Réouverture de la Boutique Officielle !

Rocchi, retour de luxe !

Le milieu de terrain aux 280 matches en pro, en fin de contrat avec l’AC Arles-Avignon, a choisi de revenir au FC Metz où il avait passé deux belles saisons entre 2008 et 2010. Il a signé pour deux ans plus un en option.
Partager cet article :

Après  la signature du jeune et talentueux milieu de terrain Luciano Teixeira, qui a paraphé hier un contrat de trois saisons en faveur du FC Metz, une seconde bonne nouvelle en deux jours est venue alimenter l’actualité du club messin. C’est Romain Rocchi, bien connu de la maison messine pour y avoir passé deux belles saisons entre 2008 et 2010, qui a en effet choisi de rejoindre à nouveau les bords de la Moselle pour tenter d’y relever, à trente-et-un ans, un nouveau challenge : replacer durablement le club à la Croix de Lorraine parmi ceux qui comptent dans le football professionnel français.

« Je suis vraiment très content de revenir ici à Metz. Malgré nos non-montées successives [le FC Metz avait terminé cinquième de Ligue 2 en 2008-2009 et quatrième en 2009-2010, ndlr], j’avais pris beaucoup de plaisir à porter ce maillot et à jouer au Stade Saint-Symphorien, un stade que j’adore ! »

Libre de tout engagement après avoir passé trois ans à l’AC Arles-Avignon, en Ligue 1 puis en Ligue 2 pour près de cent matches joués au total, le milieu de terrain était sollicité par d’autres écuries, et notamment par un club relégué de Ligue 1. S’il n’a pas dévoilé l’identité de cette formation, il a tout de même précisé, répondant à une question d’un journaliste placé sous le ton de l’humour : « Ce n’est pas l’AS Nancy-Lorraine ! ».

« Aujourd’hui, je suis pleinement épanoui »

Romain Rocchi a donc dans tous les cas préféré opter pour la Lorraine, il avait marqué à l’époque son passage par une régularité dont il ne s’est jamais départi tout au long de ses onze ans de carrière*, mais également par une détermination sur le terrain exemplaire, comme par une disponibilité en-dehors largement appréciable. Un caractère dont on a pu se rendre compte en une simple conférence de presse qu’il n’avait absolument pas changé en trois années. Sauf que l’homme, lui, a pris de la bouteille. « Je pense avoir gagné en maturité depuis mon départ en 2010, témoigne Rocchi. Je suis devenu papa et cela m’a énormément apporté. Dans mon métier aussi, je suis davantage prêt à tenir le rôle du joueur expérimenté, qui aime distiller quelques conseils aux jeunes du vestiaire et apporter son expérience. En tant qu’homme et en tant que footballeur, je suis pleinement épanoui et cela se voit sur le terrain ! »

Ce samedi 15 juin, le natif de Cavaillon n’a donc pas hésité à prendre la route dans la nuit avec son père pour gagner Metz et officialiser sa décision, quelques heures avant de repartir en Provence et de prendre un nouvel avion, pour des vacances bien méritées cette fois. Et c’est un engagement de deux saisons plus une en option que Bernard Serin et Romain Rocchi ont annoncé, ce samedi matin au siège du club, tout deux visiblement ravis de l’issue de négociations qui auront été aussi rapides qu’efficaces.

Des négociations rapides

Bernard Serin est le premier à se souvenir : « Arles-Avignon, cela reste avant tout pour nous un très mauvais souvenir, puisque c’est là-bas, l’an dernier, que nous avions officialisé notre relégation en National. Mais après le match, Romain était venu me consoler sur le banc de touche en m’affirmant que le FC Metz s’en relèverait. » Son joueur prend le relais de sa mémoire : « En début de saison, nous avions échangé des textos puis nous avions été pris par nos préoccupations respectives. Et puis, il n’y a pas très longtemps, le président m’a appelé : de toute façon, il savait que je voulais revenir à Metz. Nous avons rapidement discuté des aspects sportifs et financiers et nous nous sommes très vite mis d’accord. » Il faut dire que l’affaire peut s’avérer plus facile à conclure quand chaque partie a un œil particulièrement avisé, respectueux et connaisseur sur le profil de l’autre.

