Rester maîtres

Avec six points d’avance sur le quatrième, les Messins ne doivent pas ralentir la cadence s’ils veulent conserver leur destin entre leurs mains. Ce vendredi à 20h30, ils reçoivent une coriace équipe de Fréjus.
Partager cet article :

Une opposition difficile attend les hommes d’Albert Cartier vendredi soir à Saint-Symphorien (20h30). Les Fréjussiens sont en effet bien ancrés en milieu de tableau (10e), même s’ils doivent malgré tout garder un œil avisé sur le bas du classement, puisqu’ils disposent de six points d’avance sur la zone rouge. Rappelons-le, cette année ce seront bien six clubs de National qui descendront à l’échelon inférieur, autant dire que les places sont chères et que les hommes de Michel Estevan ne se priveront pas d’accrocher le Football Club de Metz dans son antre, s’ils le peuvent.

Si, car à Saint-Symphorien, les Lorrains peuvent compter pour les encourager sur un public très assidu depuis le début de la saison, un public resté fidèle quoi qu’il advienne et même lors des grands froids connus cet hiver (7482 spectateurs en moyenne). Sur le terrain, les Mosellans sont la deuxième meilleure équipe de ce championnat à domicile (10 victoires, 2 nuls, 1 défaite) et seraient bien inspirés de récidiver les dernières bonnes performances établies à Metz face à Uzès (3-0) et Quevilly (2-0), qui ont enthousiasmé leurs supporters autant par la prestation que par le résultat.

Néanmoins, les Fréjussiens ne viendront sans doute pas battus d’avance. Et pour cause. L’Etoile Football Club de Fréjus Saint-Raphaël sait aller chercher des points loin de ses bases, elle est d’ailleurs dans ce domaine la huitième meilleure équipe du championnat (4 victoires, 3 nuls, 5 défaites). Leur forme du moment est à cette image : les Sudistes restent sur quatre matches sans défaite, avec surtout trois victoires (à Boulogne, au Paris FC et à Colmar) en quatre matches à l’extérieur et un succès marquant face à Vannes, cinquième, lors de la dernière journée (2-1). « L’EFC est une équipe qui se porte très vite vers l’avant, avec jusqu’à six joueurs offensifs alignés, explique Albert Cartier. C’est pour cela qu’elle est souvent dangereuse et a marqué pas mal de buts jusqu’ici » (trente, ndlr). En plus, cette formation varoise pourra bénéficier de l’apport de leur buteur vedette, Mathieu Scarpelli, ancien joueur d’Ajaccio, Châteauroux et Guingamp et déjà auteur de 9 buts cette saison.

Quant au groupe messin, signalons que les hommes providentiels seront aussi de la partie. Moussa Gueye est de retour après plusieurs semaines d’absence dans l’équipe professionnelle, Diafra Sakho (12 buts) aura à cœur de faire trembler les filets adverses, peut-être sur une passe du meneur de jeu Bouna Sarr (5 passes décisives) ou encore de l\'inarrêtable Yeni Ngbakoto (8 buts et 2 passes décisives). Même si le onze de départ aligné dimanche dernier à Epinal n’a pas vraiment donné satisfaction à son entraîneur : « On dit toujours qu’on gagne sa place à l’entraînement et qu’on la perd en match, a commenté ce dernier en conférence de presse. Cela se vérifiera certainement ce vendredi face à Fréjus, il devrait y avoir quelques changements par rapport à la semaine passée. »

Et pour ceux qui resteront sur la pelouse, Albert Cartier espère une réaction : « On va voir si ce groupe - je préfère parler de groupe plus que d’équipe titulaire - saura faire preuve d’une nécessaire capacité de réaction. A Epinal, ce n’est pas seulement trois points qu’on a perdus, c’est aussi dans le contenu et la manière que le groupe a failli. Ces joueurs se doivent une revanche, compte-tenu de leurs objectifs et de leurs ambitions. »

A noter également qu’Albert Cartier voit son infirmerie se désemplir petit à petit. Johann Carrasso s’est remis d’une blessure au coude et Michel Le (ligaments croisés) a repris la course cette semaine. De bon augure pour la fin de saison, car le coach messin aura besoin de tous ses hommes pour parvenir à finaliser cette montée en Ligue 2 tant espérée.

En marge de la rencontre Metz – Fréjus, quatre concurrents directs pour l’accession s’affrontent ce week-end (Vannes – Amiens ce vendredi et Le Poiré – Créteil ce samedi). De plus, Carquefou se déplace à Boulogne-sur-Mer, une équipe relégable mais ayant encore trois matches en retard à jouer et qui aura certainement l’ambition de démontrer que sa position n’est que virtuelle. Après l’occasion manquée du week-end dernier, qui les avait vus ne pas profiter des déconvenues de leurs concurrents, les Messins ont une deuxième chance de tirer avantage du calendrier de leurs poursuivants pour conforter leur troisième place.

Pour cela toutefois, le visage montré devra être différent de celui affiché lors du derby : « L’équipe idéale pour se relancer, a conclu Albert Cartier lors du point presse, c’est la nôtre. Cette équipe de Fréjus a du talent et est compétitive à l’extérieur : à nous d’être tout de suite dans notre match et d’être tout de suite acteurs de notre match. » La course à la montée est un chemin difficile à arpenter. Mais chaque obstacle franchi en sera un de moins à conquérir.

FC Metz – EFC Fréjus Saint-Raphaël
27° journée du Championnat National
Vendredi 8 Mars 2013 à 20h30
Stade Saint-Symphorien
A suivre en direct sur www.fcmetz.com en streaming audio (DIRECT FM) et live-texte
ACHETEZ VOTRE PLACE ET IMPRIMEZ-LA CHEZ VOUS !

A lire également

19oct2019

Le Match

Avant le coup d'envoi de la rencontre face au FC Nantes, le FC Metz ferme la marche du championnat de Ligue 1 Conforama. Pour cette dixième journée,...
Lire la suite

Actualités

Pour cette dixième journée de Ligue 1 Conforama, et la réception du FC Nantes, Kévin N'Doram est à l'honneur dans la Gazette de Saint-Symph' !...
Lire la suite

Coup de projecteur

RESERVEZ VOS PLACES Si vous souhaitez assister ce samedi à la rencontre entre les Grenats et le FC Nantes, achetez vos billets, en quelques clics,...
Lire la suite