Réabonnement : top départ !

Metz survole les débats !

Le FC Metz a repris les choses en main face à Amiens. Vainqueur trois buts à un, il enregistre une nouvelle victoire à domicile.
Partager cet article :

Première pour Kehli
S’attendant à devoir percer une défense amiénoise regroupée, Albert Cartier avait décidé de jouer la carte de l’offensive dès le coup d’envoi. Son milieu de terrain, renforcé par le retour de Grégory Proment aux affaires, était nettement tourné vers l’avant avec la titularisation de Samy Kehli dans l’axe. Attaquant de formation, celui-ci n’avait jusque figuré qu’une seule fois dans le onze de départ messin : face à Tours en Coupe de la Ligue. En pointe, Alhassane Keita, écarté du groupe pour des raisons disciplinaires face à Epinal, puis sur le banc lors du double déplacement à Fréjus et Bastia, se voyait offrir une nouvelle chance de montrer son talent.

Metz démarre tambour battant
Le Guinéen ne tardait pas à la saisir. Dès son premier ballon, il lança Diafra Sakho dans la profondeur. Malheureux lors des dernières rencontres, le numéro onze se montra lucide en dribblant le gardien adverse avant de marquer dans le but vide (1-0, 2°). Il n’avait pas marqué depuis la septième journée, en déplacement à Uzès Pont-du-Gard.
Quelques minutes plus tard, le FC Metz parvint à prendre le large, avec le concours involontaire du gardien amiénois Franck L’Hostis, auteur d’une faute de main sur une frappe à ras de terre de Bouna Sarr (2-0, 9°). Deux buts inscrits en autant d’occasions de buts, la soirée avait parfaitement débuté !

Amiens sans réaction
Sur leur lancée, les Grenats accentuèrent leur domination mais perdirent leur efficacité dans les derniers gestes. Yeni Ngbakoto fut le plus proche d’ajouter un troisième but, mais sa frappe enroulée vint frapper la barre transversale (29°). Bouna Sarr n’eut pas plus de réussite dans le même exercice (36°). Bousculés par le pressing messin, privés de ballons, les visiteurs tentaient vainement de poser le jeu mais Johan Carrasso passait une soirée très tranquille. La seconde période démarrait sur les mêmes bases, on retrouvait Ngbakoto (48°) et Sarr (52°) à la frappe, sans succès.

Frayeur en fin de match
Au fil des minutes, la pression messine baissa toutefois en intensité. Amiens y croyait encore et poursuivit ses efforts. Cela lui permit de sortir la tête de l’eau au fil des minutes et de se rapprocher du but de Carrasso, puis d’obtenir un penalty qu’Oumar Pouye convertit tranquillement du plat du pied (2-1, 80°). Alors qu’ils n’avaient concédé aucune occasion à leurs adversaires, les Messins voyaient Amiens revenir dans la rencontre ! Heureusement, cette frayeur fut la seule, Diafra Sakho donnant même un peu plus d’ampleur à la victoire des siens en inscrivant à son tour un penalty, obtenu par Yeni Ngbakoto au terme d’une belle chevauchée (3-1, 90°+2). Grâce à ce succès le FC Metz met la pression sur Créteil, son principal concurrent, qui affronte Uzès Pont-du-Gard samedi après-midi.

A lire également

18sep2020

Web TV

18/09/2020 Metz - Reims, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos  
Lire la suite

Web TV

17/09/2020 Metz - Reims, l'instant rétro ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

Web TV

18/09/2020 Alexandre Oukidja Grenat du match ! Toutes les vidéos  
Lire la suite