Réouverture de la Boutique Officielle !

Amical : Metz bat l’UNFP

Les hommes d’Albert Cartier se sont imposés face à l’UNFP grâce à des réalisations de Bourgeois, Fauvergue et Angani (3-1). Johann Carrasso s’est également illustré en arrêtant un pénalty.
Partager cet article :

Face à l’UNFP, Albert Cartier a aligné une équipe inédite. En effet, le groupe sélectionné par le staff messin pour l’occasion était exclusivement composé de joueurs qui n’ont pas encore eu l’occasion de s’illustrer sur les pelouses de Ligue 2, et d’autres qui n’ont pas été titularisés constamment lors des cinq premières journées de championnat. Malgré cela, les Grenats sont parvenus à trouver rapidement leurs marques sur la pelouse du Stade Armand Micheletti et à produire du beau jeu tout en restant solides défensivement, notamment en première période.

Les Grenats se sont procuré une multitude d’occasions au cours de cette opposition amicale. Bouna Sarr était le premier à s’illustrer mais le milieu de terrain n’accrochait pas le cadre (4°). Il récidivait à plusieurs reprises au cours de la première mi-temps, mais sans succès (13°, 18°). C’était finalement Thibaut Bourgeois qui montrait la voie à ses coéquipiers en trouvant le fond des filets dès son premier essai (1-0, 8°), mais l’attaquant fut moins chanceux lors des tentatives suivantes (35°, 43°). Quelques minutes avant la pause réglementaire, les Messins se mettaient à l’abri grâce à Nicolas Fauvergue qui doublait la mise. L’attaquant s’exécutait une première fois mais trouvait sur sa route Giorgi Makaridze avant de récupérer le ballon et de le placer habillement (2-0, 40°).

A l’autre bout du terrain, Johann Carrasso a eu l’occasion de s’illustrer lui aussi. Le portier messin fut bien inspiré à chacune de ses sorties pour garder son but inviolé (6°, 11°, 25°) mais c’est en seconde mi-temps qu’il réalisait les plus beaux et les plus décisifs de ses arrêts. Alors que les débats avaient repris depuis cinq minutes, les Lorrains concédaient un pénalty. Laurent Merlin s’en chargeait mais butait sur le portier lorrain qui plongeait parfaitement (50°).

Si les Messins se montraient dangereux à la reprise, par l’intermédiaire d’Yves Angani qui frôlait le montant droit (60°) puis de Maxwel Cornet qui voyait sa frappe être détourné en corner (61°), c’est finalement l’UNFP qui faisait preuve d’efficacité. Lhadji Badiane trompait la vigilance de l’arrière-garde lorraine (2-1, 62°). Dans la foulée, Haquin se procuraient l’occasion rêvée pour revenir au score grâce à sa puissante frappe mais c’était sans compter sur la parade du gardien grenat (63°). En fin de match, le gardien lorrain se montrait à nouveau décisif en repoussant de belle manière la frappe de Maxime Tarasconi (80°). Juste avant le coup de sifflet final, Yves Angani glissait le ballon au fond du but de l’UNFP et ajoutait une unité supplémentaire au compteur messin (3-1, 90+3°). Si les Messins ont été moins tranchants en deuxième mi-temps, ils s’imposaient finalement assez logiquement au coup de sifflet final au terme d’une agréable partie.

FC Metz – UNFP : 3 – 1
Buts pour Metz : Bourgeois (8°), Fauvergue (40°), Angani (90+3°).
But pour l’UNFP : Badiane (62°).

L’équipe messine 
1ère mi-temps : Carrasso, Bamba, Inez, Lê, N’Dour, Teixeira, NDoye, Sarr, Ngbakoto, Bourgeois, Fauvergue.
2ème mi-temps :  Carrasso, Bamba, Inez, Lê, N’Dour, Teixeira, NDoye, Cornet, NSor, Angani, Fauvergue.

L’équipe de l’UNFP 
1ère mi-temps : Makaridze, Wroblewski, Carlier, Bouzid, Sidibé, Bertin, Ricaud, Missilou, Tarasconi, Dossevi, Traoré.
2ème mi-temps : Caradec, Wroblewski (Tarasconi, 70°), Martot, Desenclos, Bouzid (Ricaud, 82°), Ricaud (Bertin, 70°), Carlier, Merlin, Haquin, Badiane, Dridi.

A lire également

24sep2021

Web TV

24/09/2021 Metz - PSG, Boubakar Kouyaté Grenat du match ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

Actualités

Ce vendredi 24 septembre, à partir 11h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti et Lamine Gueye avant le déplacement au Stade...
Lire la suite

Discipline

Expulsés mercredi face au Paris Saint-Germain, Frédéric Antonetti et Dylan Bronn ont écopé de deux matches de suspension dont un avec sursis. Le...
Lire la suite