ?
B. S. :
« La saison dernière, nous avions 5002 abonnés en Ligue 2, ce qui était sans doute l’un de nos meilleurs résultats dans ce domaine à ce niveau de compétition. C’est important pour le club car cela témoigne de la confiance des supporters. A ce jour, nous avons d’ores et déjà dépassé le cap des 5000 abonnés pour la saison prochaine. Les abonnements marchent donc très fort et il reste encore deux mois ! L’objectif que j’ai fixé en tant que président et que nous devons nous atteler tous ensemble à atteindre est de franchir le cap des 10 000 abonnés. Ce serait une première dans l’histoire du club. »

 

A lire également

14sep2019

Le Match

À l'issue de cette première trêve internationale de la saison, les Grenats foulaient à nouveau les terrains de Ligue 1 Conforama. Pour cette 5ème...
Lire la suite

Adversaire

40 ans d’invincibilité Dans l’histoire du championnat, il faut remonter quarante ans en arrière pour retrouver une victoire du FC Metz en terres...
Lire la suite