Réabonnement : top départ !

Maintenir la cadence

Auteurs d’une série de quatre succès consécutifs au Stade Saint-Symphorien, les Messins auront à cœur de prolonger cette belle performance vendredi face à Colmar. Une victoire dans ce derby permettrait aux Grenats de faire un nouveau pas conséquent vers leur objectif final.
Partager cet article :

Forts des trois points arrachés face à Bourg-Péronnas le week-end dernier (1-2), les Messins se sont remis au travail dès le lundi de Pâques. Rarement en position de force loin de ses bases cette saison, le club messin n’avait plus gagné à l’extérieur depuis le début du mois de janvier dernier à Cherbourg (1-2). La malédiction enfin levée, c’est donc plus sereins que les hommes d’Albert Cartier vont retrouver leur antre , au contraire, tout leur réussit. Mais si les Grenats ont décroché le jackpot dans l’Ain en empochant trois unités qui valent leur pesant d’or, pas question de se relâcher pour autant car la course à la montée ne fait que commencer.

Ne comptez pas sur Albert Cartier pour vous dire le contraire. Car si certains considèrent ce match comme le tournant de la saison, l’entraîneur préfère lui tempérer cette affirmation : « Il y a plusieurs tournants cette saison, le premier match par exemple en fut un. Je pense qu’il faut plutôt considérer ce match à Bourg-Péronnas comme un moment important de notre saison car l’obstacle était difficile à franchir mais nous y sommes parvenus. A ce stade de la compétition, nous n’avons toujours pas de garantie, et mathématiquement, rien n’est fait. »

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Lors des treize saisons précédentes, le troisième du National a rejoint la Ligue 2 avec en moyenne soixante-sept unités en poche, soit onze de plus que le total actuel du club à la Croix de Lorraine. Il est donc évident que même si les Messins ont fait un grand pas en avant lors des derniers matches en glanant des points, mais aussi en gardant à distance des concurrents directs, les prochaines rencontres auront toutes une importance considérable pour l’avenir des Mosellans.

Cela veut également signifier que les hommes du président Serin vont plus que jamais avoir besoin d’un soutien inconditionnel lors des prochaines échéances à domicile, là où les Grenats sont les plus aptes à briller. « Nous nous approchons du but final et dans ces moments-là nous avons besoin d’avoir une cohésion avec notre public, et même plus généralement de sentir une union forte entre le public, les joueurs, le club, les partenaires etc. C’est important. » Mais que le technicien se rassure, ce ne sont pas les derniers résultats qui feront fuir les aficionados messins !

En effet, les Grenats restent sur une série de quatre succès consécutifs à Saint-Symphorien sans encaisser le moindre but. Plus généralement, ils restent également sur quatre matches sans défaite, parmi lesquelles trois victoires. Evidemment, il serait bien pensé de poursuivre ces séries en cours et de les prolonger le plus longtemps possible. Mais le staff grenat préfère lui parler de prolongement plutôt que de série. « Nous avons toujours envie de faire mieux, nous devons être dans la continuité ce qui selon moi consiste à améliorer à chaque fois le point faible du match précédent. Cette fois ce sera par exemple de mieux maîtriser les coups-de-pied arrêtés défensifs ».

Ces faits de jeux, les Lorrains les ont particulièrement répétés en prévision de  la réception de Colmar au Stade Saint-Symphorien. Longtemps à quelques encablures de leur voisin, les Alsaciens ont perdu pieds en enchaînant six défaites consécutives. Un coup dur pour les Haut-Rhinois qui ont alors dégringolé à la onzième place du National. Depuis deux matches, les Colmariens ont retrouvé confiance, grâce à un match nul puis une victoire, mais surtout grâce aux coups-de-pied arrêtés puisqu’ils ont inscrit leurs quatre derniers buts de cette manière. Les Messins sont prévenus ! Mais plus qu’une équipe opportuniste, l’entraîneur messin assure que le spectacle sera au rendez-vous dans l’antre des Grenats, tant les Alsaciens, comme les Lorrains, avaient démontré de belles choses au match aller. « C’est une équipe joueuse, avec de l’expérience et portée vers l’avant,  assure Albert Cartier. Chez elle, cette formation avait montré beaucoup d’engagement donc je n'imagine pas  un adversaire différent demain. En plus, vendredi, le contexte sera particulièrement porteur. »

Pour faire face au regain de forme des Alsaciens et assurer un spectacle à la hauteur du match aller, les Messins ne pourront pas compter sur leur capitaine. Grégory Proment  étant suspendu pour avoir reçu trois avertissements en moins de trois mois, il cédera sa place à Mayoro N’Doye ou à Albert Baning. Il est encore trop tôt pour dire également qui de Guido Milan ou de Romain Inez occupera la charnière centrale avec Bruno Cirillo.

Après avoir fourni tant d’efforts pour renouer enfin avec le succès loin de Saint-Symphorien la semaine passée, les Lorrains vont devoir maintenant prouver, lors du derby face à Colmar, que ce sont bel et bien les Grenats qui sont maîtres à domicile et faire ainsi un pas de plus vers leur objectif.

FC Metz – SR Colmar
Vendredi 5 avril 2013 à 20h30
Stade Saint-Symphorien
31e journée de National
Match à suivre en live-texte sur www.fcmetz.com

ACHETEZ VOTRE PLACE POUR LE MATCH
 

A lire également

26sep2020

Le Match

Une semaine après son premier succès de la saison, face au Stade de Reims (2-1), le FC Metz poursuivait son début de saison face à des adversaires...
Lire la suite

25sep2020

Web TV

25/09/2020 Farid Boulaya : "Rendre la confiance qu'on m'accorde" Toutes les vidéos
Lire la suite