Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Officialiser la montée !

Vendredi, le FC Metz pourrait valider son accession en Ligue 2 au Stade Saint-Symphorien. Pour cela, les hommes d’Albert Cartier devront se défaire du CA Bastia, seul prétendant à pouvoir encore ternir les plans des Grenats.
Partager cet article :

Vendredi soir, sur leur scène fétiche, les seize acteurs sélectionnés par Albert Cartier vont se donner en spectacle dans un contexte un peu particulier. A l’occasion de la réception du CA Bastia, les Grenats auront l’occasion de s’offrir le dénouement pour lequel ils travaillent sans relâche depuis des mois et pour lequel ils fournissent tant d’énergie depuis le début de la saison. Devant leur public, les Lorrains pourraient valider leur ticket pour la Ligue 2 si le scénario ne tourne pas à la tragédie et qu’ils obtiennent à minima le point du match nul.

Pour parvenir à remplir l’objectif édicté par le président Serin en début de saison, et éviter de faire durer un peu plus l’intrigue, les Locaux vont devoir donner la réplique à des Corses plutôt fringants. Le CAB a notamment décroché trois victoires lors de ses quatre dernières représentations. Mais surtout, le CA Bastia est la dernière équipe à pouvoir empêcher les Grenats d’obtenir le précieux sésame cette saison.  « Nous allons affronter une équipe qui vient en Moselle avec de l’ambition et des arguments. Je pense notamment à son organisation, son buteur Pastorelli ou encore ses joueurs capables de faire la différence à chaque instant, énumère Albert Cartier en conférence de presse d’avant-match. Cette formation aura forcément une idée derrière la tête en venant à Saint-Symphorien. » Et ce n’est rien de le dire ! Car les Bastiais, sixièmes avec un match en moins, aimeraient bien profiter du relâchement de l’actuel troisième, Le Poiré-sur-Vie, qui éprouve des difficultés à conforter son rang depuis plusieurs journées.

Mais si l’adversaire des Lorrains paraît plutôt redoutable, loin de son Ile de Beauté, il semble avoir le mal du pays. A des centaines de kilomètres de leur base, les Corses sont parvenus à décrocher seulement dix unités sur les quarante-huit possibles depuis le début de la saison. D’ailleurs, leur dernier succès en date à l’extérieur remonte au 2 mars dernier, soit il y a deux mois jour pour jour. Avec deux victoires seulement sur les pelouses de l’Hexagone, les Bastiais sont les avant-derniers plus mauvais élèves du championnat à l’extérieur.

Cependant, les Grenats ne sont pas à l’abri d’une mauvaise surprise. Alors, pour éviter un coup de théâtre qui viendrait ternir les plans du club à la Croix de Lorraine, les Locaux devront user et abuser des forces qui les caractérisent depuis le début de la saison. En plus de la générosité et de l’envie débordante dont fait preuve l’effectif, ce dernier devra également s’appuyer sur ses capacités techniques certaines et afficher une bonne dose de réalisme et d’efficacité pour faire flancher les Bastiais, notamment pour parvenir à ouvrir la marque pendant le premier acte, quelques instants seulement avant l’entracte comme lors de ses trois dernières représentations en date par exemple. Mais surtout, pour ne pas se laisser surprendre à un moment crucial de la saison, une concentration de tous les instants ne sera pas de trop !

A noter que le groupe grenat sera privé de l’une de ses têtes d’affiche, Bruno Cirillo, suspendu pour avoir reçu trois cartons jaunes en moins de trois mois. « Il est certain que c’est un garçon qui apporte beaucoup au groupe, sur et en dehors des terrains, confie l’entraîneur messin. Cela dit, la défense centrale alignée vendredi soir ne sera pas inédite. Guido Milan et Romain Inez ont déjà été amenés à évoluer côte-à-côte et ce duo a déjà montré sa capacité à réaliser des prestations intéressantes. » Pas de quoi s’inquiéter donc.

Alors qu’à la veille de la représentation, plus de 10 500 billets ont déjà été vendus, le douzième homme sera bel est bien présent dans les gradins et cela n’est pas pour déplaire au metteur en scène lorrain. « Le public a toujours été important pour nous, cela a été le cas tout au long de la saison mais aussi dans le passé pour le FC Metz d’une manière plus générale. Nous avons évidemment besoin de ce soutien populaire. Nous espérons vraiment avoir un stade bien garni pour l’occasion. » Le message est passé !

Attention, il ne faut pas oublier que le FC Metz se trouve toujours sous la menace d’un retrait de point(s) au classement. Alors si le FC Metz venait à monter en Ligue 2 vendredi soir, il demande à ses supporters de ne pas envahir la pelouse du Stade Saint-Symphorien à la fin du match, puisque cette dernière doit encore accueillir une rencontre officielle en championnat. Les différents groupes de supporters réunis au sein de l'association Coeur Grenat, consultés en début de semaine, ont tous donné leur accord en ce sens. En cas de scénario favorable, le vendredi 17 mai, date du dernier match à domicile des Grenats, sera certainement plus adapté pour que l’équipe et son public partagent un moment de convivialité bien mérité.

En attendant, toute l’équipe du FC Metz vous donne rendez-vous au Stade Saint-Symphorien pour l’aider à relever avec brio son plus grand défi depuis 1932. Albert Cartier le garantit lui-même, « tous les gens qui aiment le football ne vont pas être déçus ! » A bon entendeur !

ACHETER UNE PLACE POUR FC METZ - CA BASTIA !

FC METZ – CA BASTIA
35° journée de National
Vendredi 3 mai 2013 à 20h30
Stade Saint-Symphorien
Match à suivre en direct sur D!RECT FM, Mirabelle TV et en live-texte sur www.fcmetz.com
Voir le groupe messin

A lire également

16juil2019

Le Match

Le FC Metz version 2019-2020 débutait sa campagne de matches amicaux ce mardi soir. Pour la première de la saison, les Grenats se frottaient à...
Lire la suite

Album photos

L'album photo du lancement de la saison !
Lire la suite