Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Grenats d’antan… maintenant sur le banc !

Parmi les joueurs qui ont fait l’histoire du Football Club de Metz en leur temps, certains ont embrassé depuis une carrière d’entraîneur. Focus.
Partager cet article :

Si vous entendiez résonner les noms de Michel Ettorre, Jacques Songo’o, Lionel Letizi et Christophe Marichez, que diriez-vous ? Certainement que ces quatre joueurs ont, en leur temps, gardé les cages  du Football Club de Metz. Certes. Mais ce n’est pas leur seul point commun. Vous n’y êtes pas ? Trêve de mystère. Depuis qu’ils ont raccroché les crampons, ils occupent tous les quatre le rôle d’entraîneur des gardiens.

Honneur au plus âgé d’entre eux, Michel Ettorre. Le héros de la finale de la Coupe de France 1988, ancien fidèle adjoint de Joël Muller, a assuré l’intérim à l’USBCO Boulogne après quatre saisons au RC Lens entre 2008 et 2012 en tant qu’entraîneur des portiers. Pressenti un temps pour rejoindre le staff de la sélection camerounaise, il officie auprès de l’UNFP, le syndicat des joueurs de football professionnels. Il prend ainsi en charge les entraînements des gardiens actuellement au chômage.

Jacques Songo’o, a également eu son heure de gloire au FC Metz, lors de la finale de la Coupe de la Ligue 1996, contre l’Olympique Lyonnais, remportée aux tirs aux buts par les Lorrains. Lui aussi a choisi de rester dans le milieu après sa carrière, puisqu’il occupe le rôle d’entraîneur adjoint de la sélection Camerounaise, chargé de la préparation des gardiens, depuis 2010. L’entraînement des portiers, c’est également le quotidien de Lionel Letizi, à Nice. Vice-champion de France 1998 sous le maillot Grenat, il s’occupe notamment d’un ancien messin en la personne de Joris Delle ! Enfin, bien évidemment, Christophe Marichez, champion de France de Ligue 2 avec le club à la croix de Lorraine en 2007, fait partie du staff messin depuis 2012.

Il est très fréquent de voir des portiers devenir entraîneur des gardiens après leur carrière étant donné la spécificité du rôle. Pour les autres postes, une telle reconversion est plutôt rare. Par exemple, les attaquants qui deviennent entraîneurs en charge des attaquants ne sont pas légion. Sauf s’ils se caractérisaient pendant leur carrière par un flair de buteur assez important… Tout était donc réuni pour que l’ancien goleador messin, Gérald Baticle, devienne l’entraîneur adjoint de Rémi Garde à l’Olympique Lyonnais, plus particulièrement en charge des attaquants. La même mission est dévolue à une autre ancienne gâchette messine, Alain Bénédet, adjoint de Francis Gillot aux Girondins de Bordeaux depuis 2011.

Certains ont complètement franchi le pas et sont aujourd’hui en première ligne de leur staff technique! Parmi les vieilles connaissances messines qui entraînent actuellement des équipes professionnelles, on en trouve une en Ligue 1. Frédéric Hantz, coach de Bastia depuis 2010, a permis au club insulaire de retrouver  l’élite avec deux montées consécutives, et de s’y maintenir. En Ligue 2, Philippe Hinschberger, qui officie à Laval, a réussi à réinstaller le club mayennais dans l’antichambre de l’élite. Un autre ancien Grenat exerce ses fonctions en Ligue 2, un certain… Albert Cartier, l’entraîneur du FC Metz.

D’autres anciennes figures messines entraînent même à l’étranger. Jeff Strasser dirige le club luxembourgeois du Fola Esch, avec Cyril Serredszum comme adjoint. Ils ont connu les joutes européennes en 2011, en participant à l’Europa League. Enfin, Eric Black, dont le souvenir reste très vivace chez les supporters, a été un temps entraîneur adjoint à Blackburn (D2 anglaise).

D’autres réalisent, plus discrètement, leur bonhomme de chemin en tant que coach, sur les sentiers du football amateur : Franck Rizzetto, après s’être occupé de la réserve du PSG pendant deux saisons, vient de prendre en main l’équipe de Vendée les Herbiers Football (CFA). Une division également fréquentée par Jean-Philippe Séchet, qui dirige le club de Raon l’Etape, ou Stéphane Adam, entraîneur adjoint de la réserve du Lille OSC.

Ainsi, nombreux sont les anciens joueurs messins à avoir entamé une carrière sur le banc après avoir raccroché les crampons.  D’autres, comme Patrick Battiston, directeur du centre de formation des Girondins de Bordeaux, Jocelyn Blanchard et Frédéric Arpinon, respectivement directeur sportif au RC Lens et administrateur du FC Istres, ou encore Rigobert Song, manager de l’équipe nationale du Cameroun mais qui dispose également de son diplôme d’entraîneur, ont choisi de rester dans le milieu, en privilégiant d’autres fonctions.

A lire également

12aoû2019

Actualités

La SASP FC Metz recherche actuellement le profil suivant : Un(e) Assistant(e) de Direction  : Voir l'offre Les candidatures pour cette offre sont à...
Lire la suite

08aoû2019

Web TV

08/08/2019 Le chantier de la Tribune Sud en vidéo ! Toutes les vidéos
Lire la suite

06aoû2019

Actualités

En octobre puis en novembre, l'Equipe de France disputera deux rencontres au Stade de France. Pour terminer l'année civile, les Bleus accueilleront...
Lire la suite