Réouverture de la Boutique Officielle !

Un duel au sommet

Ce vendredi, les Messins se déplacent en Ile-de-France pour le choc de la 24ème journée du Championnat National. Les Grenats affrontent le leader cristolien et comptent bien ne pas se laisser impressionner, comme ils l’avaient fait au match aller en s’imposant (3-1).
Partager cet article :

C’est toujours la même rengaine sur les bords de la Moselle : les intempéries neigeuses ont à nouveau chamboulé la semaine messine. Mais forcé de se plier aux éléments naturels depuis la nouvelle année, Albert Cartier ne perd pas de temps en s’attardant sur ces péripéties. Il faut dire que le staff grenat a une échéance capitale à préparer. Vendredi, les hommes du président Serin se déplacent chez le leader cristolien pour le choc de la 24ème journée du Championnat National.

Ce redoutable adversaire, dix-sept victoires au compteur en vingt-deux matches, a largement pris la tête du Championnat National depuis la neuvième journée. Les « Béliers » peuvent même se targuer de disposer d’une avance très confortable, de onze points, avec un match en retard, sur son dauphin grenat. « C’est une équipe qui survole le Championnat National, constate le technicien lorrain. Elle a trouvé son équilibre et une certaine sérénité. Aujourd’hui, elle n’est pas par hasard et l’on peut affirmer qu’elle est arrivée à maturité dans ce Championnat National. » Empocher les trois unités mises en jeu sur la pelouse du Stade Duvauchelle ne sera donc pas une mince affaire pour les Messins. Face à aux Franciliens, l’entraîneur messin affirme que ses joueurs n’auront toutefois pas à rougir de leur parcours, honorable lui aussi. « Nous ne devons pas nous sentir inférieurs où être impressionnés par cette équipe. Nous avons beaucoup de respect pour tout ce qu’elle a accompli depuis le début de la saison, mais je ne vois pas pourquoi nous serions moins déterminés que Créteil pour remporter ce match. »

Et face à une équipe avec un profil plus semblable au sien que ses derniers adversaires en date, la formation lorraine devrait être plus à son aise dans les débats.« Ce n’est pas seulement une équipe avec du gabarit et efficace sur coup-de-pied arrêtés, elle a aussi la capacité de bien jouer. Cela nous laissera surement quelques espaces, le match sera sans doute très ouvert, alors à nous d’en profiter. » Mais les Lorrains ont aussi d’autres arguments en leur possession, et non des moindres. C’est eux qui s’étaient imposés lors du match aller (3-1), grâce à des réalisations de Keita, Gueye et Sarr.  Ils font d’ailleurs partie des deux seules formations, avec Colmar, à avoir fait chuter l’US Créteil cette saison. Ce soir-là, la victoire était d’autant plus savoureuse que les Grenats en profitaient même pour s’installer, un temps, dans le confortable fauteuil de leader jusque accaparé par Créteil. Si les Messins avaient l’avantage à la pause dans ce match (2-1), l’exclusion de Christophe Diedhiou juste avant le retour aux vestiaires, leur avaient facilité la tâche en deuxième période. Albert Cartier soupçonne d’ailleurs son futur adversaire de garder en mémoire ce souvenir amer. « Nous devons nous attendre à affronter une équipe revancharde car elle a l’impression d’avoir été lésé lors du match aller au Stade Saint-Symphorien ».  

Face à Créteil, le staff messin devrait reconduire un onze de départ similaire à celui qui a battu Quevilly le week-end dernier (2-0). Vendredi, ce sera à nouveau Anthony M’Fa qui aura la lourde tâche de résister à la meilleure attaque du National, avec quarante-huit réalisations au compteur. « J’ai évidemment conscience du poids de cette décision. Je n’oublie pas que si nous avons quarante-trois points aujourd’hui, c’est en partie grâce à Johann Carrasso. Seulement, je suis là pour faire des choix, c’est mon rôle, justifie Albert Cartier.Avec le staff nous avons constaté que Johann était dans une période de moins bien. Ce n’est en aucun cas une exclusion du groupe, je soutiens ces deux gardiens de la même manière.» Enfin, comme la semaine passée, pas au meilleure de sa forme, le capitaine emblématique des Grenats, Grégory Proment, devrait à nouveau débuter le match sur le banc des remplaçants.  

Dans ce duel au sommet, l’équipe messine aura tout à gagner. Inutile de s'attarder sur les bienfaits q'une éventuelle victoire grenat dans le Val-de-Marne générerait, tant pour la confiance, l’avantage comptable sur ses concurrents directs ou tout simplement pour enclencher le début d’une nouvelle spirale positive. Alors maintenant, place aux actes !

US Créteil – FC Metz
24ème journée du Championnat National
Vendredi 15 février 2013 à 20h00
Stade Dominique Duvauchelle à Créteil
A suivre en direct sur www.fcmetz.com en streaming vidéo, audio et live-texte.
Le groupe messin

A lire également

24oct2021

Le Match

Photo : RC Lens
Lire la suite

23oct2021

Web TV

15/10/2021 Dylan Bronn : "On a les capacités pour aller de l'a... Toutes les vidéos  
Lire la suite