Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Pour un changement d’ère

En marquant leur entrée par deux victoires, les Grenats ont montré à leur public que les temps commençaient à changer. Il leur faut maintenant confirmer loin de l’air lorrain : direction Vannes en championnat, ce samedi.
Partager cet article :

Il y a à peine plus d’un an, en février 2011, cette affiche était celle qui opposait deux équipes en lutte pour le maintien en Ligue 2. A l’époque, la victoire messine (1-2, buts de Ludovic Guerriero et de Mathieu Duhamel) avait peut-être précipité le déclin vannetais et l’équipe bretonne avait fini la saison dans l’ascenseur, direction le National. Soulagés de leur avoir laissé la place in extremis, les hommes de Dominique Bijotat n’imaginaient certainement pas qu’ils devraient, eux aussi, appuyer sur le bouton « Descente » une année plus tard. L’histoire est ainsi faite qu’il ne faut jamais croire que ‘cela’ n’arrive qu’aux autres, en football comme ailleurs. En football surtout.

Aujourd’hui, les deux équipes ont changé de statut : elles sont l’une comme l’autre considérées comme parmi les favorites voire les cadors de leur championnat qui est désormais le Championnat National, une contrée que le FC Metz apprend petit à petit à apprivoiser, ses premiers adversaires lui laissant au moins le temps de l’acclimatation. Après Boulogne, c’est en effet un deuxième club professionnel (sur quatre au total : USBCO,VOC, Amiens SC et FC Metz) que les Grenats affrontent à l’occasion de la deuxième journée. Le Vannes Olympique Club a raté la remontée immédiate de quelques points la saison dernière et sait qu’il n’a plus le droit à l’erreur cette année : la dérogation pour conserver le statut professionnel en National n’est valable qu’une année, renouvelable une fois. Autrement dit, s’il ne réussit pas en mai 2013 ce qu’il a raté en mai 2012, le VOC aura grillé son joker et revenir en Ligue 2 s’avérera plus compliqué chaque année.

Au regard de ces ambitions, les Bretons ont raté leur entame de championnat. Battus à domicile samedi dernier par Le Poiré-sur-Vie (0-1), éliminés de la Coupe de la Ligue par le Gazelec d’Ajaccio (3-3, 7-8 tàb) sur leur pelouse de La Rabine après des prolongations et une séance de tirs au but usantes physiquement et psychologiquement, ils ont la chance de recevoir une nouvelle fois ce week-end pour tenter d’effacer ces débuts manqués. Ou comment dire qu’ils attendront les Messins de pied ferme, sans envisager autre résultat que la victoire.

Le sort a également donné la possibilité aux hommes d’Albert Cartier de jouer leurs deux premiers matches  dans leur antre. Mais, contrairement à la saison dernière et à leurs adversaires de samedi, il semble bien que l’air sacré de Saint-Symphorien redonne des ailes à la jeune garde lorraine. La question est désormais de savoir si ces jeunes joueurs-là sont capables de réitérer leurs excellentes performances loin du cocon douillet que leur a préparé le public messin lors de leurs premiers rendez-vous. De toute façon, s’ils veulent espérer accrocher le bon wagon en mai prochain, il est clair qu’ils devront y parvenir, d’une manière ou d’une autre.

Pour cela, il faudra réaliser les efforts nécessaires, conserver le même état d’esprit que celui que les aficionados des Grenats ont pu apprécier cette semaine et surtout, ne pas se croire arrivés avant d’avoir franchi la ligne. « On nous voit déjà remonter en Ligue 2, mais il n’y a pas de voie royale devant nous, a coutume de dire l’entraîneur messin. Avant d’enfiler le costume, nous devrons mettre le bleu de chauffe à trente-huit reprises, pour ces trente-huit finales qu’ont évoquées nos supporters. »

Le déplacement à Vannes ne sera peut-être pas représentatif des dix-huit autres voyages qui se dresseront cette saison sur la route du club à la Croix de Lorraine, tout comme Boulogne n’était vraisemblablement pas un adversaire typique de National. Tant pis, tant mieux. Car s’il y a une chose que les Messins devront apprendre assez vite s’ils veulent atteindre l’objectif, c’est qu’aujourd’hui, il n’est plus l’heure de se poser de questions. Il faut avancer, toujours plus loin, glaner des points partout ceux-ci se présenteront. Devant leur public, ailleurs aussi. Avec la manière, parfois sans aussi.

Une finale, ça se gagne. Courage : il n’en reste plus que trente-sept !

Vannes OC - FC Metz
2e journée du Championnat National
Samedi 11 août 2012 à 20h00
Stade de la Rabine
A suivre en direct sur www.fcmetz.com

A lire également

14mai2021

Actualités

Ce vendredi 14 mai, à partir de 12h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti avant le déplacement sur la pelouse du FC Lorient, à l'...
Lire la suite

13mai2021

Web TV

13/05/2021 Le top 5 buts face à ... Lorient Toutes les vidéos  
Lire la suite

12mai2021

Web TV

[ Anniversaire ] Arrivé en Moselle durant l'été dernier, @CaillardM fête ses 27 ans ce mercredi ! Joyeux anniversaire Marco ! Souhaitez-le lui en...
Lire la suite