Sauf que depuis son départ il y a trois ans, les contours de l’effectif messin ont subi de profonds changements. Malgré tout, cinq joueurs, dont quatre étaient très jeunes à l’époque et effectuaient leurs premiers pas chez les pros (Ngbakoto, Sakho, Bourgeois, M’Fa), et dont l’un est devenu l’entraîneur des gardiens de l’équipe première (Marichez), portaient déjà le maillot grenat du temps de l’ancien numéro vingt-sept. L’intéressé s’en souvient mais joue plutôt la carte de la nouveauté : « Je suis content de relever un nouveau challenge à Metz. J’espère que je pourrai contribuer, avec toute l’équipe, à écrire une nouvelle histoire du FC Metz et à redonner du plaisir à ses supporters. Je me rappelle les excellentes relations que j’entretenais avec eux à l’époque et cela a compté dans mon choix. »

Romain Rocchi évoque le parcours du SC Bastia, rétrogradé en National avant de connaître deux montées successives, en se disant que cela pourrait être un exemple de relégation salvatrice. Mais au-delà, son objectif prioritaire sous ses « nouvelles » couleurs sera avant tout de « contribuer à redonner à Saint-Symphorien l’ambiance des grands soirs du passé. Ensuite, si les résultats sont là, on verra si on peut regarder plus haut… »

Le mercato commence seulement

Le FC Metz se félicite de la signature de Romain Rocchi, un joueur particulièrement expérimenté et disposant d’un profil qui correspond parfaitement aux souhaits de la direction sportive et de l'entraîneur, avec qui Romain a d'ailleurs pu longtemps converser par téléphone. Romain Rocchi se positionne ainsi davantage comme un joueur axial pouvant effectuer le lien avec les attaquants. C'est un recrutement qui, au lendemain seulement de l’arrivée de Luciano Teixeira en provenance du Benfica Lisbonne, marque d’entrée de jeu l’ambition du club grenat pour cette saison 2013-2014 qui symbolise son retour parmi le football professionnel français.

Pour la suite, le président Bernard Serin n’a pas caché que le recrutement estival 2013 était loin d'être terminé. « Je souhaite que nous disposions pour la prochaine saison d’une colonne vertébrale expérimentée. Romain est l’un des éléments de cette colonne, au milieu de terrain, et nous travaillons actuellement pour ce qui concerne la défense centrale et l’attaque. Dans notre masse salariale, des budgets ont été spécialement réservés pour rendre possible ces arrivées de joueurs expérimentés. »

Carrasso, c’est d’accord

Le président a également profité de cette conférence de presse pour signaler qu’un accord était tout proche d’être trouvé avec Johann Carrasso, prêté au FC Metz en 2012-2013 par le Stade Rennais et qui devrait rapidement s’engager définitivement avec la formation grenat.

Pour le reste, laissons-lui le mot de la fin : « Pour tout ce qui est environnant à cette colonne vertébrale de l’équipe, complète le président, nous avons déjà énormément avancé. Le marché des transferts n’est ouvert que depuis quatre jours, et nous avons déjà procédé à dix signatures ou accords : le premier contrat professionnel de Didillon, Philipps et Lê, la prolongation de Bouna Sarr, la levée de l’option d’achat concernant Ali Bamba, l’accord avec Carrasso, et la signature d’un contrat avec Guido Milan, Luciano Teixeira, Romain Métanire et Romain Rocchi. »

Du beau travail, assurément !


* Au cours des six dernières saisons, il n’est passé qu’une seule fois sous la barre des trente matches joués en championnat, en Ligue 1 avec l’AC Arles-Avignon en 2010-2011.

LA FICHE DE ROMAIN ROCCHI

Né le 02/10/1981 à Cavaillon
Milieu de terrain
1.83 m - 75 kg
Droitier
Vainqueur de la Coupe de France (2004, Paris SG)

SA CARRIERE

2012-2013 : AC Arles-Avignon (33 matches de L2, 5 matches de Coupe, 6 buts)
2011-2012 : AC Arles-Avignon (35 matches de L2, 2 matches de Coupe, 2 buts)
2010-2011 : AC Arles-Avignon (17 matches de L1)
2008-2010 : FC Metz (69 matches de L2, 9 matches de Coupe, 8 buts)
2005-2008 : AC Ajaccio (42 matches de L2, 24 matches de L1, 6 buts)
2004-2005 : SC Bastia (24 matches de L1, 1 but)
2002-2004 : Paris SG (24 matches de L1)
Jusqu'à 2002 : Formé à l'AS Cannes

LES STATS DE ROMAIN ROCCHI AU FC METZ

A lire également

24sep2021

Web TV

24/09/2021 Metz - PSG, Boubakar Kouyaté Grenat du match ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

Actualités

Ce vendredi 24 septembre, à partir 11h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti et Lamine Gueye avant le déplacement au Stade...
Lire la suite

Discipline

Expulsés mercredi face au Paris Saint-Germain, Frédéric Antonetti et Dylan Bronn ont écopé de deux matches de suspension dont un avec sursis. Le...
Lire la suite